Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black Jesus. Saison 1. BILAN.

7 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Black Jesus

Critiques Séries : Black Jesus. Saison 1. BILAN.

Black Jesus // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Le premier épisode de Black Jesus dont j’avais pu vous parler il y a quelques semaines de ça n’était pas forcément ce que j’avais pu voir de plus intéressant mais il y avait malgré tout une volonté de construire une histoire à la fois absurde et touchante autour d’une incarnation de Jesus. La base même de Black Jesus est tout de même sacrément tordue et tout ce que l’on va pouvoir voir au fil des épisodes l’est tout autant. En effet, « Black Jesus » va monter dans un espace abandonné d’un quartier une sorte de jardin collaboratif où tout le monde peut mettre la main à la patte et nous offrir donc quelque chose d’assez intéressant par la même occasion. Je ne m’attendais pas forcément à ce que cela aille dans cette direction puisque tout au long de la saison j’ai malheureusement eu l’impression que les épisodes se répétaient. Cela reste une comédie globalement correcte mais j’aurais peut-être apprécié quelque chose de légèrement plus aventureux, peut-être même un peu plus borderline. La série ne cherche pas vraiment à nous surprendre. La seule originalité reste donc celle d’un Dieu dans un quartier défavorisé. C’est à mon sens le seul vrai intérêt de Black Jesus et encore, je ne suis pas sûr que cela soit réellement ce que j’avais envie de voir.

Malgré tout, à l’issue de la première saison, je vois l’arrivée potentielle d’un véritable reboot de ce que la série a pu faire durant toute la première saison. Si seulement. C’est une série qui part un peu dans tous les sens, sans jamais vraiment raconter grand chose. On se rend de toute façon compte que le but n’est pas de nous raconter énormément de choses mais simplement de faire dans la sitcom familiale et amicale qui cherche à nous raconter des histoires de liens qui se créent, tout simplement. Gerald Johnson a beau ne pas être mauvais sous les traits de Black Jesus, je dois avouer que j’aurais peut-être apprécié que cela soit un personnage un peu plus travaillé dans le monde. C’est quelqu’un de sympathique, qui peut tout à fait être le héros d’une charmante comédie mais ce n’est pas vraiment lui la star. Les personnages secondaires qui l’entourent sont bien plus intéressants et encore, ce sont de gros clichés (malheureusement). J’aurais tellement apprécié qu’ils soient un peu plus intéressants de ce point de vue là, qu’ils ne cherchent pas à devenir de vrais clichés finalement. Car cela aurait certainement été une vraie déception.

Johnson a cependant de l’énergie à revendre, peut-être est-ce ce qui rend son personnage attachant. Car oui, Black Jesus a un héros que l’on a tout simplement envie de serrer dans nos bras. Mais était-ce le but ultime de cette série ? Je ne sais pas trop car l’on a finalement aucune idée du véritable but qu’il y avait derrière cette série. Au termes de la première saison de Black Jesus, je ne suis pas certain d’avoir envie d’en voir beaucoup plus. De toute façon je sais pertinemment que le but de cette série, aussi original soit-il n’est pas aussi réussi que prévu. Le pilote n’était pas raté, il était même intriguant. Au bout du compte, je vois surtout que la série n’a pas chercher à réellement nous faire voir quelque chose de différent de ce que l’on avait pu avoir vu dans chaque épisode précédent. A chaque nouvel épisode on s’est même rendu compte qu’il n’y avait plus tant d’originalité que ça. C’est en tout cas comme ça que je le ressenti. Ainsi, Black Jesus pourrait très bien se rebooter toute seule dans une saison 2 si jamais Adult Swim avait envie de renouveler la série (ce qu’ils vont probablement faire vu les bonnes audiences de la comédie).

Note : 5/10. En bref, assez médiocre par moment, cette comédie tient surtout de son originalité des débuts, s’estompant malheureusement au fil des épisodes.

Commenter cet article