Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 7. Episode 6.

15 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 7. Episode 6.

Castle // Saison 7. Episode 6. The Time of Our Lives.


En voilà un épisode intéressant de Castle qui nous plonge dans une aventure complètement différente. C'est une façon comme une autre de nous préparer petit à petit à la séquence finale de l'épisode mais au fond la fin de cet épisode n'est pas ce qu'il y a de plus intéressant. Ce qu'il y a d'important c'est la façon dont on nous y conduit. Ce n'est pas un épisode qui veut réellement mettre en avant une enquête mais qui cherche à faire les choses complètement différemment. L'affaire de la semaine est donc celle de la relation entre Beckett et Castle et la façon dont elle existerait si jamais ils ne s'étaient jamais rencontré durant la première saison de la série. On nous plonge après une explosion dans une sorte d'univers alternatif où Castle est quelqu'un de complètement différent. La série n'assume pas complètement le fait qu'elle nous envoie dans un monde parallèle de façon réelle et se permet donc de nous faire croire que c'est un rêve. Ce qui est bien plus réaliste de toute façon mais disons que j'ai toujours apprécié le rapport que Castle peut avoir avec le surnaturel (on avait pu le voir l'an dernier avec l'épisode sur les voyages dans le temps). Tout cela autour d'une histoire d'artéfact qui devrait permettre à Castle de retourner dans notre monde.

Si cette recherche est intéressante, ce qu'il y a de plus intéressant c'est de découvrir à quoi ressemble la vie de Castle dans cette autre dimension. C'est un écrivain raté qui partage le loyer de son appartement avec sa mère (et donc la décoration), avec une fille légèrement rebelle qui habite maintenant à Los Angeles (alors que dans notre dimension Castle a toujours refuser de voir sa fille partir) et il n'a jamais vraiment travaillé avec la police. Du côté de Beckett, elle est la capitaine du commissariat et elle gère donc les choses d'une main de fer. La façon dont Castle tente de séduire Beckett et de l'aider à résoudre l'affaire m'a beaucoup plus, surtout que cela se fait plus ou moins dans une ambiance de saison 1. La réalisation et les personnages, tout semble revenu à la première saison de la série. Je me demande si au fond ils n'auraient pas pu faire toute une partie de la saison comme ça, dans un monde parallèle où l'on tente de séduire à nouveau Beckett. Cela aurait pu être lourd comme brillant comme idée. Mais bon, je suis tout de même content de voir que la série ait choisi le hein de la facilité : l'épisode unique avec à sa fin, un mariage.

Car oui, tout le monde attend le mariage de Castle et Beckett depuis un sacré bout de temps. Moi le premier. C'est enfin arrivé, dans un épisode qui ne se veut pas si événementiel que ça et cela fait immensément plaisir à voir. Surtout que la série n'a justement pas besoin de passer trop de temps à nous préparer au mariage. Ils l'ont déjà fait l'an dernier avec les préparatifs. La cérémonie finale était touchante comme tout et surtout très belle (malgré le fond vert dégueulasse qui pourrait gâcher en partie le plaisir mais il n'en est rien). C'est une façon judicieuse également pour nous emmener ailleurs car la saison a besoin d'aller de l'avant et tant qu'ils ne se seront pas mariés, cela ne sera pas possible. La prochaine étape de la saison sera forcément de se concentrer sur le trou de mémoire de Castle. Pas ce que j'ai pu voir de plus intriguant mais cela va surtout permettre de donner à Castle l'occasion d'avoir lui aussi une intrigue personnelle alors que jusqu'à présent ses intrigues personnelles étaient très liées à Beckett et son passé. Castle de son côté n'était pas en position de faire quoi que ce soit.

Note : 8/10. En bref, du bon Castle, émouvant à souhait.

Critiques Séries : Castle. Saison 7. Episode 6.

Commenter cet article

annie france franzini 16/11/2014 02:53

je suis tout à fait d'accord avec vous l'épisode été parfait, je ne trouve plus les mots pour exprimer mon ressenti , je suis sous le choc ce ne sont pas les 3 dernières minutes qui ont étés parfaites mais dès la première minute cela a commencé, la conclusion et le constat, c'est que le couple ne peut pas vivre l'un sans l'autre, car chacun dans leur vie parallèle ne sont pas ni véritablement heureux et ni épanoui, ce n'ai pas un monde parallèle qui est l’un des sujets de l’épisode, à part l’enquête, le véritable sujet c’est le questionnement de Castle est-il à la hauteur de l’amour qu’il porte a Beckett savoir si lui et Beckett sont des âmes sœurs , et l'un sans l'autre peuvent-ils exister, Castle n'ai ni dans un monde parallèle ni dans un rêve, il est en pleine réflexion, en se demandant si vraiment après ces 2 mois d'absence et d’amnésie car il ne supporte pas de lui avoir fait aussi mal le jour du mariage, en question, il le dis bien lorsqu’il lui demande de l’épousé pour la seconde fois, ses questions sont : est-il fait pour elle, la rend-il heureuse ou malheureuse, on retrouve Castle des premières saisons, ou il doute toujours, lorsqu'il se trouve en face de Beckett, en s'excusant chaque fois, ou d'existé (rappelez-vous chaque fois qu'ils sont en danger) et lorsqu'il revient du monde parallèle ou de sa réflexion ou de son rêve comme il vous plaira, donc conscient qu'il ne peut pas vivre sans elle et elle sans lui car il ne peu imaginé un seul instant de ne pas être à ses côtés, car son geste de se faire tuer à sa place pour la sauver prouve et confirme qu’il ne peuvent pas se passer l’un de l’autre, de plus le parallèle avec still en restant avec Beckett pour désamorcer la bombe jusqu'à la fin en prenant le risque de mourir, sans penser à ses proches.
Les scénaristes depuis le commencement de la saison 7nous écrivent des épisodes à la hauteur de la série que l'on a connue dès le début, (référence à la saison 1)
Les scénaristes on sut inversé la dynamique de la série depuis la saison7, je retrouve l’automatisme de la série, l’équilibre et le mécanisme d'horloge qu'il y avait dans les 4 premières saisons, en remettent Castle au premier plan, cela fait vraiment plaisir, de retrouve l’origine et les fondements de la série, (j’espère que cela va continuer) il était temps car le show Beckett d'avant m'avait vraiment gonflé (ce n'ai que mon opinion) et ces interminables préparations du mariage qui m'ont...taper sur le système , j'ai retrouvé avec bonheur, les aventures du couple, les enquêtes partagés, et leur complicité.
L’épisode 6 de la 7eme saison a été à la hauteur de notre attente et la 7eme saison commence à merveille
Dans le monde parallèle Castle avec son énergie légendaire, donne un souffle d'espoir, au sujet de Beckett et peut être du couple, rêvons, l'on peut imaginer que Beckett après ce passage éclair du Castle de l’autre galaxie pourrais changer, et la tout serait possible.

Je n'oublierais pas la performance des acteurs car ils nous font croire que tout est possible, il y a une telle complicité une telle osmose, ils irradient l’écran par leur présence et par leur jeux, chaque fois qu'ils sont cote à cote il y a un courant qui passe c'est indéniable ils électrisent l’atmosphère.

franzini 15/11/2014 19:14

je suis tout a fait d'accord avec vous dans votre analyse sur l'épisode, de plus si ils sont dans un monde parallèle avec son énergie légendaire, il donne un souffle d'espoir, l'on peu imaginer que beckett après ce passage eclair pourrais changer, et la tout serais possible, de plus depuis la saison 7 les scénaristes remettent castle au premier plan et cela fait plaisir il était temps car le show Beckett d'avant m'avait vraiment gonflé (ce n'ai que mon opinion) depuis la saison, je retrouve le mécanisme de la série et l’équilibre ce mécanisme d'horloge qu'il y avait dans les 4 première saison et qui avait volé en éclat avec le show Beckett et ces interminables préparations du mariage qui m'ont...taper sur les nerfs, j'ai retrouvé avec bonheur les aventures du couple, l'épisode 6 de la 7eme saison a été à la hauteur de notre attente et la 7eme saison en particulier