Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Resurrection. Saison 2. Episode 6. Afflictions.

3 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Resurrection

Critiques Séries : Resurrection. Saison 2. Episode 6. Afflictions.

Resurrection // Saison 2. Episode 6. Afflictions.


C’est ce que l’on peut appeler un retournement de situation assez inattendu. Cet épisode de Resurrection nous offre donc des réponses, de très minces réponses mais je pense que c’est déjà suffisant. Vous ne pensez pas ? Bellamy demande l’aide du gouvernement et forcément, on sait dès le départ qu’il a un but bien précis qui n’est pas celui pour lequel il va demander de l’aide au premier abord. Car le but de Resurrection est aussi de nous nourrir avec des twists. Le gouvernement est un élément essentiel de la série, avec ses petites manipulations, ses petites histoires mystérieuses, etc. On se demande bien ce qu’ils cachent réellement mais mon petit doigt me dit que cela ressemble à une sorte de Zone 51 nouvelle génération. Quoi qu’il en soit, nous allons surtout apprendre des choses au sujet de Bellamy. Si l’on avait appris dans les épisodes précédents qu’il est mort il y a bien longtemps, on va surtout apprendre qu’il est mort en 1934. Ce qui est tout de même assez surprenant mais qui colle parfaitement avec le corps de jeune garçon que l’on nous avait dévoilé au début de la saison en guise de réponse sur l’identité de Bellamy. Là on apprend surtout qui sont les parents de Bellamy et je dois avouer que j’ai bien aimé le résultat.

Cependant, cela voudrait aussi dire que Bellamy est quelqu’un d’important dans l’histoire même de ces revenants. J’ai envie de penser que le potentiel est bien plus fort que l’on ne pourrait le croire même si pour le moment je ne vois pas trop^où est-ce que Resurrection veut réellement en venir. Le problème c’est que l’on n’a aucune piste. Il y a de bons twists mais est-ce suffisant ? Margaret de son côté retombe dans ses travers. J’ai envie de voir le personnage prendre les rênes d’une partie de la saison car je suis persuadé que Margaret est une femme avec beaucoup de potentiel. Je pense que le problème est que Margaret est parfois un peu trop engoncée dans les bons sentiments de sa relation avec son petit fils Jacob. Je ne dis pas que je n’aime pas Jacob mais ce n’est pas le personnage le plus intéressant de la série à mes yeux et c’est donc un peu dommage de trop en faire autour de lui, surtout que la première saison l’avait bien mis en avant. Les autres personnages n’ont donc pas forcément droit à un temps de parole qu’ils auraient mérités. Maggie et Fred de leur côté continue de m’intriguer. Je me demande bien ce que la série veut réellement faire d’eux.

Ce n’est pas dénuée de potentiel une fois de plus et c’est clairement tout ce que j’attends de la part de la série. J’ai envie de voir les personnages partir dans tous les sens, nous faire rire et nous faire pleurer. Mais il faut aussi garder à l’esprit le fait qu’il y a une histoire en filigrane à nous raconter chaque semaine. On arrive maintenant au milieu de la saison 2 (il reste encore 7 épisodes après celui-ci) et bien qu’il y ait quelques pistes (Henry qui cherche à ouvrir l’usine et un investisseur semble très intéressé sans même que le projet ne lui soit réellement évoqué) et puis il y a le retour de Ray qui pourrait être l’occasion pour Resurrection de faire d’autres choses qu’elle n’avait pas forcément fait auparavant. Après tout, il faut bien que cela se renouvelle légèrement aussi. Cet épisode était donc une sorte de pot pourri de tout un tas d’intrigues. Après tout c’est une bonne chose que de nous faire des révélations mais ils auraient aussi dû faire en sorte de ne pas nous donner l’impression que c’est perdu au milieu de tout un tas d’autres trucs en tout genre. Après tout, la série méritait à mon sens un peu plus. Mais on ne va pas forcément bouder notre plaisir non plus.

Note : 5/10. En bref, légère déception pour le côté pot pourri d’intrigues en tout genre. Reste alors les secrets du gouvernement, intriguants.

Commenter cet article