Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 4. Episode 7. Redux.

12 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Homeland

Critiques Séries : Homeland. Saison 4. Episode 7. Redux.

Homeland // Saison 4. Episode 7. Redux.


L'une des scènes les plus magiques de cet épisode de Homeland c'est la perte de contrôle de Carrie. A l'issue de l'épisode précédent on assistait impuissants à la mort d'Ayan. Carrie n'avait rien pu faire, comme si Saul était une excuse suffisante pour ne pas tuer un terroriste. C'est pourquoi Carrie va perdre petit à petit pied. La série sait très bien ce qu'elle veut faire et surtout dans quelle direction elle va bien pouvoir aller pour nous séduire. J'ai toujours adoré voir Claire Danes dans un état émotionnel auto-destructeur. Après tout, elle est fascinante quand elle est aussi folle, aussi perdue et la mise en scène et le scénario l'aide énormément. Mais au delà du deuil de la mort d'Ayan ce n'est pas vraiment ça le sujet principal de l'épisode puisque c'est plutôt le deuil de Brody que Carrie n'a toujours pas fait. Elle est encore sous le choc de la mort de celui qu'elle a aimé durant tout ce temps et qui est mort, sans avoir eu l'honneur d'être sur le mur d'étoile de la CIA. Comme si Brody, malgré tout ce qu'il a pu faire de mal, ne méritait pas (pour avoir aussi été un héros) sa place pour service rendu à son pays. Tout cela a accumulé des choses chez Carrie, rendant le personnage bien plus sensible et donc beaucoup plus touchant. C'était tout de même merveilleux que de voir Carrie halluciner voir Brody.

Après tout, sa relation avec Brody a toujours été fascinante et la série a toujours su bien exploité la relation qu'il y avait entre ces deux personnages. Depuis sa mort, la solitude de Carrie s'est transformée en tout un tas de choses et notamment une envie à tout prix de coincer des terroristes. C'est ce qui lui a aussi donné l'envie d'aller loin, émotionnellement parlant, surtout avec Ayan. Quoi qu'il en soit, elle cherche des réponses encore et encore, mais elle est surtout perdue. Imaginant Peter parmi les gardes de l'hôpital ou encore tirant avec un pistolet imaginaire, tout cela participe au fait que je suis fasciné par l'histoire et cela fonctionne très bien. Brody méritait bien un nouveau clin d'oeil aussi sincère et beau que celui-ci. On sent Carrie perdue mais je me demande si au fond cette séquence n'est pas une façon pour Homeland de fermer un chapitre une bonne fois pour toute. L'aura de Brody reste encore là de toute façon et l'on sent que les scénaristes ont voulu capitaliser sur cette apparition en nous y préparant durant toute la saison. L'épisode c'est aussi l'occasion de nous dire ce que Saul devient de son côté entre les mains des terroristes. On n'avait pas eu l'occasion de voir la série se consacrer plus que ça à Saul.

A mon grand damne car même si Saul ne sert plus à grand chose à mes yeux, il était tout de même au centre de l'histoire de la CIA de cette saison : il faut le retrouver, vivant et l'aider à s'en sortir. Tout simplement. Je ne pense pas que Homeland soit prête à dire au revoir à Saul tout de suite. Si avec la mort de Brody je pensais que le prochain sur la liste serait Saul, je pense que ce dernier est bien plus malin et capable de s'en sortir même tout seul. Il se passe énormément de choses sous entendues dans cette série mais c'est peut-être ce qui rend le tout si intelligent derrière, la capacité de Homeland à créer des intrigues qui vont et viennent de sorte à nous permettre de passer un bon moment. La CIA semble donc apprécier voir Saul en vie. Ce que je peux comprendre mais ce que la série semble aussi avoir du mal à justifier. On sent cependant que Saul n'a pas envie d'être une monnaie d'échange pour sauver des terroristes. Bien au contraire. Il est prêt à être sacrifié à mon humble avis c'est pourquoi il est difficile de comprendre pourquoi la CIA n'a pas tiré dans le tas dans l'épisode précédent. Cela aurait probablement été plus judicieux (même si ce n'est que mon humble avis bien entendu). Ainsi, cet épisode atteint son point culminant grâce à Carrie qui évolue à merveille au travers de cet épisode.

Note : 8.5/10. En bref, Carrie me fascine toujours autant.

Critiques Séries : Homeland. Saison 4. Episode 7. Redux.

Commenter cet article

Charlie 12/11/2014 23:25

les bâtards pour les 3 dernières minutes !

Florian 12/11/2014 23:18

La mise en scène de cet episode est hallucinante!! Jamais les scenaristes n'étaient allé aussi loin pour nous faire ressentir ce que Carrie endure sans ses médicaments!! Les effets de son et les plans sont captivants! Le jeux d'actrice de Claire Danes est incroyable. Les dialogues entre Saul et le terroriste durant la scene du repas, sont vraiments d'une auto-critique jouissives! Cette saison est vraiment excellentes!