Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 3. The Waiting Room.

12 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 3. The Waiting Room.

Parenthood // Saison 6. Episode 3. The Waiting Room.


Depuis que l’on nous a annoncé qu’un personnage allait disparaître cette année, je dois avouer que j’ai peur à chaque fois que quelqu’un se fait mal. Zeek acceptait donc enfin la chirurgie afin de pouvoir lui sauver la vie. A l’issue de l’épisode, tout le monde est heureux et ému (le téléspectateur inclus) quand il voit que tout s’est bien passé et que Zeek se réveille comme quelqu’un qui a été opéré comme il se doit. Je pense donc sincèrement que cela ne sera pas lui qui va mourir. Ce serait un peu trop facile de toute façon. Mais avoir une chirurgie au coeur ce n’est pas quelque chose de simple et qui peut rapidement avoir des complications. Quoi qu’il en soit, cet épisode a beau avoir pour fond l’histoire de Zeek, ce n’est pas vraiment l’épisode du personnage. Bien au contraire, Craig T. Nelson est excellent dans le rôle de Zeek et brille encore une fois, notamment dans ses scènes avec Camille qui sont tout simplement les plus belles de l’épisode mais c’est avant tout un épisode sur la famille, ses liens et surtout ce qui fait que c’est une famille aussi touchante. Car les Braverman sont des gens soudés malgré quelques moments de doute ou bien des passages légèrement plus dramatiques pour chacun. J’ai beaucoup aimé cette scène où Joel tente encore une fois de se rapprocher de son ex femme.

En effet, Parenthood met Joel à la place de l’homme qui tente tout ce qui est en son pouvoir afin de regagner la confiance d’une femme qu’il avait dans un premier temps rejeté pour une petite erreur de parcours qui n’en était pas vraiment une. Julia avait alors ramée pour retrouver l’homme de sa vie, le père de ses enfants, etc. sans grand succès sauf à la fin de la saison 5 quand Joel s’était rendu compte de son erreur, tout simplement. En tout cas, j’ai beaucoup aimé l’histoire de l’épisode et la façon dont tout cela est mis en scène. On sent que la série tente de faire quelque chose avec ses personnages et c’est assez jouissif vu sous cet angle. En tout cas, je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit fait dans ce sens là mais je suis ravi de voir que c’est bel et bien le cas. Car Joel ne peut pas regagner le coeur de Julia comme ça. Le fait que cette dernière se permette d’aller de l’avant en voyant quelqu’un d’autre et en l’annonçant dans cet épisode où Joel m’a beaucoup touché. On sent dans la voix de Julia qu’elle ne veut plus voir Joel à ses pieds, qu’elle n’a plus besoin de lui. De toute façon, elle va se rendre compte (je l’espère) qu’elle aime Joel mais pas tout de suite et c’est une bonne chose.

L’épisode c’est aussi celui de Amber alors que cette dernière va annoncer à Ryan qu’elle est enceinte. La confrontation qu’elle va avoir avec Ryan n’est pas le moment le plus intéressant. J’ai en effet préféré tout ce qui se passe avec Drew. La confrontation entre le frère et la soeur était une très bonne idée. Par ailleurs, je suis heureux de voir Betsy Brandt dans le rôle de l’ex femme de Hank. Elle incarne un personnage réellement intéressant qui permet aussi à Parenthood de faire évoluer un personnage qui avait eu l’occasion de me séduire pour la première fois l’an dernier. Car Hank était quelqu’un que j’avais envie de détester jusqu’à ce que l’an dernier les choses changent (peut-être tout simplement car dans la saison 5 le personnage avait enfin des choses à nous raconter et ce d’une bonne et belle façon. Ainsi, on se retrouve donc avec un début de saison toujours aussi réussi avec la dose de sentimentalisme qu’il faut. Après tout Parenthood n’a jamais vraiment été la série la plus joyeuse qu’il soit. En tout cas, le fait est que cette année je fonds en larme à chaque nouvel épisode, ce qui ne m’était pas arrivé depuis la saison 4 (la saison 5 ne m’avait pas ému à chaque nouvel épisode qui passait, à mon grand damne).

Note : 8/10. En bref, les Braverman me manqueront c’est certain.

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 3. The Waiting Room.

Commenter cet article