Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episodes 3 et 4.

29 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Originals

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episodes 3 et 4.

The Originals // Saison 2. Episodes 3 et 4. Every Mother’s Son / Live and Let Die.


Klaus se prépare dans cet épisode à l’arrivée de sa mère. Je dois avouer que c’est tout de même excellent comme idée, surtout que la mère de Klaus n’est pas ce que l’on peut dire commode. Les flashbacks sont là pour nous la présenter. C’était aussi le parfait moment pour que Klaus explique à Hayley comment lui et ses frères sont devenus des vampires et pourquoi leur mère semble les détester autant. Cependant, si l’on a déjà vu The Vampire Diaries on sait déjà en partie ce qui s’est passé dans cette famille et pourquoi ils sont devenus des vampires. C’est tout de même intéressant de revenir dessus car je dois avouer que j’avais oublié pas mal de choses de la série. Au fil de l’épisode on découvre encore un peu plus la relation entre Hayley et Klaus. Je dois avouer que c’est quelque chose qui fonctionne très bien. A chaque nouvel épisode qui passe, je me demande si au fond The Originals ne devrait peut-être pas axé ses histoires uniquement sur ces deux personnages. Le reste n’est pas raté pour autant mais l’alchimie créée avec l’épisode précédent, toute cette histoire d’enfant perdu, cela participe forcément à l’intérêt que j’ai pour ces deux là. Je sais que c’est presque étrange de m’entendre dire ça alors que j’avais pu dire du mal de Klaus précédemment.

Mais bon, c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures et il se trouve que Klaus est le personnage le plus emblématique des Originaux désormais. Esther s’invite en parallèle à dîner avec Klaus et Elijah de la façon dont seule Esther sait le faire. Je dois avouer que je trouve ça merveilleux, surtout que l’idée des oiseaux magiques et messagers, je pense que l’on ne l’a pas vu dans toutes les séries. Mais le côté ultra baroque de The Originals est quelque chose que j’ai toujours apprécié. Les vampires ont au fond quelque chose de très ancien ce qui rend leurs manières si différentes. La série a donc insufflé ce côté très vieux jeu à toute la série (accessoirement à la série originale également) et c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Forcément, quand on voit quelque chose comme ça, on peut s’attendre au pire. Les dîners dans cette série et accessoirement la série mère, ce n’est jamais de bon moment pour faire la paix ou pour entretenir la vie des personnages. Klaus et Elijah ont besoin d’une sorcière, Davina n’est pas une option alors Marcel va demander à Gia de permettre à Elijah de rencontrer Lenore. Voilà une autre idée intéressante de The Originals. La série cherche à creuser d’autres aspects de la série, tout aussi intéressants eux aussi.

Lenore apparaît comme un personnage essentiel de l’épisode et cela tombe très bien car cela fonctionne comme sur des roulettes. Gia est cependant un peu le larbin de l’histoire alors que ce personnage aurait peut-être pu avoir un intérêt différent. Mais l’on ne peut pas en vouloir à Gia, après tout elle ne sait même pas faire en sorte que quelqu’un lui donne quelque chose alors bon, on ne peut pas trop lui en demander non plus. La relation entre Hayley et Lenore permet encore une fois à The Originals de gérer la perte de son enfant. Si cela commence peut-être à un peu trop durer, je comprends aussi que c’est quelque chose qui se doit de prendre une certaine place car le deuil d’un enfant (même si celui-ci n’est pas mort) c’est quelque chose qui est difficile à faire, encore plus pour une mère je suppose puisque cette dernière entretien un rôle très particulier avec son fils. Le petit twist final autour de Lenore/Esther était cocasse, même si ce n’est pas ce que The Originals a fait de plus passionnant. Disons que j’ai trouvé ça globalement assez prévisible et classique. Pour ce qui est de « Live And Let Die », et avant de voir Nina Dobrev faire un petit cross-over dans The Originals au détour d’un flashback, le résultat est légèrement différent.

J’ai beaucoup aimé « Live And Let Die ». C’est un épisode qui fonctionne en grande partie grâce au retour de Cami. C’est un excellent personnage qui pourrait bien prendre encore une fois le contrôle de la série et laisser l’occasion au téléspectateur de s’amuser. Car The Originals a besoin en ce début de saison après le deuil de s’amuser au risque de rapidement nous plonger dans un cafard assez pompeux. Si Cami était plus présente dans la série, je pense que les choses serraient légèrement différentes de toute façon et cet épisode tente de vous le prouver de façon assez juste. J’aimerais surtout qu’elle joue un rôle différent vis-à-vis de Klaus, tout simplement. Car je sais qu’il y a énormément de potentiel mais que la série ne semble pas encore aller au fond des choses. Cami est donc un bon personnage de retour pour servir de très bonnes choses une fois de plus. Comme la série sait si bien le faire en somme. Il y a des scènes dans cet épisode entre Cami et Klaus qui ne trompent pas. Je me demande même si au fond The Originals ne cherche pas à faire quelque chose avec ces deux là sans pouvoir vraiment le faire (Hayley et Klaus sont trop attachés pour le moment à mon goût).

Par ailleurs, c’est aussi là que Elijah entre en jeu. Bien évidemment que cette saison cherche à changer tout un tas de choses dans la façon de faire de The Originals. C’est une très bonne chose mais il y a encore à creuser avant de retrouver l’énergie de la première saison. J’ai l’impression qu’ils ont perdu trop de personnages d’un coup cette année alors qu’au fond ce n’est pas nécessairement le cas mais les intrigues ne sont peut-être pas aussi fortes. Il faut encore leur laisser le temps de grandir sur des bases assez complexes que sont celles du deuil et je sais pertinemment que la série va en avoir pour quelques épisodes (les deux prochains risquent encore de se concentrer là dessus). Enfin, je suis toujours heureux de voir que The Originals donne du temps d’antenne à Josh et Aiden. Leur petite relation pourrait bien devenir encore plus excitante par la suite. Tant que la série garde Josh dans le coin de toute façon, je pense pouvoir être heureux.

Note : 5.5/10 et 6/10. En bref, si l’on ne retrouve pas l’excellence de la première saison, il y a malgré tout de bons ingrédients et de bonnes idées mais il faudrait nous permettre d’y voir plus clair rapidement.

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episodes 3 et 4.

Commenter cet article

Fatou 30/10/2014 05:21

Après tout le mal que j'ai entendu de la série mère tvd. J'ai tout de même décidé de laisser une chance à The Originals. ..sans regret. ;-)
La saison 1 est palpitante à souhait.
Donc encore une fois MERCI!!
J'espère qu'elle ne perdra pas de son mordant. Soit les scénaristes savent clairement où ils vont soit on risque de se perdre dans des intrigues qui tournent en rond...à voir (dans les deux sens du terme)
Bonne journée

delromainzika 30/10/2014 10:07

De rien :) Effectivement la saison 1 est très réussie :)