Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Puppy Love. Saison 1. Pilot (UK).

26 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Puppy Love

Critiques Séries : Puppy Love. Saison 1. Pilot (UK).

Puppy Love // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle comédie de BBC Four, Puppy Love cherche à nous parler d'amour pour nos amis… les bêtes. Joanna Scanlan et Vicki Pepperdine ont donc créé une série sur l'amour des chiens. Je n'ai rien contre les comédies avec des animaux, notamment car les animaux et leurs maîtres ont souvent de quoi nous faire rire sauf que cette comédie ne parvient jamais à faire rire. Elle utilise tout ce que l'on peut faire de plus médiocre dans le genre, nous donnant parfois même l'impression de tomber en plein épisode de Joséphine Ange Gardien qui incarnerait le rôle d'une dresseuse de chien dans l'épisode voulu. Je suis certain que cela est déjà arrivé en plus de ça et le moins que l'on puisse dire c'est que la bonne idée se transforme rapidement en cauchemar. Il est difficile d'aller au bout de ce premier épisode. Le seul moment intéressant c'est probablement la fin de 'épisode alors que tout le monde se retrouve au même endroit pour une scène pleine de cocasseries en tous genres. C'est le lot de beaucoup de comédies reprenant la mécanique du théâtre. En effet, au théâtre généralement c'est à la fin que l'on retrouve tout le monde sur scène dans une scène où tout part dans tous les sens tel un bouquet final.

A West Kirby, Nana V possède un centre de dressage pour "tous vos besoins canins". Naomi commence à fréquenter les cours pour chiots. Les deux femmes, que tout oppose, se retrouvent confrontées à devoir concilier leurs maris inquiets, leurs enfants difficiles et surtout, leurs chiens indociles...

Joanna Scanlan (Big School) et Vicki Pepperdine (Chickens, A Young Doctor's Notebook) incarnent donc des rôles très différents qu'elles ont elles-mêmes écrits. Si je pense que Puppy Love pourrait être une bonne comédie, il n'y a rien dans ce premier épisode qui me donne envie de revenir. Les rares tentatives de comédies parlant d'animaux sont rarement de bonnes expériences. Je ne pourrais même pas citer une seule comédie du genre qui m'ait plu. La dernière comédie animalière qui me vient en tête est la très mauvaise Animal Practice (NBC). Depuis, je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu une nouvelle et Puppy Love aurait très bien pu effacer la terrible image que je garde de la comédie de NBC. Sauf que non, BBC Four n'a probablement pas vu le produit tel qu'il est ici présenté quand elle a décidé de commander une première saison, presque aveuglement. Ce qui me fait de la peine c'est que le casting est plutôt réussi et notamment nos deux créatrices qui sont assez sympathiques et qui nous ont offert l'excellente Getting On (dont le remake américain est en cours de diffusion aux Etats-Unis sur HBO et que je trouve assez réussi dans son ensemble).

Ici il n'est pas question d'hôpital. Non, il est question de choses complètement différentes, il est question d'animaux. Les animaux sont donc importants dans Puppy Love. Il y a des chiens de toute sort, des grands, des beaux, des moches, des petits, etc. Il y en a pour tous les goûts et donc pour séduire tous les téléspectateurs. Il y a bien un chien qui vous donnerait bien envie d'adopter non ? Je n'ai pas réussi à en trouver un personnellement, peut-être car Puppy Love ne pouvait pas rivaliser avec le petit chien mignon que j'ai pu voir hier dans Quand Vient la Nuit (avec Tom Hardy et Noomi Rapace). Je pense que c'est la faute de ce film. Mais cela ne veut pas dire que j'ai moins apprécié Puppy Love à cause de ça. Bien au contraire, car je trouve que a série n'est pas suffisamment soignée dans son écriture. Il y a un fort casting, des bêtes, mais c'est tout. Le reste vient à malheureusement manquer et c'est quelque chose de terrible. Moi qui aime les comédies douce-amère, j'ai été assez mal servi ici. Je me demande comment la première saison peut évoluer sauf que je n'irai pas plus loin. Malheureusement j'ai mieux à voir.

Note : 2/10. En bref, ennuyeux, sans grand humour et ratée.

Commenter cet article