Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 1. Episode 7.

17 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 1. Episode 7.

How to Get Away with Murder // Saison 1. Episode 7. He Deserved to Die.


Ai-je droit de dire que je n’aime pas Rebecca Sutter ? Bien que je ne pense pas être le seul, je voudrais m’en assurer. Dans ce nouvel épisode, Annalise et son équipe sont concentrés sur le cas de Rebecca et forcément, cette dernière va plus ou moins prendre ses aises et faire les choses à sa façon alors que Annalise devrait tout gérer afin qu’aucune bourde ne soit faite. Le plus intéressant dans cet épisode c’est certainement le fait que Rebecca est un personnage que je n’aime pas et qu’on cherche à nous le prouver. Cela rend la relation entre elle et Wes dans les flashbacks encore plus intéressante, permettant de nous démontrer qu’au fond un personnage comme Rebecca peut être quelqu’un de bien mais Wes s’est laissé embarquer comme un bleu dans une aventure qui le dépasse. Le personnage de Rebecca est pourtant quelqu’un d’important dans cette saison et je dois avouer que se concentrer sur elle n’était peut-être pas le choix le plus judicieux à ce moment de la saison (même si la timeline l’impose bien évidemment). Pour en revenir à « He Deserved to Die », je pense sincèrement que le choix que les scénaristes font de laisser Rebecca un peu en roue libre n’est pas une si mauvaise idée que ça. Bien au contraire.

Rebecca c’est la fille rebelle qui n’en a rien à faire des conséquences de ses actions. Ce que cet épisode m’a rappelé légèrement c’est Veronica Mars. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j’ai eu l’impression de retrouver un peu de la série de WB dans cet épisode et je ne serais pas surpris qu’elle fasse partie des inspirations qui ont donné cet épisode et accessoirement cette série. Pourtant, Warren Hsu Leonard dont c’est le premier épisode de How to Get Away with Murder n’a écrit que des épisodes de Perception auparavant. C’est un jeune scénariste qui a travaillé pour le compte d’une série intéressante mais qui a toujours trouvé le moyen d’être ennuyeuse par ses cas pompeux et répétitifs. Cela ne veut pas pour autant dire que Perception est mauvaise, notamment car j’aime beaucoup ce que la série fait parfois. On peut aussi retrouver un peu de Perception dans cet épisode de How to Get Away with Murder mais très légèrement, notamment car le personnage de Rebecca s’accorde parfaitement à l’univers. Wes de son côté semble être certain de l’innocence de Rebecca mais ce que nous ne savons pas vraiment c’est ce qui la motive réellement et qui elle est.

Car c’est quelque chose dont on a besoin à ce moment de la saison, de connaître un peu mieux Rebecca (même si ce serait aussi lever le voile sur l’un des plus gros mystères de la saison et donc peut-être perdre l’un des éléments qui nous donne envie de revenir). L’épisode parvient à nous donner une vision de la relation entre Rebecca et Wes au travers de flashforwards qui fonctionnent plutôt bien dans leur ensemble, permettant aussi de comprendre ce dont Wes est capable pour la protéger et donc pour nous permettre de comprendre la suite de la série (avant que cela n’ait lieu mais la timeline de How to Get Away with Murder est toujours aussi bonne de toute façon). Il a envie de protéger Rebecca, ce que je comprends, notamment par rapport à ce que la série trouve comme justification : son besoin de sauver des femmes en détresse, tout simplement. Pour ce qui est de l’aspect judiciaire, j’ai préféré ce qui se fait dans cet épisode que dans l’épisode précédent. Peut-être est-ce l’effet Rebecca mais Annalise a du fil à retordre et c’est une bonne chose.

J’ai eu l’impression de voir un épisode de Scandal alors que l’on voit Rebecca faire les choses de façon légèrement différente : elle n’a plus ses piercings, son maquillage, etc. comme si on voulait la transformer en bonne jeune fille qui n’a rien à se reprocher. C’est ce qui est voulu d’ailleurs. Au delà de ça, Michaela est surprise par un accord pré-nuptial qui va bien évidemment changer quelques petites choses même si ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant dans cet épisode. Ce que j’ai hâte de voir maintenant c’est comment l’on va arriver aux flashforwards que l’on voit depuis le début de la saison et qui tentent de nous raconter quelque chose sans que l’on ne sache réellement où et comment on y va. Car il y a tellement de questions que l’on peut se poser dans cette série. Et puis voir Asher et Connor était une très bonne idée, permettant de faire un parallèle plus amusant et c’est quelque chose dont How to Get Away with Murder a besoin pour avancer et donc éviter de nous plomber l’ambiance. Ce serait dommage de nous ennuyer tout de même. Mais Connor est aussi un homme qui a des convictions et qui pense avoir le contrôle de tout. Je me demande si derrière il n’y a pas un peu de Grey’s Anatomy.

Note : 7/10. En bref, les influences sont multiples et même si je ne suis pas fan du personnage de Rebecca, cet épisode fonctionne plutôt bien, surtout quand il se concentre sur d’autres aspects de la saison.

Commenter cet article