Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 8.

2 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 8.

Boardwalk Empire // Saison 5. Episode 8. Eldorado.
SERIES FINALE


Je ne veux toujours pas croire que c’est la fin de la série, pourtant celle-ci a mis un point d’honneur à ce que l’on sache qu’il n’y aura pas de suite possible. C’est donc une aventure bouclée à laquelle on a le droit dans un épisode bourré de belles choses et surtout de flashbacks nous racontant comment Nucky est encore une fois devenu le Nucky que l’on a vu évoluer au sein de ces 5 saisons. Ce n’est pas facile de contenter tout le monde avec le dernier épisode d’une série. Boardwalk Empire en fait donc elle aussi les frais. C’est un bel adieu de la part de la série à mes yeux. Je ne pouvais pas demander mieux. Mes moments préférés dans cet épisode sont certainement les plus simples. Il y a donc la scène entre Margaret et Nucky dans ce grand appartement vide. C’était une belle scène qui permet une fois de plus de voir cette relation comme une belle relation qui, malgré ses hauts et ses bas, ne pouvait pas se terminer de façon différente. Cet épisode est tout de même très digne, cherchant constamment à brosser tout ce que la série avait encore à brosser avant de nous dire au revoir. Les scènes de Margaret sont donc parmi les plus belles de l’épisode, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout.

Mais cela fonctionne très bien malgré tout. Surtout que Margaret est quelqu’un d’entier qui a toujours plus ou moins su faire des choix intéressants et intelligents. J’aurais presque envie de voir une nouvelle série suivant les aventures d’autres personnages que l’on a forcément envie de retrouver. Car c’est comme ça, c’est une série qui a créé un tel attachement du téléspectateur pour tous les personnages. Je ne pouvais donc pas être déçu. Bien au contraire. Ensuite il y a les scènes avec Eli. C’était là aussi des scènes merveilleuses qui en plus de fonctionner de façon brillante, permettent à la série de nous démontrer qu’elle a bien plus à nous dire que l’on ne pourrait le penser. Eli fait partie lui aussi de ces personnages que j’ai tendance à trouver touchant dans une telle série. Il apporte presque une morale que Nucky n’a pas forcément, ou bien une conscience. La relation entre les frères Thompson a toujours été très étrange. Disons que l’on ne sait pas forcément sur quel pied danser avec eux. Mais cela reste une belle relation toujours assez bien exploitée. Ce qui est difficile tout de même à faire, c’est les adieux à cette relation qui au fond avait grandement participé aux fondations de la série. On sent cependant que Boardwalk Empire cherche à donner une fin assez convenue à Eli. Pourquoi pas, de toute façon c’est ce qu’il fallait.

Je ne suis pas contre les fins conventionnelles dans le sens où cela peut très bien fonctionner comme il se doit, comme dans cet épisode par exemple. Les belles fins ne sont pas forcément celles que l’on attend le moins car Boardwalk Empire s’est au moins assurée ici de faire quelque chose de solide, bien construit, sans jamais nous donner l’impression qu’ils veulent à tout prix sortir d’un cadre pour aller dans quelque chose qui ne leur correspondait pas du tout. Par ailleurs, les adieux de Gillian étaient tout de même assez touchants pour être notés. La série veut nous vendre sa fin comme une belle fin pleine de mélancolie. Mais ce n’est jamais fait en surdosage, de façon à ce que l’on passe là aussi un très bon moment. La fin de Narcisse était assez logique mais c’est aussi une manière de donner un vilain sourire au spectateur. Car personnellement, j’ai pris un certain plaisir à voir Narcisse agoniser. C’est tout ce qu’il méritait de toute façon. Puis il y a Capone. Certaines scènes de ce dernier furent touchante au fil des années mais ce dialogue partagé en langage des signes était un très beau moment. La série se permet d’utiliser la vraie histoire de Capone afin de poursuivre les aventures de ce dernier. Ce n’est pas bête après tout.

Surtout que de toute façon Capone est quelqu’un qui a su marquer l’histoire de la mafia à sa façon et que Boardwalk Empire a toujours si mettre en avant ses débuts, ses premières aventures etc. Le montage de l’épisode est lui assez différent de ce que l’on a pour habitude de voir dans la série. C’est d’ailleurs réjouissant de voir la série tenter quelque chose. Notamment dans la superposition de flashbacks et de scènes du présent. La série parvient donc à faire quelque chose de merveilleux là dessus et c’est tout ce que j’attendais de sa part. Ni plus, ni moins. La fin de Boardwalk Empire a beau être un peu convenue elle n’en reste pas moins très bonne, très touchante et Terrence Winter a su une fois de plus nous offrir l’essence même de la série qu’il a créé. On a maintenant une vision des années 20 à Atlantic City avec Nucky Thompson comme grand maître régnant sur cet empire. De plus, on nous offre la fin la plus logique qu’il soit. J’aurais trouvé bête et dommage de laisser Nucky en vie à l’issue de la série. Si sa mort est brutale et qu’elle restera à tout jamais la dernière image de la série, elle reste parfaite.

Note : 9/10. En bref, belle fin pour une belle série.

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 5. Episode 8.

Commenter cet article

Philippe 24/04/2015 22:58

Fin convenue, destinée surtout à prévenir toute suite. C'est très américain (il faut que ce soit "moral" jusqu'au bout)...le "gentil méchant" est tué par le petit fils de Gillian. Le "vrai" Nucky Johnson est mort à 85 ans après avoir purgé une peine de 3 ans de prison (de 41 à 44) pour toute son oeuvre...Comme quoi, le crime ne paie pas!

moi59 04/11/2014 11:31

du convenue , de l' expéditif , l' impression de lire la mafia pour les nuls de 1920 a ....

quant aux scènes de margaret j' aurai plus apprécié si elle finissait avec une balle entre les yeux tant elle est ecoeurante

moi59 05/11/2014 11:16

pour tout te dire elle a réussi a me faire aimer la femme de walter white lol

delromainzika 05/11/2014 10:48

:(