Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 5. The Scale of Affection Fluid.

27 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 5. The Scale of Affection Fluid.

Parenthood // Saison 6. Episode 5. The Scale of Affection Fluid.


L’épisode précédent était un peu fouillis mais il n’était pas dénué d’intérêt. Il était à mes yeux l’épisode parfait pour nous donner un aperçu de toutes les histoires de chacun des Braverman. Cette semaine, les choses sont plus concentrées et donc différentes, avec un vrai retour au Parenthood que tout le monde adore. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti. On sent que l’épisode veut nous séduire, qu’il veut être beau et qu’en plus de ça, il se doit de nous offrir quelque chose d’assez jouissif. J’ai beaucoup aimé la petite histoire de Max et sa quête pour faire en sorte que Dylan l’aime bien. Max est quelqu’un de touchant et de mignon quand il veut bien l’être car ce n’est pas facile pour lui de se faire aimer d’une fille qui, au premier abord, n’a pas forcément grand chose à faire de lui. Mais le fait que Max tente aussi de nous plonger dans une romance aussi touchante et mignonne que celle-ci me laisse beaucoup d’espoir pour la suite de la saison et ce dont elle pourrait bien être faite. Car il y a énormément de potentiel pour faire encore plus avec ces deux personnages. C’est pourtant une histoire vue et revue ici et ailleurs mais le fait que Max ait un handicap rend le tout bien plus tendre et intéressant à mes yeux. Max doit apprendre comment s’y prendre, comment faire, puisque tout ne peut pas être naturel chez lui afin de se faire apprécier.

Par ailleurs, je ne sais pas vraiment où est-ce que Parenthood veut nous emmener avec Crosby. La semaine dernière, toute cette histoire où il était en train de nous faire une sorte de burn-out, j’ai vu quelque chose d’intéressant mais qui n’était pas forcément exploité en tant que quelque chose d’intéressant. Du coup, le téléspectateur que je suis s’était légèrement ennuyé à mon goût. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’y avait rien d’intérêt à raconter et dans cet épisode, la petite scène entre Crosby et son père était une bonne chose. Cela permet de faire le bilan mais aussi de poser quelques bases pour la suite. Il ne sait plus vraiment où il en est et il a surtout peur de tout perdre simplement car d’un point de vue professionnel rien ne va plus pour lui. Ce n’est pas la première fois que Crosby manque d’attache. Avant qu’il ne reprenne la Lunchonette avec Adam on avait déjà vu qu’il n’était pas forcément quelqu’un de très stable. Pendant ce temps, la relation entre Julia et Joel reste dramatiquement mal en point. Pour le téléspectateur c’est une aubaine pour voir Julia heureuse dans une situation totalement différente. L’an dernier elle était malheureuse car elle voulait les bras de Joel mais elle ne les avait malheureusement pas eu, jusqu’à ce qu’à la fin de la saison, tout rentre potentiellement dans l’ordre. Erreur.

Car Julia se sent étouffer et elle en a marre d’être vue comme celle qui doit ramer pour sauver son couple. Au fond, je suis persuadé qu’elle a envie de sauver son couple mais qu’elle n’a pas envie de s’interdire de vivre elle aussi sa petite aventure histoire de pouvoir enfin tourner la page de mauvais souvenirs. Sa relation avec Chris est plus ou moins intéressante et surtout intelligente. La scène finale de l’épisode nous laisse espérer beaucoup plus dans le prochain épisode alors que la complicité est en train de devenir assez étonnante entre les deux personnages. Je serais presque pour que Julia et Chris finissent vraiment ensemble à la fin de la saison. Mais tout reste incertain encore une fois car on ne sait pas ce qui se passe dans la tête de Jason Katims, tout simplement. Enfin, il y a Amber qui commence à aller de l’avant elle aussi. Elle est enceinte (et au fond elle a fait la même erreur que sa mère quand on y pense) mais elle semble bien plus libre maintenant dans sa façon d’aborder sa nouvelle vie. Cependant, en donnant ses préservatifs à Drew, je me demande si Parenthood sous entend vraiment que l’on n’a plus besoin de préservatifs quand on tombe enceinte alors qu’être enceinte ne nous prémunie pas contre les MST…

Note : 8/10. En bref, le bon Parenthood toujours présent pour notre plus grand plaisir.

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 5. The Scale of Affection Fluid.

Commenter cet article

Pouine 31/10/2014 15:15

Coucou,
pour une fois en 6 saisons, j'ai beaucoup aimé Max ! Il est très touchant dans cet épisode :)
De mon côté j'ai un peu peur pour Crosby, qu'il pète un plomb et fasse une connerie .. On verra ça mais cet épisode était top !