Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sequestered. Saison 1. BILAN (Partie 2).

30 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sequestered

Critiques Séries : Sequestered. Saison 1. BILAN (Partie 2).

Sequestered // Saison 1. Episodes 7 à 12 (Partie 2).
BILAN


Deux mois après les 6 premiers épisodes, Sequestered est enfin de retour afin de nous délivrer son épilogue. Je dois avouer que j’avais été légèrement déçu par les premiers épisodes de Sequestered. Je ne savais donc pas vraiment quoi attendre de cette suite si ce n’est que cela se devait d’être moins confus, plus palpitant et bien évidemment beaucoup plus efficace. Car le casting est pourtant bon, de Jesse Bradford à Summer Glau en passant par Ryan McPartlin et Patrick Warburton. Le jury a toujours du mal à venir à bout du verdict au sujet d’un homme qui est accusé d’avoir tué le jeune fils du gouverneur. Forcément, des questions se posent et les jurés vont se poser tout un tas de questions en plus de tisser des liens. La première partie de la saison se concentrait énormément sur les jurés et leur manière de faire face à ce qui se passe dans ce procès. La seconde partie est bien différente, moins judiciaire et plus thriller-esque, tirant même parfois sur le polar. Cette seconde partie de saison va inclure tout un tas de twists, qui pour certains sont bons et d’autres particulièrement décevants (notamment ceux entourant le gouverneur, plus prévisibles que jamais). Mais le plus important la dedans c’est qu’un des jurés tente de sauver sa soeur qui a été kidnappée et pour la sauver elle doit faire en sorte que l’accusé soit mis au trou une bonne fois pour toute.

Bien évidemment que Malcom Miller est innocent et que des tas de questions vont se poser sur les liens qu’entretient le gouverneur avec cette affaire. Le nom de la série, Sequestered, est avant tout dû au fait que le jury est toujours gardé à un endroit d’où ils ne peuvent tout simplement pas sortir tant qu’ils n’ont pas réussi à statuer sur un verdict. Anna est donc celle qui est utilisée par des membres extérieurs afin de faire en sorte que Miller soit condamné. Sa soeur, Jenny, a été kidnappée et l’implication émotionnelle qu’il y a derrière ne parvient cependant pas à se faire ressentir. En effet, je n’ai pas ressenti quoi que ce soit vis-à-vis de la soeur d’Anna alors que pourtant on devrait. Disons que c’est la preuve que Sequestered n’est peut-être pas toujours la série que l’on pouvait attendre au premier abord quand on lit les premières lignes du synopsis. Personnellement, je m’attendais à quelque chose de légèrement plus efficace. Mais la seconde partie reste malgré tout plus palpitante que la première et c’est déjà une très bonne chose. Si l’on apprend de nouvelles informations sur le kidnappeur, sur le gouverneur, etc. tout cela participe forcément à créer un certain sentiment de tension croissant jusqu’au dénouement qui lui est malheureusement plus que prévisible.

Danny Firmin, qui fait partie de la défense de Miller, suspecte son patron, Ron Pritchard d’avoir manigancé quelque chose. Il est tout du moins coupable d’avoir une aventure avec la petite amie de Danny. Le lien est là et forcément les choses se compliquent petit à petit. Mais j’aime bien le petit jeu auquel tous les personnages de Sequestered tente de jouer. C’est une série qui a tous les atouts d’un Direct to DVD sympathique qui a de quoi remplir un dimanche après-midi. Car c’est aussi ce que j’ai pu faire en enchaînant les 6 épisodes de la première partie d’une traite et les 6 derniers d’une traite également. Par ailleurs, le père de Firmin (oui, car Sequestered se concentre énormément sur Danny), Joe (incarné par Bruce Davison) découvre une preuve que quelqu’un suit les votes du jury. Mais forcément, il va se faire renverser par une voiture ce qui va nous emmener encore sur de nouvelles pistes et de nouvelles questions. Une jeune femme mystérieuse va aussi apparaître, Keira, qui va clamer être la nouvelle avocate de Miller alors que ce dernier a déjà un avocat et c’est Danny. En parallèle, on suit la relation entre Anna et Ryan.

Cette relation me fait plus rire qu’autre chose dans le sens où cela ne sert strictement à rien. C’est la faute aux scénaristes de Sequestered qui ne savent tout simplement pas quoi faire de toutes les petites histoires de ces personnages. Je sais que Sequestered se doit aussi de développer des histoires de romance ou de relations sexuelles entre des personnages mais celle qu’il y a entre Ryan et Anna manque cruellement d’intérêt. Ainsi, cette seconde partie de saison manque peut-être de rythme par moment mais elle est tout de même plus sympathique que la première. A tirer plus sur le thriller que sur le judiciaire, elle gagne forcément en intérêt. Reste encore quelques grosses intrigues qui prennent trop de place et qui sont vraiment dispensables.

Note : 5/10. En bref, seconde partie plus rythmée que la première mais cela reste malgré tout décevant.

Commenter cet article