Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gracepoint. Saison 1. Episodes 5 et 6.

11 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gracepoint

Critiques Séries : Gracepoint. Saison 1. Episodes 5 et 6.

Gracepoint // Saison 1. Episodes 5 et 6. Episode Five / Episode Six.


Il ne reste qu'un seul épisode après ces deux-ci suivant l'histoire à la lettre (ou presque) de Broadchurch. Avec ces deux épisodes c'est le personnage de Jack Reinhold qui apparaît comme un suspect. Il est l'équivalent de ce que la série britannique avait déjà pu faire sur le fait qu'un soi-disant pédophile aurait commis le meurtre. Sauf que l'on sait pertinemment que ce n'est pas Jack et que ce dernier va probablement terminé comme dans la série originale. Mais Nick Nolte (Lucky) incarne ce personnage avec beaucoup de simplicité, cherchant à nous donner l'impression que tout cela le touche tout particulièrement (ce que l'on peut comprendre) sauf que cela ne soit important pour autant. Forcément, la photo qu'il brûle de lui et Danny à la fin de l'épisode 5 laisse à penser qu'il est responsable de tout ce qui arrive mais non, pas du tout. Car Gracepoint est une série qui cherche aussi à nous envoyer sur de fausses pistes, grossièrement, mais c'est tout de même bien tenté. Pour ce qui est de Carver et Miller, je crois que la scène chez les Miller lors du dîner prévu dans l'épisode précédent, était une bonne idée. Cela permet de mettre en avant le personnage trouble qu'est Carver et le fait qu'il semble assez touché par ce qui arrive.

Il va petit à petit perdre pied, comme dans Broadchurch, ce qui n'est pas si complexe que ça pour lui. Je ne sais pas si les créateurs de Gracepoint voulaient vraiment changer grand chose de la série mère, comme si leur but était de faire une intrigue classique, sans grande surprise et c'est quelque chose que je n'aime pas du tout. Surtout que l'on sait pertinemment des kilomètres à l'avance qui n'est pas sur la liste des suspects. Je pense que dès que Jack est introduit, même si l'on a pas vu la série originale, on sait pertinemment qu'il n'a rien fait. Ce n'est pas parce que l'on arrive au milieu de la saison (après tout, on pourrait revenir là dessus encore une fois) mais plutôt car c'est quelqu'un qui est incompris, qui ne ferait de mal à personne et qui a eu le malheur de se faire draguer par une jeune fille de 16 ans. Cependant, je pense que le prêtre est un personnage suspicieux de son côté. On sent qu'il y a quelque chose d'étrange autour de lui même si ce serait à mon sens la solution de facilité (le parallèle entre pédophilie et prêtrise, c'est quelque chose qui fait déjà beaucoup de remue-ménage régulièrement dans la presse des faits divers).

La vision des choses de Carver et de Miller est différente. Si je trouve Carver un peu ennuyeux, peut-être car il fait de la mauvaise copie de ce qu'il faisait dans la série originale, j'aime beaucoup Miller. Anna Gunn respire le naturel et l'on sent qu'elle est à l'aise avec son rôle. Probablement car elle a été touchée par l'histoire et le script. Ce que je peux comprendre totalement, surtout que Gracepoint est une série qui exacerbe les émotions de façon à ce que l'on ressente des choses. Je ne ressens pas grand chose mais l'écriture n'est pas forcément mauvaise. C'est juste qu'elle manque un peu d'originalité (même prise hors du contexte du remake). Quant à la famille Solano, elle est toujours accablée mais c'est le gros point noir de Gracepoint. Je n'arrive pas à voir cette famille touchée par cette tragédie, un peu comme si quelque chose avait été malheureusement aseptisé. C'est bien la preuve qu'il manque un petit quelque chose. Dans l'épisode 6, Jack continue d'être l'homme à abattre dans cette petite ville et tout le monde semble directement penser qu'il est le tueur. Mais ce n'est pas la seule personne à cacher des choses dans cette petite ville de toute façon.

C'est d'ailleurs ce que cet épisode tente de montrer avec le révérend Coates (qui est mon suspect pour le meurtre de Danny). Je sais que c'est une réponse terriblement facile mais si ce n'est pas le même que dans la série originale, cela ne peut être que quelqu'un d'autre et étant donné que l'on a déjà éliminé une bonne partie des suspects, je ne vois pas qui cela pourrait être sans que cela ne soit décevant mis à part le révérend Coates. Finalement, ces deux épisodes de Gracepoint font évoluer la série mais ce que j'ai surtout hâte de voir c'est les deux prochains quand la mécanique va évoluer par rapport à la série mère.

Note : 5/10. En bref, d'une simplicité correcte.

Critiques Séries : Gracepoint. Saison 1. Episodes 5 et 6.

Commenter cet article