Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episode 7. Father's Day.

6 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scorpion

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episode 7. Father's Day.

Scorpion // Saison 1. Episode 7. Father’s Day.


Avec les deux épisodes précédents et malgré les facilités embêtantes de la série je dois avouer que j’ai envie d’apprécier cette série. Mais cela ne veut pas dire que j’y arrive. En effet, ce nouvel épisode de Scorpion me prouve encore une fois le fait que cette série est globalement une véritable erreur de parcours, qu’elle ne sait pas dans quelle direction aller et se prend toujours trop au sérieux. Ce qui serait bien évidemment salutaire dans un premier temps à la série c’est de nous envoyer vers quelque chose de fun, qui ne cherche pas à tout prix à être ancré dans une réalité ou d’être proche de l’histoire vraie qui a inspiré la série. Non, moi je me moque du sait que Scorpion ait pu exister. Le fait que la série se concentre dans cet épisode sur Ralph n’était pas vraiment la meilleure des idées qui soit. Même si dans cet épisode son père est de retour, je dois avouer que ce n’est pas quelque chose que j’attendais de la part du personnage et de la série. J’avais envie de voir des choses légèrement différentes, peut-être plus amusantes et le résultat c’est que je n’ai malheureusement rien vu de tout ça. On se retrouve donc avec un personnage à qui on donne de nouvelles options mais qui ne sait pas s’en servir. L’idée de faire débarquer son père n’est pas une mauvaise idée en soi.

En effet, j’ai plutôt tendance à penser que les parents et les intrigues que cela peut amener c’est une bonne idée. Après tout, dans Chuck par exemple, le père et la mère de Chuck c’était une belle paire de personnage bien amusants et ancrés dans des situations à la fois rocambolesques et jouissives. Bon, ils étaient incarnés par Linda Hamilton et Scott Bakula, ce qui n’est pas aussi classe que Brendan Hines (Suits, Betrayal). On en apprend tout de même un peu plus sur Ralph histoire de nous dire que finalement Paige n’est pas un personnage complètement dénué d’intérêt. Mais l’idée que l’on offre à Scorpion l’occasion de se concentrer sur le père de Ralph est aussi une source de problèmes. La série plonge dans le mélodrame pompeux, qui ne cherche pas à nous surprendre une seule seconde. Et c’est le plus gros problème de la série. Je me demande pourquoi on a voulu nous coller Paige et son fils de toute façon même si dans un sens cela fait aussi partie de l’histoire et qu’il fallait bien une femme plus tendre pour séduire un public féminin. Katharine McPhee a le minois parfait pour ça mais son rôle est toujours aussi catastrophique. On a l’impression que les scénaristes la trimbale de gauche à droite sans que l’on ne sache vraiment ce qu’ils veulent faire d’elle.

Cela me déçoit car je sais pertinemment que Scorpion est une série qui a du potentiel, celui de devenir en quelque sorte le nouveau Chuck. Je ne cesse de faire des comparaisons mais Chuck me manque terriblement (même si sur la fin ce n’était pas toujours ça). C’était une bonne série d’espionnage qui savait ne pas se prendre trop au sérieux au bon moment, et à nous fabriquer de belles émotions à d’autres bons moments. Si cet épisode donne donc la part belle à Paige et son fils, et qu’au premier abord ce n’est pas une si mauvaise idée que ça, je n’ai pu m’empêcher de passer un moment ennuyé par ce qui s’est passé dans cet épisode, tout simplement. Quoi qu’il en soit, j’ai beau ne pas vraiment savoir dans quelle direction la série veut aller, le potentiel n’est toujours pas exploité et c’est bien dommage. J’aime bien certains personnages comme le fait que Happy prenne un peu plus de place afin de montrer que ce n’est pas qu’une femme geek d’action et qu’elle peut aussi avoir un petit coeur sensible. Mais je n’ai pas envie que tous les personnages deviennent des loukoums non plus. Ce serait tout de même sacrément bête. Mais c’est pour ce moment l’impression que la série me donne, malheureusement.

Note : 4/10. En bref, mélancolie bonjour.

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episode 7. Father's Day.

Commenter cet article