Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Oculus, derrière le miroir

8 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Oculus, derrière le miroir

Oculus // De Mike Flanagan. Avec Karen Gilian, Brenton Thwaites et Katee Sackhoff.


Avant qu'il ne s'occupe de l'écriture du reboot de la franchise Souviens Toi l'été Dernier, Mike Flanagan a adapté l'un de ses propres court-métrage avec Oculus. Ce film est tout simplement excellent, fonctionnant sur le principe des visions et de ce que l'on croit voir. Ce n'est pas le premier film à utiliser une histoire de ce genre là sauf que Oculus le fait de façon extrêmement bien et de façon très originale. Il s'agit d'une petite production bien plus intelligente que l'on ne pourrait le croire alors que petit à petit elle nous plonge dans une ambiance de peur panique absolue. Ce qui part d'une expérience dans un premier temps devient rapidement une plongée curieuse dans un monde que l'on nous décortique petit à petit. Le but ici n'est pas de prendre le spectateur pour un débile mais bien au contraire, de le prendre pour quelqu'un d'intelligent qui voit un peu trop facilement devenir les twists. Du coup, les twists de Oculus sont tout simplement bluffants, tout comme les transitions qui visuellement sont irréprochables. C'est en grande partie dû à un montage complexe et très travaillé. Je pense que Oculus n'aurait pas volé une récompense pour le meilleur montage tant ici il permet de frissonner comme il se doit.

Une femme tente d'innocenter son frère, accusé de meurtre, en démontrant que le crime est dû à un phénomène surnaturel.

Et pourtant, Oculus est un film qui est fait de façon assez simple. C'est pourquoi on sent que parfois le film ne veut pas trop en faire alors que justement ils auraient pu y aller encore un peu plus dans le registre de l'horreur pure et dure. Au premier abord, je n'attendais rien de ce film puis on ne l'a vendu comme un film d'horreur original, en grande partie de par son montage. Mettre en scène de l'horreur avec des histoires de miroir, c'est au premier abord quelque chose qui n'a pas toujours donné lieu à de très bons films. Je pense par exemple au Mirrors d'Alexandre Aja qui n'était pas une grande réussite. Le film se comprend petit à petit grâce aux flash-backs qui nous racontent l'histoire avant l'histoire et ce qui a enclenché tout le reste. Ce n'est pas complexe pour rien puisque tout ce que le film parvient à faire m'a énormément plu. Tout au long on sent que Oculus installe le doute où le chemin entre la réalité et l'occulte est de plus en plus maigre. On est gagné petit à petit par la psychose des uns et la fascination des autres. Côté casting on retrouve tout de même de bonnes figures.

Je pense à Karen Gillan (Doctor Who) qui, sous les traits de l'héroïne est plutôt convaincante, surtout quand il s'agit de jouer le rôle de la jeune femme un peu cinglée sur les bords. Puis il y a Brenton Thwaites (récemment vu dans The Giver) qui, sans servir à grand chose, parvient malgré tout à apporter un petit plus à la quête de réponses de Kaylie. Si au tout début du film tout n'a pas forcément de sens pour vous, il faudra attendre les révélations qui vont forcément vous apprendre ce qui s'est réellement passé et pourquoi cette histoire évolue dans ce sens là. Dans le reste du casting il y a Katee Sackhoff (Battlestar Galactica) qui, sous les traits d'une mère qui perd la boule est tout de même assez brillante et puis Rory Cochrane (Les Experts Miami) qui, sans trop en faire, reste un homme bougon plutôt convaincant. Ainsi, le film de Mike Flanagan est un très bon cru du film d'horreur et d'épouvante. C'est même le premier film avec des miroirs qui m'ait réellement plu dans mes souvenirs. Je suis de plus en plus difficile à contenter dans le monde de l'horreur mais de bons films comme celle-ci ça fait plaisir.

Note : 8/10. En bref, bonne et belle surprise.

Date de sortie : Directement en DVD

Commenter cet article