Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scrotal Recall. Saison 1. BILAN (UK).

23 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scrotal Recall

Critiques Séries : Scrotal Recall. Saison 1. BILAN (UK).

Scrotal Recall // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Lors du lancement de Scrotal Recall, je vous parlais d'une comédie originale, amusante et savoureuse. Au bout des six épisodes de cette première saison, je le pense toujours. Ce qui fait l'originalité de la série de Tom Edge c'est la façon dont les personnages sont traités et dont leur histoire évolue au travers des épisodes. Bien évidemment que Dylan est le héros de la série mais ce n'est pas le seul personnage à nous intéresser. Tout au long de la saison on va surtout apprendre à connaître les diverses partenaires de Dylan, la façon dont il les a rencontré et comment, en les revoyant, il va devoir prendre son courage à deux mains afin d'avouer qu'il a la chlamydia. Partir d'une MST comme ça, je dois avouer que c'est une très bonne idée, surtout que le résultat est bel et bien au rendez-vous. Tom Edge se permet de parler des conséquences de ses actes quand on transmet une MST et surtout le courage qu'il faut pour l'avouer aux autres. C'est quelque chose que je n'ai jamais expérimenté mais que je n'ai jamais envie d'expérimenter. En effet, si j'avais la malchance un jour d'avoir une MST, je ne sais pas quelle serait la réaction et surtout comment j'arriverai (ou non) à le dire à mes anciens partenaires.

Après le passage sur la MST, Scrotal Recall est bien plus que ça. C'est aussi une série sur l'amitié. La relation entre Dylan et Luke pourrait presque être crypto-gay mais le but n'est pas de faire de la comédie potache dans cette relation. Surtout sur le dernier épisode alors que leur amitié va forcément permettre de changer tout un tas de choses (et notamment la relation entre Dylan et Evie puisque l'on va tout de même nous laisser sur un cliffangher dont j'ai hâte de voir la résolution si jamais Channel 4 décidait - et je l'espère - de renouveler la comédie pour une saison 2). La façon dont le personnage tente d'évoluer après le pilote de la série est assez fascinante car l'on sent que Scrotal Recall n'est pas qu'une petite comédie, c'est avant tout une série mélodramatique qui nous plonge au coeur du problème. Dylan est quelqu'un de sensible mais également de timide qui n'ose pas dire à celle qu'il aime, qu'il l'aime. C'est terrible tout de même mais c'est aussi une façon que la série a de faire en sorte de nous préparer petit à petit à cette très jolie fin. Elle est jolie par sa simplicité. Un peu comme toute cette série qui finalement reste assez simpliste dans son ensemble.

Et c'est ce qui me plaît. Ce que j'ai un peu de mal à comprendre c'est le titre de cette série. En effet, il semble donner envie de fuir (c'est ce que j'ai personnellement ressenti quand j'ai vu que cette série existait) mais après avoir vu le premier épisode, puis le second, puis les autres, je n'ai eu de cesse de me demander pourquoi cela s'est appelé comme ça. Je n'ai toujours pas vraiment de réponse même si le titre n'est pas le plus illogique qu'il soit. Au travers des relations entre les personnages, de ce qu'ils vont vivres et de la façon dont ils vont grandir et évoluer, on voit qu'il y a bien plus de potentiel pour quelques saisons encore. Car Scrotal Recall est une série originale et intelligente qui sait parler de bons sentiments avec un angle des plus léger. Je n'ai jamais senti dans cette série quelque chose de lourd ou de pompeux, tout est si agréable. La structure de la série aurait rapidement pu devenir un obstacle à l'évolution des personnages, et notamment de la relation entre Evie et Dylan mais il n'en est rien, c'est tout le contraire puisque l'évolution se fait de façon intelligente et très réussie.

Les dialogues sont travaillés, le casting plus que réussi et l'on a largement de quoi se rappeler d'autres tentatives de comédies quand on voit la façon dont celle ci est construite. J'ai notamment pu penser à 4 Mariages et Un Enterrement dans le premier épisode de la saison, et il y a tout un tas de références de ce genre là dans les épisodes suivants. Channel 4 a donc encore frappé grâce à Tom Edge dont je ne connaissais pas vraiment le travail.

Note : 8/10. En bref, une comédie originale, touchante et cocasse. Très réussi.

Commenter cet article