Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bad Education. Saison 3. BILAN (UK).

15 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bad Education

Critiques Séries : Bad Education. Saison 3. BILAN (UK).

Bad Education // Saison 3. 6 épisodes.
BILAN


Jack Whitehall, créateur et acteur principal de Bad Education est aller l’an dernier aux Etats-Unis afin d’écrire un pilote de remake pour ABC intitulé ‘An American Education’. ABC a finalement décidé de ne pas commander le pilote en série et Jack Whitehall ne s’est pas laissé démonter alors que BBC Three avait commandé une saison 3 de sa série. Je dois avouer qu’après la saison 2 je ne savais pas vraiment quoi attendre de plus de la part de la série. Après avoir vu la saison 3, je me demande toujours ce qu’il fallait attendre de cette nouvelle saison. Surtout que c’est sensé être la dernière de la série. Je ne pense pas que Bad Education vienne à me manquer plus tard, disons qu’elle a eu la chance d’avoir droit à trois saisons de qualités très différentes. La première reste pour moi la plus réussie et la plus amusante. La saison 3 est la plus décevante. Mais j’ai tout de même apprécié de voir l’angle plus dramatique choisi pour le dernier épisode. Jake Whitehall l’avait annoncé, « We always wanted to make it a little bit more dramatic. I feel like I have to work harder to do that kind of acting than I do sort of just pratting around so it was more challenging and also genuinely quite sad. ». Je peux comprendre ce que Jake Whitefall a voulu faire cette année, quelque chose de différent.

Notamment car en étant une dernière saison, il fallait faire des nouvelles choses tout en gardant à l’esprit que la fin est proche et que cela ne peut plus durer des années derrière. La conclusion est assez touchante et je ne m’y attendais pas du tout. J’ai trouvé assez décevant l’histoire de la saison, le fait qu’il y ait des tentatives à droite et à gauche de changer un peu la direction de la série (notamment avec la période des examens, etc.) mais ce n’était pas suffisant. Je sais bien que j’en demande peut-être un peu trop mais globalement ce n’était pas non plus complètement raté. Outre le passage final très réussi, il y avait d’autres très bons moments dans cette saison. J’ai beaucoup aimé l’épisode 2.05 par exemple, qui par certains aspects permet clairement de conclure l’histoire. Le plus décevant dans cette saison 3 finalement c’est plutôt toute l’histoire qui nous est racontée. On sent que la série s’épuise très rapidement et en voulant prendre un chemin plus dramatique cette année, elle s’est éloignée de son côté pastille. Jack Whitehall savait pertinemment que c’était sa dernière chance de faire parler son personnage et de le faire évoluer mais j’aurais tout de même apprécier que cela soit fait de façon légèrement différente.

En gardant notamment tout ce qui faisait le succès de Bad Education lors de sa première saison (je pense que la seconde était, sans être mauvais, déjà un signe avant-coureur). Reste alors les adolescents. Ce sont eux les vraies stars de cette série. Ils étaient peut-être un peu en retrait à côté des profs nigauds auparavant mais là c’est leur occasion de briller et ce n’est pas du luxe. Bien au contraire, c’est une façon de leur donner la parole. Si auparavant ils étaient bien plus en groupe (et c’était même l’une des forces de cette comédie), on s’éparpille un peu plus afin de découvrir chacun des personnages sous un angle différent. L’émotion était elle aussi un angle important mais surtout pour le dernier épisode. L’avant dernier par exemple se concentrait énormément sur des moment de comédie bien trouvés. Je pense même que c’est mon épisode préféré de la série avec toutes ces petites astuces afin de tricher aux examens. Cela aurait très bien pu donner quelque chose de complètement raté mais il n’en est rien. C’est amusant et même plus encore. Comme quoi. Finalement, Bad Education continue donc d’être une série intéressante mais déçoit par son manque de pastilles humoristiques. On sent que c’est la fin. Dommage.

Note : 5/10. En bref, une saison en demi-teinte.

Commenter cet article