Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D.. Saison 2. Episode 7. CROSS-OVER (Partie 3)

16 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

Critiques Séries : Chicago P.D.. Saison 2. Episode 7. CROSS-OVER (Partie 3)

Chicago P.D. // Saison 2. Episode 7. They'll Have to Go Through Me (Part 3).
CROSS-OVER (PARTIE 3)


Troisième et dernière partie du cross-over entre Chicago Fire, Chicago P.D. et Law & Order : SVU plutôt réussie dans son ensemble. Il n'y a rien d'audacieux dans cet épisode mais disons que la série nous fait malgré tout une assez belle proposition. Notamment du point de vue de l'utilisation des personnages et de l'arrivée de Benson qui ne se fait pas tout de suite. Tout débute avec notre trio de retour à Chicago avec Amaro et Rollins. Ils sont là pour prêter main forte et Voight l'annonce tout de suite : ici ils ont tous les droits et ils comptent bien faire tout ce qu'il faut pour retrouver les salauds responsables. Tout s'enchaîne d'ailleurs assez rapidement afin de ne pas laisser de place à l'ennui. J'aime beaucoup Rollins dans cet épisode car je trouve qu'elle s'intègre très bien à l'univers de Chicago P.D.. Je ne serais pas contre la voir rendre plus souvent visite aux personnages de la série. Ce pourrait être un peu comme Severide pour Chicago Fire, une présence récurrente. Surtout que je la vois bien partager un latte avec Erin. Je trouve qu'il y a une alchimie naturelle entre les deux femmes que l'on ne retrouve avec aucun autres duos de personnages que Chicago P.D. a pu produire pour le moment. L'arrivée de Benson dans l'épisode est là aussi un autre très bon point de cet épisode.

Je dois avouer que je ne m'attendais pas du tout à ce que Chicago P.D. fasse les choses dans ce sens là. Au départ je pensais que Benson allait être là dès le départ mais non, son intégration arrive à peu près dans la seconde partie de l'épisode. Et je dois avouer que c'était une excellente idée. Surtout que le cross-over fonctionne plutôt bien avec elle aussi. A Chicago elle va plus ou moins changer de ton, devenir là aussi un personnage comme Voight dans SVU, plus discret tout en laissant planer son charisme autour de l'épisode. Car oui, Benson ne peut pas se passer d'être efficace. J'aime bien sa façon de travailler les suspects dans les interrogatoires c'est pourquoi la scène d'interrogatoire à la fin de l'épisode était très réussie. Car Benson sait les travailler au corps, faire en sorte d'obtenir des réponses. Mais subtilement ce qui change encore une fois des méthodes de Chicago P.D.. Cela permet d'apporter un peu de douceur dans un épisode assez brut de décoffrage. Car oui, l'équipe ne prend pas de gants et fait en sorte que l'on puisse rapidement retrouver les responsables de cette organisation et y mettre fin. Ce que je comprends complètement même si ce n'est pas toujours fait dans les règles. Voight ne voit pas son métier comme un métier de règle.

On le sait depuis le début et même s'il s'est aussi un peu servi au passage, c'est quelqu'un qui veut sauver des gens et qui cherche à rendre sa ville bien plus sûre. Cette organisation pédophile est donc enfin découverte dans cet épisode mais je trouve la résolution presque trop simpliste. En effet, une fois arrivé dans les dix dernières minutes de l'épisode tout s'enchaîne avec la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Tout cela grâce à Teddy qui va voir la photo du responsable de l'organisation et permettre aux enquêteurs et rapidement faire évoluer une enquête qui piétine pas mal. C'est probablement ce qu'il y a de plus décevant dans un épisode de Chicago P.D. où finalement tout semblait prendre une forme assez jouissif et réussie dans son ensemble. C'en est presque dommage de ne pas avoir été beaucoup plus loin, surtout que Chicago P.D. est généralement une série qui sait dépasser ses limites et creuser un peu plus. Benson aurait pu revenir à ce dont elle a pu être capable à certains moments quand elle était complètement sous le choc l'an dernier. Mais bon, je ne vais pas trop bouder mon plaisir non plus étant donné que la série délivre tout de même de bons ingrédients dans son ensemble.

Note : 6/10. En bref, une fin un peu trop convenue pour un triple épisode évènement.

Critiques Séries : Chicago P.D.. Saison 2. Episode 7. CROSS-OVER (Partie 3)

Commenter cet article