Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 9. Lean In.

24 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 9. Lean In.

Parenthood // Saison 6. Episode 9. Lean In.


Petit à petit, Parenthood nous introduit au dernier épisode de la série. Cet épisode est une façon comme une autre de nous préparer petit à petit à la fin mais c’est aussi une dernière saison aussi fascinante qu’étrange. J’aime beaucoup ce que les scénaristes tentent de faire depuis le début de la saison mais ce que l’on peut constater surtout c’est le fait que tout est différent plus le temps passe. Cet épisode était différent des autres car il semble prendre enfin en compte le fait que la série prendra fin très prochainement. Cela commence par le cliffangher de fin laissant Zeek dans un état assez catastrophique. Je me demande si Zeek est finalement celui qui va mourir ou non mais quoi qu’il en soit, j’aime bien la façon dont la série tente de donner à Zeek l’occasion de vivre ses derniers moments de façon assez intelligente. C’est tout de même sacrément efficace et je ne m’y attendais pas nécessairement au premier abord. La relation entre Zeek et Camille est de nouveau mise en avant de par la relation entre Zeek et son petit fils. C’est une belle relation qui a toujours ses bons et beaux moments comme c’est le cas dans cet épisode une fois de plus. Par ailleurs, nous avons l’histoire de Sarah. Depuis le début de la saison on sent que sa relation avec Hank est en péril.

On sent que tous les deux sont en train de se séparer, tout simplement. Il faut dire que le retour de Ruby n’a pas arrangé les choses alors que Hank semble avoir plus ou moins renoué des liens avec la mère de son enfant. C’est l’épisode qu’il fallait pour permettre à Mark, toujours incarné par Jason Ritter, de faire son grand retour. J’ai adoré ce retour car j’adore le personnage de Mark et la relation qu’il entretient avec Sarah. Si on aurait pu croire à une façon comme une autre de créer un nouveau triangle amoureux et donc jouer la carte de la répétition, c’était plutôt une forme d’adieu. Ce qui me déçoit presque car je serais que finalement Mark pourrait être le futur de Sarah et Hank son passé alors que c’est tout l’inverse qui se passe. La façon dont l’histoire de Hank a été gérée cette année jusqu’à présent laisse un peu à désirer tout de même. Ensuite nous avons la relation entre Max et Dylan qui est une relation complexe que Kristina n’aide pas du tout. Je dirais même qu’elle ne fait qu’empirer la situation pour notre plus grand désarroi. Car l’on ne peut rien faire pour sortir Max de cette sale situation dans laquelle il se trouve.

Tout cela en grande partie à cause de sa mère. Enfin, il y a Joel et Julia. Ce couple est probablement l’un des couples que j’aime le plus dans Parenthood. Leur relation a eu ses hauts mais surtout ses bas. Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas touchants car cet épisode m’a tout simplement touché. La déclaration d’amour de Joel au restaurant, prêt à tout pour honorer ses voeux de mariage et l’aimer jusqu’à la fin de ses jours si elle accepte de revenir, c’était probablement l’un des plus beaux messages de cette saison. Je suppose donc que leur relation pourrait bien reprendre de plus belle et je ne serais pas contre un nouveau mariage, comme une façon de débuter à nouveau leur relation mais sur de nouvelles bases et pas sur celles d’un mariage raté. Globalement, cet épisode maîtrise plutôt bien toutes ses intrigues et ses personnages ce qui nous donne l’impression que Parenthood sait pertinemment où elle va et comment elle veut et peut y aller. Je ne m’y attendais pas, surtout que depuis le début de la saison Jason Katims a fait une saison qui nous donne l’impression que la série a une saison normale, comme les autres, et que l’on n’est pas forcément dans la dernière saison de la série.

Note : 8/10. En bref, les scénaristes réalisent que la fin approche.

Commenter cet article