Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gracepoint. Saison 1. Episodes 3 et 4.

6 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gracepoint

Critiques Séries : Gracepoint. Saison 1. Episodes 3 et 4.

Gracepoint // Saison 1. Episodes 3 et 4. Episode Three / Episode Four.


La mort de Danny est quelque chose de terrible qui anime forcément la petite communauté de Gracepoint. J’ai envie de croire au potentiel de cette série et j’ai même envie de me dire que si l’on fait abstraction de la série originale, ce n’est finalement pas une mauvaise série policière. Le vrai problème là dedans c’est peut-être le fait qu’il n’y a pas vraiment de recherche d’originalité. Même si l’on met de côté la série originale, la façon dont la série nous est racontée, ne change pas de énormément de séries policières de ces dernières années qui tentent de changer un peu la façon de les faire. La vraie révélation (si l’on peut parler de révélation) dans Gracepoint ce n’est pas David Tennant qui cabotine un peu trop à mon goût mais Anna Gunn. Cette dernière a annoncé qu’elle avait été touchée par la série et je peux la comprendre car cela se ressent. On sent qu’elle aime son personnage et qu’elle tente d’en faire quelque chose de réellement touchant et réussi dans ce sens là. Dans l’épisode 3, on revient en grande partie sur les choses lancées dans le second épisode et il n’y avait pas grand chose. La série cherche encore une fois à ralentir le rythme histoire de ne pas trop faire avancer l’enquête rapidement. Surtout qu’il faut faire en sorte que la série s’émancipe petit à petit de Broadchurch et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est assez complexe.

La famille Solano garde des petits secrets. Il fallait bien s’attendre à ce que des petits secrets éclatent au grand jour à un moment donné et même si ce n’est pas du tout de suite, je trouve que la série parvient à faire quelque chose de merveilleux de ce point de vue là. Car j’adore les séries avec des petits secrets que l’on cherche à nous distiller petit à petit tout au long du spectacle que l’on nous offre. Les secrets ne sont cependant pas forcément tous très intéressants à mon goût mais cela ne veut pas pour autant dire qu’ils ne servent à rien. Bien au contraire, cela chamboule très bien la vie de la petite communauté et au moins de tout ça, Carver se trouve être l’homme que l’on a envie d’abattre. Notamment car il fouille dans les petits papiers de tout le monde sans avoir l’égard que peut avoir Miller. Cette dernière est bien plus touchante car c’est sa ville, sa propre existence qui est tourmentée par ce qui vient de se passer. L’une des plus belles scènes de ces deux épisodes (car il y a de belles scènes oui) c’est celle où Miller propose à Carver de venir dîner chez elle. C’est son mari qui a tout préparé, et puis quand on arrive dans une communauté, il faut bien qu’à un moment donné on fasse connaissance avec les locaux.

C’est donc l’invitation de Miller qui parvient à provoquer chez moi une certaine forme d’attachement vis-à-vis de Gracepoint. Mais pas que de cette série, aussi des personnages et notamment d’Ellie. Anna Gunn est bien plus légère et touchante ici que dans Breaking Bad où elle incarnait un rôle de femme forte. Ici, elle est l’inverse sans l’être totalement non plus. A l’issue de l’épisode précédent, nos regards se portaient sur Mark Solano. Ce dernier n’avait pas été totalement honnête avec nous et la police ce qui va nous permettre de le confronter une fois de plus afin de connaître ses petits secrets. Carver est pourtant le seul qui semble réellement faire avancer l’enquête. Sauf que dans Gracepoint, je dois avouer que j’en ai un peu rien à faire de qui a tué Danny. Je me rends compte que ce qu’il y a de plus intéressant dans cette série ce sont les personnages et la façon dont ils cherchent à évoluer. C’est presque quelque chose de différent par rapport à la série originale mais bon, Broadchurch avait aussi d’autres atouts et les personnages n’avaient pas toujours besoin d’être mis en avant pour être compris. Alors que dans Gracepoint, il faut vraiment insister sur certaines choses. Comme si la série ne pouvait pas forcément jouer la carte de subtilité.

Et c’est bien dommage car justement, avec un peu plus de subtilité, je suis persuadé que la série gagnait des points. Par ailleurs, nous avons également Owen et Renee, nos journalistes de choc. Si Owen ne sert pas à grand chose, j’avais beaucoup aimé ce que la série tentait de faire avec Renee dans l’épisode précédent. Il se trouve que dans ces deux épisodes, les choses évoluent une fois de plus mais en rapprochant un peu mieux les deux personnages. Ce qui est, en somme, une très bonne chose. Au travers de l’épisode 4, de nouveaux suspects viennent se mettre sur le chemin de Carver et Miller. Le numéro découvert dans la veste de Danny appartient à un vétéran de l’armée appelé Lars Pierson. Si ce dernier n’est clairement pas celui qui a tué Danny, il n’est pas très net non plus. Notamment car il est sous anti-psychotropes et qu’il vient tout seul, reclus sur lui-même dans une petite cabane non loin de Gracepoint. Une fois de plus, la série cherche à rassembler des pistes et des éléments qui pourraient donner un nouveau sens à l’enquête mais l’enquête n’évolue pas forcément dans le bon sens (ou en tout cas pas dans celui que l’on pourrait aimé voir). Je sais bien que j’en demande peut-être un peu trop de la part d’une série comme celle-ci mais bon.

Je ne vais pas me laisser berner par tout un tas de choses qui manquent peut-être un peu de folie. L’histoire du bateau est un rappel de ce qui s’est passé dans la série mère mais c’est bien loin d’être ce que je préfère. Car les rappels de ce genre là nous donnent l’impression qu’au fond Gracepoint ne cherche pas vraiment à faire quelque chose de différent. Ils auraient très bien pu faire brûler autre chose, ailleurs, tout en gardant la même cohérence. Ainsi, ces deux épisodes, sans être mauvais cherchent donc à changer un peu la direction de la saison.

Carver - « Pierson's cell phone number was found in the lining of Danny's jacket. I want to know why. I want to know if Pierson is linked to the $500 found in Danny's room. I want to know if the $500 is linked to the drugs found in the Solano house. I want to know if Pierson has Danny's skateboard and cell phone.  »

Note : 5/10. En bref, les suspects s’enchainent pas toujours avec la même fluidité mais la série, en donnant à ses meilleurs personnages un vrai intérêt fonctionne malgré tout assez bien.

Critiques Séries : Gracepoint. Saison 1. Episodes 3 et 4.

Commenter cet article

moi59 07/11/2014 16:45

j' ai adoré broadchurch , c' est du copié collé ou y' a un effort d' originalité ??

delromainzika 12/11/2014 12:48

C'est assez copier coller :/