Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 6 et 7.

13 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 6 et 7.

Blue Bloods // Saison 5. Episodes 6 et 7. Most Wanted / Shoot the Messenger.


Blue Bloods est pour moi l'une des séries policières les plus humaines qu'il existe. Elle ne cherche pas à travestir quoi que ce soit derrière un étalage de grands moyens. Cela ne veut pas dire que les séries qui en mettent plein la vue sont mauvaises mais disons que je préfère largement ce que fait cette série, qui dans ses épisodes parfois confortables, parfois originaux, cherche à offrir une alternative aux téléspectateurs. Ils ont ici le choix de voir une série bien moins nerveuse mais aux sentiments beaucoup plus exacerbés. Les personnages sont donc tout de suite beaucoup plus attachants et ce dès le premier épisode. Je me souviens encore du moment où j'ai pu voir le pilote d la série. J'étais tombé sous le charme instantanément. C'était réussi et pourtant ce n'était pas ce que l'on a pu voir de plus frais dans le monde des séries ces dernières années. Avec l'introduction de "Most Wanted", on ne peut pas dire que Blue Bloods veuille jouer la carte de la tendresse. Bien au contraire, on veut nous en mettre plein la vue et le côté assez choquant de la scène fonctionne instantanément. Le téléspectateur est tout de suite intrigué à l'idée de voir la suite de l'épisode.

La suite est tout aussi intéressante à mes yeux, nous plongeant petit à petit dans une affaire qui va permettre à Danny et Frank d'avoir un lien. Zorin Brasha, un homme en apparence responsable, va tabasser avec un pied de biche la tête de Joh Coogan, tout cela pour une histoire de place de parking. Forcément, Brasha est connu des autorités et notamment car il a déjà eu une altercation par le passé mais avec un policier en exercice après avoir bu. Il avait réussi à s'en sortir avec le crime mais cette année ce n'est plus le cas. Les Reagan sont tous déterminés à faire en sorte que Brasha soit mis en prison une bonne fois pour toute. La façon dont tout cela parvient à se dérouler m'a beaucoup plu. Surtout pour la place laissée aux Reagan et au fait qu'ils prennent cette affaire de façon légèrement personnelle. Il est nécessaire de créer des cas qui permettent aux Reagan de se retrouver tous liés et celui-ci est une occasion en or. C'est par ailleurs Erin qui s'occupe de l'affaire d'un point de vue judiciaire. Quand un Reagan est là pour l'enquête, l'autre pour veiller au bon déroulé de l'enquête, la dernière est là pour s'occuper du dossier pour le compte du Procureur général. Cela vire presque au règlement de compte familial.

C'est un peu ça car les crimes de policiers sont les choses les plus terribles qu'il puisse arriver pour une équipe de policiers. C'est une grande famille soudée après tout. Cependant, cet épisode laissé de côté Jamie avec une intrigue différente alors que son père lui demande de participer à la Battle of the Shields, une compétition où un policier se retrouve en compétition avec un pompier. Je me demande si Blue Bloods ne cherche pas à lorgner du côté de Chicago Fire/Chicago P.D. mais de toute façon elle n'a pas à rougir étant donné qu'elle est bien meilleure que les deux séries de NBC. Jamie est cependant quelqu'un de bien et la série n'a de cesse de nous le démontrer. Elle va le prouver une fois de plus quand Jamie va laisser sa place à quelqu'un d'autre afin qu'il puisse avoir son moment de gloire. Jamie, le héros de l'ombre pour tous. Dans "Shoot the Messenger", les choses sont complètement différentes. Dans cet épisode les relations de chacun sont mise en avant. Que cela soit Danny avec sa nouvelle patronne, le Lt. Carver. J'adore ce nouveau personnage qui décide, pour se rapprocher de ses équipes, de partager une affaire avec chacun de ses inspecteurs et c'est sur Danny que cela tombe cette semaine.

Danny doit donc changé de vision des choses alors que toutes ses habitudes sont chamboulées. C'était lui qui conduisait la voiture en temps normal, ou encore lui qui prenait la parole lors des interrogatoires. Cette semaine c'est Carver qui va le mettre dans l'ombre et cela ne va pas forcément être une mauvaise idée pour Danny qui va voir les choses d'une perspective complètement différente. Carver a besoin d'inspecteurs qui travaillent dans les règles et elle sera là pour ceux qui les respectent. Du coup, cela ne va pas tout de suite coller avec Danny. Il fallait s'y attendre pour que l'épisode devienne tout de suite plus piquant, plus palpitant. Mais c'est une bonne chose puisque cela permet aussi de remettre en question toutes les petites histoires de chacun.

Danny - "The only Rottweiler causing me any pain is my new CO."
Frank - "Carver's a good cop."
Danny - "Carver is a ball buster."
Frank - "Carver is a good, tough cop. District Attorney McCoy is a ball buster."

Le dîner familial de la semaine était passionnant lui aussi. J'aime bien les questions que celui-ci impose sur la façon dont les ordres rendent les gens redevables et comment le désordre amène le crime. Au fond c'est assez simpliste comme réflexion mais le but est que cela fonctionne. L'une de mes scènes préférées est la scène finale entre Eddie et Jamie. Les deux personnages sont taquins l'un envers l'autre mais aucun n'ose faire le premier pas. Je commence à rire jaune de cette affaire mais bon, de toute façon je ne pense pas que Blue Bloods soit prête à faire quoi que ce soit. Jamie doit probablement être né sans désir sexuel. C'est un homme bien jusqu'au bout.

Note : 6/10 et 7.5/10. En bref, une fois de plus de belles réussites.

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 6 et 7.

Commenter cet article