Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 6.

1 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 6.

Sleepy Hollow // Saison 2. Episode 6. And the Abyss Gazes Back.


Je crois que j’ai toujours aimé le fait que la série parte dans tous les sens car justement la façon dont la série approche ses personnages, ses intrigues, tout est si rythmé que l’on est maintenant comme dans du formol, avec l’impossibilité de bouger de notre fauteuil tant que l’épisode n’est pas terminé. C’est une excellente chose pour des personnages comme ceux de Sleepy Hollow, surtout qu’ils ont énormément de choses à nous dire. Cet épisode était assez étrange dans sa manière d’alimenter son histoire. En effet, je n’ai peut-être pas été totalement convaincu et cet épisode pourrait bien être la vraie déception de la saison jusqu’à présent. L’épisode précédent choisissait déjà de ralentir un peu la cadence tout en restant cependant très cohérent dans la façon de faire de Sleepy Hollow pour tenter de nous surprendre. Puis cet épisode force encore un peu plus là dessus. L’ouverture de l’épisode était assez cocasse avec une petite scène entre Abbie et Ichabod. C’est clairement une relation qui fonctionne et la série parvient surtout à mettre en scène leur amitié, leur relation de collègues qui pourrait devenir plus mais personne ne le sait encore vraiment au fond de lui. Car c’est bien quand les personnages font la sourde oreille.

Mais ce schéma reste assez répétitif de ce que l’on a déjà pour habitude de voir dans Sleepy Hollow. On a déjà eu le coup de la voiture et maintenant c’est le yoga. Je ne dis pas ça comme une mauvaise chose mais disons qu’ils pourraient peut-être un peu plus forcer sur l’originalité, ou en tout cas changer peut-être un peu la dynamique des épisodes qui tend parfois à se ressembler encore et encore. Après, je peux comprendre que Sleepy Hollow ne serait pas du tout la même série s’il n’y avait pas tout ça dedans. Ce n’est pas le problème de cet épisode pour autant. Le problème que j’ai eu c’est avec le cas de la semaine qui ressemble un peu trop à ce que l’on a déjà pu voir précédemment. Notamment car l’affaire se retrouve liée à quelqu’un avec une connection personnelle et directe avec Abbie. Il s’agit de Joe Corbin qui arrive avec une malédiction et qui cherche à retrouver un objet à son père qu’il a l’intention d’échanger contre un moyen de soigner son problème. C’est là que Henry entre en jeu. Dès que l’on sait que Joe a besoin de quelque chose pour se soigner, on sait déjà que Henry est derrière tout ça. Mais ce n’est pas grave, on sait très bien que Henry n’est pas là pour être gentil et encore moins pour jouer à la carpette.

Du coup, on se retrouve avec quelque chose qui semble avoir déjà été fait par le passé cette année. Ce qui est dommage au fond mais l’on ne peut pas en vouloir à Sleepy Hollow de donner aussi de l’importance à certaines idées, à certains personnages (des flashbacks encore et toujours qui donnent de la pertinence aux personnages et à leur existence dans l’univers de la série). Je sais pertinemment que j’attends peut-être un peu trop de Sleepy Hollow, surtout que cette dernière ne nous donne pas toujours l’impression qu’elle sait ce qu’elle fait. C’est dommage mais je fais confiance car la première saison avait su rester constante du début à la fin en cherchant à nous surprendre constamment dans un univers si original et créatif. Car oui, ce que l’on ne peut pas enlever à Sleepy Hollow c’est le fait qu’il s’agit d’une série assez créative dans son ensemble, permettant de créer des univers originaux et toujours plus amusants les uns que les autres. Ichabod arrive toujours sur ses grands chevaux pour sauver tout le monde avec l’aide d’Abbie, et puis Henry continue de faire sa petite popote de son côté. D’ailleurs, cette araignée et cette scène finale me laisse perplexe. J’ai comme l’impression que Sleepy Hollow veut en faire beaucoup (le poison spécial que veut Henry, qu’il va voir se transformer en araignée à la fin de l’épisode, etc.) mais il faut aussi rester peut-être un peu plus lisible. Heureusement que Katrina sert de cliffangher.

Note : 5.5/10. En bref, un épisode bien moins sympathique que les précédents. Dommage.

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 6.

Commenter cet article