Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - 18 with a Bang

30 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - 18 with a Bang

New York, Unité Spéciale // Saison 16. Episode 5. Pornstar’s Requiem.


Cet épisode est curieusement l’un des plus intelligents épisodes que j’ai pu voir dans SVU depuis un sacré bout de temps. Il permet de réfléchir sur tout un tas de choses et surtout sur la définition même du viol. Cet épisode nous raconte l’histoire d’une jeune étudiante qui a payé ses études en faisant des films pornos un peu violents sur les bords pour le site « 18 with a Bang ». Elle va se faire repérer par deux étudiants qui vont tenter de reproduire les scènes des films avec elle car pour eux elle adore ça alors pourquoi ne pas en profiter. C’est terrible car si la jeune fille va porter plainte pour viol, il n’y a pas de preuves suffisantes pour prouver qu’elle a réellement été violée. Les deux étudiants vont soutenir le fait qu’elle a été la plus avenantes et qu’elle leur a proposé de faire la même chose que dans les vidéos, rendant les gémissements et douleurs de la jeune femme aussi réalistes que dans ses vidéos pornos. Du coup, difficile de croire la jeune fille quand elle dit être violée. Le twist final où le juge décide d’invalider la décision des jurés est tout de même l’un des twists les plus tordus de l’histoire de SVU. On laisse donc deux garçons qui ont violé une jeune fille, par manque de preuve, en liberté. Et surtout simplement car l’un des deux a fait un très joli plaidoyer.

L’autre scène horrible de cet épisode c’est la scène finale où la jeune fille décide d’arrêter ses études pour continuer sa carrière dans le porno car finalement sa vie est maintenant fichue et qu’elle n’a donc rien d’autre à faire. La façon dont le cas est traité est tout de même assez étrange car cela pose tout un tas de problèmes de morale. Même le téléspectateur se pose des questions bien qu’il sache ce qui s’est réellement passé afin de ne pas trop jouer sur les ambiguïtés. Je me demande même si au fond c’est une bonne idée que d’avoir montré ce qui s’est passé puisque j’aurais adoré que le téléspectateur puisse se forger sa propre opinion et que la vérité ne sorte donc pas à l’écran et que l’on se pose nous aussi la question de la véracité des dires de la jeune fille. Cela aurait été encore plus pervers de la part des scénaristes et quelque chose de réellement jouissif. A mon humble avis, cet épisode est très intelligent car il associe la thématique même de SVU (les crimes sexuels) avec des questions morales et la définition du viol. Jusqu’où peut peut aller pour dire que c’est un viol et vice versa. C’est une question que l’on est en droit de se poser et surtout que l’épisode tente de mettre en scène de façon brillante.

Généralement, la justice se range souvent du côté de la victime, surtout dans le cadre d’un viol mais ici elle est aussi une actrice porno qui semble apprécier la violence des séquences. C’est d’ailleurs probablement ce qu’il y a de plus horrible, que l’on ne puisse pas se faire reconnaître comme une victime quand on a été dans un film de ce genre là. Car la parole de la jeune fille n’a plus vraiment de valeur alors que le « viol » filmé est du même acabit que les vidéos qu’elle a pu tourner pour 18 with a Bang. L’une des séquences les plus surprenantes c’est aussi de voir Barba s’énerver de la sorte face au Juge Buchanan. C’est rare de voir le personnage aussi vert de rage mais la preuve qu’au fond il aime son métier et défendre les causes justes. Cette fois-ci il a raté son procès mais cela ne veut pas dire qu’il a raté son combat. Finalement, cet épisode est tout de même sacrément fort et riche. Il y a de belles et bonnes réflexions et le tout parvient à évoluer dans un sens assez efficace. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela aille dans ce sens là mais je constate surtout que le résultat est au rendez-vous. Preuve aussi que SVU peut très bien se renouveler et nous faire d’aussi bonnes propositions après 16 ans de bons et loyaux services.

Note : 9/10. En bref, l’un des meilleurs épisodes de SVU depuis un bon bout de temps.

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - 18 with a Bang

Commenter cet article