Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 6. Chapter Six.

23 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 6. Chapter Six.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 6. Chapter Six.


J’ai crié, hurlé, détesté et pourtant j’adore toujours autant la série. Car justement, une série qui fait réagir son téléspectateur est pour moi une série réussie car cela veut dire qu’il s’est attaché aux personnages. C’est pourquoi, d’avoir hurlé lorsque Jane décide de quitter Michael pour tomber dans les bras de Rafael, prouve mon attachement pour la série. Vous savez déjà que je suis plutôt pour une relation entre Jane et Michael qu’une relation entre Jane et Rafael mais cet épisode me fait presque apprécier l’idée que Jane puisse sortir avec Rafael. Disons qu’il y a une alchimie naturelle entre les deux personnages qui fait que l’on a envie d’en voir un peu plus, de comprendre ce que cela peut nous offrir sur la longueur mais également sur ce que Jane pourrait faire et devenir sans se poser des questions à chaque épisode qui passe : Rafael ou Michael ? Michael ou Rafael ? Non, cet épisode arrive en plus de ça presque trop tôt par rapport à ce que j’avais imaginé. Je pensais que Jane the Virgin allait nous faire patienter jusqu’à la fin des 13 épisodes commandés par The CW avant de tenter la carte Rafael mais non, on nous prend de court et je dois avouer que j’ai tout simplement adoré. Car oui, cela permet aussi de voir d’autres choses, d’explorer une relation complètement différente ce que la série ne s’était pas encore permise de faire en se concentrant sur l’idée d’une indécision.

Si Jane semble sûre pour le moment de son choix, il y a fort à parier que cela va rapidement changer par la suite. Car je vois mal comment Jane pourrait rester avec Rafael quand elle a prévu de se marier avec Michael depuis le départ. C’est une histoire d’amour qui aura probablement plus d’intérêt par la suite ou alors Jane et Rafael resteront toujours ensemble et la série ne changera rien du tout de son histoire. Le triangle amoureux était une vraie réussite et prouvait que Jane the Virgin savait quoi nous dire, à quel moment et dans quel but. En tout cas, en seulement 5 épisodes, on avait déjà eu un aperçu de tout ce que la série pouvait faire de très bon et j’avais hâte d’en découvrir plus. Et la série nous offre un épisode où la question de choisir l’homme, le bon, est bien posée. Car tout au long de l’épisode on se demande finalement comment ne pas vouloir tenter l’expérience Jane et Rafael. Notamment lorsqu’il parvient à aider Jane dans une petite histoire avec des sales pestes. La scène à la plage était cocasse mais aussi une façon de nous dire que Rafael est complètement abandonné à l’amour qu’il pourrait bien porter à Jane. Après tout, les sentiments ne sont pas du tout amicaux. Le baiser final était là aussi un très beau moment.

La mise en scène est over-the-top mais justement, c’est ce qui force le respect. Jane the Virgin a toujours été over-the-top dans sa mise en scène, entre les transitions, la musique, la voix off, tout cela participe une fois de plus à ajouter des artifices jouissifs à une série qui en a besoin pour se démarquer des autres. Après tout, c’est en partie ça qui fait toute l’originalité de Jane the Virgin. Quand je pense à la relation entre Michael et Jane, c’est forcément un choix assez facile alors que Rafael c’est la grande inconnue. On ne sait pas vraiment ce que l’on peut en attendre car Jane ne le connaît pas aussi bien que Michael. La scène de leur rencontre lors d’une soirée un peu arrosée pour ses 21 ans était assez cocasse. Surtout que l’on comprend aussi un peu plus comment Michael a pu tomber sous le charme irrésistible de Jane et vice-versa. Et la série fonctionne particulièrement bien de ce point de vue là, créant une fois de plus une envie de voir Michael et Jane heureux avant de tout briser dans les dix dernières minutes de l’épisode. Après mon hurlement, j’ai partagé la peine de Michael. J’ai moi même versé une petite larme car oui, je ne vais pas vous le cachez, vous le savez déjà, je suis toujours aussi émotif face à ce genre de scènes.

Note : 10/10. En bref, que demander de mieux.

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 6. Chapter Six.

Commenter cet article