Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New Girl. Saison 4. Episode 7. Goldmine.

18 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : New Girl

Critiques Séries : New Girl. Saison 4. Episode 7. Goldmine.

New Girl // Saison 4. Episode 7. Goldmine.


Que Nick Miller prétende d’être gay c’est tout de même quelque chose qui a de quoi faire rire. Mais c’est aussi une idée qui change de celle qui aurait été plus logique : faire croire que Schmidt est gay. Le but dans cette histoire (faire croire que Nick est gay) c’est pour permettre à Jess de sortir avec son nouveau petit ami (incarné par le mignon Michael Stahl-David) sans que son statut d’ex-petite amie de Nick, ne soit si grave que ça. Quand on part comme ça, c’est déjà en partie avouer qu’il y a un problème : Nick et Jess sont encore très attachés à l’un à l’autre. Mais l’épisode ne compte pas s’arrêter là dessus et c’est une très bonne chose. La façon dont est utilisée l’histoire de Nick et Jess dans cet épisode est simplement de façon humoristique car le but est avant tout de nous faire rire, tout simplement. Cependant, pour un épisode qui s’appelle « Goldmine », je dois avouer que je m’attendais à trouver une intrigue beaucoup plus impressionnante qui soit justement une vraie mine d’or pour des rires sur mesure. Après avoir enchaîné les très bons épisodes, la saison 4 de New Girl se repose ici un peu sur ses lauriers. Je ne vais pas en vouloir aux scénaristes puisqu’ils ont su redonner un coup de fouet à une série qui était en complète déconfiture.

L’une des intrigues les plus intéressantes de l’épisode ce n’est donc pas celle de Nick et Jess mais plutôt celle de Schmidt et Cece. Vous allez croire que je suis enceint ou quelque chose dans ce genre là si je vous dis que la scène d’adieu aux seins de Cece était l’une des plus belles scènes que la série ait pu faire. C’est pourtant simpliste mais cela correspond tellement bien à Schmidt que cela devient drôle et touchant à la fois. On a envie d’en voir encore plus, de s’amuser avec Cece et Schmidt et de nous délivrer encore plus par la suite. Je me demande si au fond cette scène n’est pas la façon de New Girl de préparer à nouveau le terrain pour que les deux passent à la phase supérieure. Je pense d’ailleurs qu’une relation entre Cece et Schmidt est bien plus intéressante que Jess et Nick. Surtout que de ce que l’on a pu voir par le passé dans la série, cela a toujours été plus fun. Nick et Jess ont été un peu surexposés à mon goût, rendant leur relation l’an dernier éprouvante. Je ne m’amusais pas avec eux alors que pourtant cela aurait dû être le cas. Mais l’épisode ne se concentre pas tant que ça sur ces deux personnages à mon grand damne.

L’épisode passe énormément de temps sur Nick qui prétend d’être attiré par les hommes. Ce qui est tout de même assez cocasse. L’idée n’est pas bête mais ce n’est pas non plus du pur génie. Disons qu’il manque peut-être un peu d’originalité là dedans, que la façon de faire de New Girl n’est peut-être pas aussi efficace qu’elle peut l’être par moment. C’est là que le bas blesse, tout simplement. L’épisode joue donc surtout sur les ex-relations de la série et si d’un côté cela fonctionne très bien cette forme de nostalgie, cela ne fonctionne pas de l’autre et manque de bol, c’est sur l’autre que l’on passe plus de temps. Certes, New Girl s’appelle New Girl mais je pense qu’il est temps pour la série de s’émanciper un peu du fait que Jess est sensée être le centre d’attention de la série. Car au fond ce n’est pas vraiment ça New Girl, c’est avant tout une comédie de potes avec des potes qui ont eu, par le passé, des relations les uns entre les autres. Il y a donc toujours des choses bizarres entre Jess et Nick. J’aurais préféré que la série les fasse simplement coucher ensemble une fois, comme un homme et une femme au hasard pourraient coucher ensemble un soir sans avoir besoin de se revoir. Comme Boyle et Gina dans Brooklyn Nine-Nine après un peu d’alcool dans le nez.

Note : 5/10. En bref, dommage que cet épisode n’exploite pas l’ensemble du casting de New Girl de façon bien plus judicieuse.

Commenter cet article