Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 5.

12 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 5.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 5. Chapter Five.


La façon dont la série joue la carte des personnages qui sont complètement perdus dans leurs relations amoureuses c'est quelque chose qui fonctionne à tous les coups et que je dois avouer beaucoup apprécier. Ce qui me fascine dans cette série c'est sa façon de faire avec ses personnages afin de nous donner l'impression qu'ils évoluent et qu'ils ne restent pas engoncé dans leur triangle amoureux. Les histoires d'amour en triangle c'est généralement quelque chose qui peut être une bonne idée mais aussi une mauvaise si cela est trop exploité. Pour le coup, Jane the Virgin fait les choses de façon assez intelligente et l'on passe donc un agréable moment. Le plus important en ce moment pour Jane c'est l'histoire de son père qu'elle apprend à connaître. J'aime bien cette partie de l'épisode car l'on se détache des histoires d'amour pour se concentrer sur quelque chose de plus familial afin de mettre en avant le fait que Jane a peut-être manqué d'une figure paternelle dans sa vie. Mais Jane n'a jamais vraiment fait ressentir à sa mère son besoin de connaître son père ce qui n'a pas forcément donné envie à sa mère de lui en parler. Sauf que Jane est affectée par cette rencontre et c'est certainement ce qu'il y a de plus touchant dans cet épisode.

Jane est un personnage particulièrement bon dans ce registre là, celui des émotions bien senties et bien placées où l'on passe un agréable moment et où l'on a l'impression que tout est fait pour nous passer de la pommade. Mais cela ne veut pas dire que c'est une mauvaise chose puisque la pommade peut-être une opportunité d'exacerbée quelques belles séquences émotionnelles afin qu'elles soient beaucoup plus fortes que l'on ne pourrait le penser au premier abord. C'est un épisode qui gère donc les conséquences du fait que la mère de Jane a gardé l'identité de son père secrète pendant 23 ans ce qui est tout de même assez impressionnant. Mais c'est aussi une façon de nous montrer que les secrets gardés des hommes dans la vie de Jane ont toujours affectés ses relations. Du point de vue de Michael, il va mettre en péril sa relation avec Jane en gardant pour lui l'histoire entre Petra et Zaz et forcément que les sentiments de Rafael qui sont de plus en plus visibles envers Jane changent sa façon d'interagir avec elle. Michael est différent maintenant du début de la saison. C'est comme si cette insémination avait permis de faire un train sur les mensonges et de révéler petit à petit toutes les vérités qu'il y a à entendre, même les plus mauvaises pour la santé psychologique des personnages.

Je pense que la relation entre Jane et Xiomara est l'une des meilleures choses de Jane the Virgin. C'est au centre de la série et c'est une relation touchante. Josh Reims, le scénariste de cet épisode, parvient à mettre tout cela en exergue de façon intelligente en nous montrant comme Xiomara a blessé sa fille avec ce secret et surtout pourquoi elle a gardé l'identité de Rogelio secrète pendant 23 ans. Gina Rodriguez et Andrea Navedo ont vraiment une alchimie à faire pâlir tous les autres personnages de Jane the Virgin. Cela se vérifie d'ailleurs très bien dans cet épisode alors que toutes les autres intrigues ne sont pas aussi bonnes que celle-ci. Ce n'est pas une mauvaise idée que de mettre en avant les deux femmes car à côté, cela permet aussi de mettre en avant les hommes de la série en créant des faces à faces, notamment un entre Michael et Rafael. Je me demande cependant comment cela se fait que Jane soit autant attirée par Rafael alors qu'elle a un homme comme Michael dans son lit. Ce dernier est tendre, touchant, gentil et prêt à attendre le mariage pour sa première fois avec elle. C'est tout de même impressionnant qu'un garçon soit aussi parfait en apparence. Mais non, Jane préfère le côté un peu bad-boy de Rafael qui la laisse imaginer des rêves érotiques assez chauds.

J'aime bien la mise en scène de Jane the Virgin, la façon dont tous les éléments (notamment le côté machine à écrire par moment) participent à créer une ambiance originale qui participe grandement à mon intérêt pour cette série. Je pense que la suite a largement de quoi faire et j'ai hâte, surtout dans la confrontation entre Rafael et Michael à venir qui promet de mettre Jane face à ses envies et ses sentiments. La pauvre, elle va probablement dévaster l'un des deux garçons en espérant qu'elle choisisse Michael...

Note : 7/10. En bref, Jane the Virgin poursuit son chemin.

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 5.

Commenter cet article

Fatou 12/11/2014 20:05

Cela vaut il le coût de s'investir dans cette série? Je ne veux pas d'un autre A to Z ou Selfie ;-)

Fatou 17/11/2014 15:47

Merci

delromainzika 17/11/2014 11:18

OUIIII. Un sans faute pour le moment :)