Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Episodes 4 et 5.

23 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Z Nation

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Z Nation // Saison 1. Episodes 4 et 5. Full Metal Zombie / Home Sweet Zombie.


Asylum, le studio de production de Z Nation est tout de même sacrément drôle. Ils ont réussi à insérer une référence à Sharknado. Et en plus, cette référence est tout simplement excellente. Je ne m’attendais pas du tout à voir une référence à ce téléfilm dans cette série mais je constante que nous offrir une tornade (ce qui est déjà pas mal) avec des zombies qui volent comme des requins, franchement c’était brillant. Surtout avec la petite phrase cocasse qu’il y a derrière « It ain’t sharks ». Cela ne pouvait donc pas mieux se faire. C’est la cerise sur le gâteau de « Home Sweet Zombie ». Mais avant tout, il y a « Full Metal Zombie », un épisode qui cherche déjà faire de la référence pop-culturelle. J’aime bien quand une série qui ne cherche pas à se prendre trop au sérieux faire des choses de ce genre là. C’est une preuve de son second degré face à un scénario qui ne raconte rien du tout et à un casting qui manque cruellement de talents. Sauf que le talent dans Z Nation ce n’est pas l’histoire ni même le casting c’est la façon dont tout cela parvient à nous divertir de façon crétine. Car oui, tout est bête dans cette série mais après tout c’est pour ça que l’on vient chercher une série comme celle-ci.

On ne pouvait donc pas demander mieux de la part de Z Nation qu’un épisode de ce genre là. On se retrouve dans cet épisode face à des Amish. Encore une fois l’occasion de se plonger un peu plus dans le folklore américain et tout cela avec des zombies un peu partout. Les scènes d’action sont grotesques mais encore une fois ils parviennent à nous divertir comme il se doit. Toute cette histoire de camion était déjà assez cocasse en son genre (le fait que notre groupe se fasse braquer le camion, puisqu’ensuite les braqueurs soient braqués à leur tour). On sent encore une fois à quel point Z Nation n’est pas une série très sérieuse et qu’elle cherche seulement à nous amuser de façon assez sympathique. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela se déroule de cette façon mais je suis heureux de voir que les scénaristes s’y prenne à merveille. Car le plus important pour eux c’est que l’on en ait pour notre visionnage. Il faut donc du zombie, du gore, des scènes de combat, des tire dans tous les sens, etc. et même de l’utilisation de marteaux afin de tuer des zombies un peu coriaces. La bataille face à ce colosse était même brillante en son genre. C’est là que l’on voit que Z Nation ne se prend tout simplement pas la tête.

Et encore heureux. Il aurait été dommage de faire le contraire tout de même. Enfin, c’est comme ça que je le ressens en tout cas. Les personnages ne veulent pas se prendre la tête et nous non plus. Ce qui tombe donc à pic. Tout simplement. La série s’amuse petit à petit avec ses personnages, cherchant à passer de scènes en scènes sans trop que l’on ait d’égard pour quoi que ce soit. Le but n’est pas vraiment d’avoir un intérêt à aller en Californie (même s’il y en a bel et bien un au fond), mais plutôt de voir comment ils vont tenter de s’en sortir. Pour ce qui est de « Home Sweet Zombie », l’ouverture de l’épisode était déjà excellente et à mi chemin entre ce que The Walking Dead peut faire quand elle nous introduit de nouveaux personnages avant que les réguliers les rencontrent les puis quelque chose d’un peu plus fun, bourré d’esbroufe afin de nous faire rire plutôt qu’autre chose. Tout le monde arrive dans l’Illinois, ce qui n’est pas loin de la ville de Roberta ce qui va forcément amener tout le monde à voir ce qui se passe dans le coin. Une fois de plus ils s’amusent et nous offrent un spectacle plutôt sympathique. Que cela soit du point de vue de ces pompiers fous, de cette tornade de zombie, une « Zombinado » ?

Ainsi, ces deux épisodes de Z Nation permettent à la série de changer un peu de disque et d’aller dans une direction plus amusante que ce que l’on avait l’habitude de voir jusqu’à présent. Cela ne veut pas dire que c’était raté, bien au contraire. Par ailleurs, je me questionne toujours sur l’utilité de Citizen Z dans la série. Je n’aime pas ce personnage et en plus de ça j’ai comme l’impression que la série se moque de nous sur ce qu’il pourrait réellement apporter à la suite de la série. S’il y a vraiment quelque chose qu’ils vont apporter à la suite de la série bien évidemment.

Citizen Z - « I don't know if they call this thing a turcane or a tornado or what, but if you're anywhere south of Chicago or east of the Rockies I'm issuing a get your butt in a bunker warning. »

Note : 6/10. En bref, la série s’amuse et nous aussi.

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Commenter cet article

krozi 23/10/2014 19:01

Alors perso j'adore cette série. Enfin de la bonne série Z comme sombie, loin de prises de têtes assoupissantes de WD. Je retrouve l'esprit des films vintage, même dans le "grain" un peu cheap. Les scénaristes s'en donnent à coeur joie, je ris, je sursaute, que demander de plus ? Et moi au contraire j'adore Citizen Z, - bon j'ai un faible pour l'acteur de Supernatural - il apporte un touche de folie mélancolique et décalée qui pour moi lie la sauce. Bref : FUN !!!!!