Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 2. Episode 6.

29 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 2. Episode 6.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 2. Episode 6. A Fractured House.


Je pense que l’on peut maintenant officiellement dire que cette saison 2 de Agents of S.H.I.E.L.D. démarre bien et qu’elle est bien meilleure que la première. Je dois avouer que j’avais peur que la série ne soit pas à la hauteur quand je l’ai débuté. Mais je constate que ces peurs n’étaient pas forcément justifiées. Alors que l’on entre petit à petit dans la nouvelle phase des films Marvel avec la sortie à venir de Avengers Age of Ultron (en mai prochain), la série va devoir capitaliser plus ou moins toute seule sur son « succès » puisqu’ils ne vont pas avant autant d’aide que l’an dernier (Captain America 2 et Thor 2) pour faire des liens avec les films et donc attirer de nouveaux clients de la série. Mais ce n’est pas bien grave puisque de toute façon la saison 2 sera sans aucun doute la dernière vu les très mauvaises audiences enregistrées, sanctionne d’une première saison assez mauvaise dans son ensemble (surtout sur ses débuts). Pour en revenir à cet épisode, il cherche à mettre en avant les problèmes relationnels de chacun. Le retour de Simmons ne se fait pas sans dommages collatéraux. En effet, sa relation avec Fitz n’est plus vraiment au beau fixe. Même si ce n’est pas vraiment réussi (notamment car je trouve que les deux réunis forment un duo ronronnant), pour le moment on peut s’en satisfaire.

Surtout que Simmons a gagné en intérêt au fil des épisodes cette année, prouvant qu’elle peut être une femme forte et pas simplement une rat de labo que l’on pourrait utiliser pour réparer des petits jouets ou bien aider Fitz sur ordinateur. En parallèle, il y a bien évidemment le fait que Simmons, en gagnant en intérêt a permis à la série de changer légèrement de direction avec son personnage. Ce qui est une très bonne idée, en la mettant un peu plus dans le feu de l’action. Je n’avais pas vu cette actrice comme bonne mais finalement c’est tout le contraire que je constate. Elle est bien plus intéressante ici que dans la première saison. Dans un registre différent mais proche, il y a aussi la relation entre Ward et Skye. Si cette dernière semble toujours très encline à ouvrir le dialogue, Ward fait la sourde oreille et ne cesse de la balader, de la faire douter, etc. Le fait que Ward explique un peu plus de choses sur à Skye sur son père, tout en jouant la carte de la rétention d’information, n’apporte pourtant pas grand chose que l’on ne savait pas. Skye est cependant maligne. Toute l’histoire du transfert de Ward est une façon pour elle de savoir que ce dernier va s’échapper et qu’il va donc la mener à son père. C’est en tout cas comme ça que je le sens. Agents of S.H.I.E.L.D. n’est pas la série la moins prévisible du monde.

Le fait que Bobbi Morse semble intégrée au casting de la saison 2 (j’espère qu’elle va rester plus longtemps) en tant que personnage récurrent, je dois avouer que j’ai déjà hâte de voir la suite. Surtout que toutes les interactions avec le personnage sont funs, sans parler de son ex mari Lance Hunter qui se retrouve de son côté toujours dans les baskets de son ex femme. La relation donne forcément des choses alors que May et les deux ex se retrouvent ensemble sur la même mission. Un choix judicieux pour Agents of S.H.I.E.L.D. qui parvient à mettre en scène les choses de façon à ce que l’on passe un bon moment à la fois drôle, léger mais également tendu avec de l’action. Rafe Judkins et Lauren LeFranc ont donc ici l’opportunité d’explorer comment les qualités qui font de bons espions ne font pas forcément de bons époux. Bobbi est une fois de plus parfaite dans son rôle et Agents of S.H.I.E.L.D. délivre donc ici un épisode, certes moins bon que les deux précédents, mais tout de même maîtrisé. On sent que la série veut aller vers un angle beaucoup plus éclatant, plus fun, sans trop en faire à compliquer tout ou bien à trop mettre en avant énormément de personnages et se perdre dans les méandres de la série. Avec un épisode cohérent et divertissant comme celui-ci, je pense qu’il y a toujours autant à faire avec cette série cette année. Il était temps que les hostilités commencent.

Note : 7/10. En bref, une fois de plus, Agents of S.H.I.E.L.D. réussi son examen de passage en seconde.

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 2. Episode 6.

Commenter cet article