Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 9. Mama.

23 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 9. Mama.

Sleepy Hollow // Saison 2. Episode 9. Mama.


En poursuivant l’histoire de Abbie et Jenny, cet épisode sort un peu du reste de la saison pour nous envoyer ailleurs et nous proposer quelque chose de différent. Le moins que l’on puisse dire c’est que cela réussi plutôt bien à Sleepy Hollow. En effet, on se retrouve donc avec quelque chose que j’attendais (et je n’étais probablement pas le seul) depuis un sacré bout de temps. Disons que j’ai toujours vu Abbie et Jenny et leur enfance comme quelque chose d’important que la série se devait de développer un peu plus. C’est aussi une occasion en or pour avoir une chance de connaître leur mère, une femme complètement folle qui va servir l’épisode aux petits oignons. La chance de voir Abbie et Jenny ensemble dans cet épisode, se serrant les coudes afin de trouver la force ensemble dans leurs expériences partagées, c’est quelque chose d’assez touchant mine de rien. Car oui, Sleepy Hollow a su introduire depuis la première saison des éléments émotionnels assez fort et cela fonctionne plutôt bien pour Abbie et Jenny. Leur relation en ressort même grandie de cet épisode. En parallèle, Hawley et Ichabod sont des personnages secondaires dans cet épisode mais je trouve ça tout de même normal, dans l’histoire de quelqu’un d’autre.

« Mama » est probablement le meilleur épisode de Sleepy Hollow que l’on ait pu voir depuis quelques semaines. C’est un épisode qui parvient à apporter à la fois les éléments qui forgent le caractère de la série tout en mélangeant ça à une forme de pathos assez touchant et réaliste prouvant qu’au fond, cette série n’est pas comme les autres. Cela me rappelle une fois de plus ce qui avait été fait avec Fringe, en voulant nous plonger à tout prix dans un environnement réaliste mais avec des éléments de science fiction. Ici les éléments fantastiques de Sleepy Hollow sont plutôt bien intégrés dans la réalité même si forcément, il y a énormément de choses over-the-top qui nous donnent légèrement l’impression que tout ce que l’on voit ne peut pas être réel. Pendant ce temps, l’intrigue de Katrina continue d’être décevante. Le problème c’est que la direction que prend l’histoire du personnage ne sert pas à grand chose. De plus, c’est un personnage qui est ancré dans tellement de clichés du genre que je ne sais pas du tout où est-ce que les scénaristes veulent l’envoyer. J’ai envie de croire que le tout peut réellement évoluer, grandir, et que Baby Moloch pourraient rendre Katrina différente mais pour le moment il n’y a pas de grande révélation. Rien ne parvient à donner à Katrina l’opportunité de briller. Tout simplement.

De son côté, Hawley reste dans les parages afin de nous offrir comme toujours sa science et sa façon de voir les choses. Si j’avais pu trouver l’épisode précédent très centré sur lui légèrement décevant, cela ne veut pas dire que je n’aime pas ce personnage. Au contraire, c’est quelqu’un qui a du potentiel mais disons que c’est un peu comme dans une peinture, il jure un peu trop avec Ichabod qui est déjà très présent et peut-être suffisant dans le registre de l’homme aventureux que l’on embarque de partout afin de résoudre les problèmes de Sleepy Hollow. J’aime bien cependant la place de Mama, permettant de développer un peu plus l’histoire des soeurs Mills et c’est une excellente nouvelle. Je ne savais pas du tout que Sleepy Hollow allait se concentrer sur les deux soeurs aussi tôt, surtout avec tout un tas d’intrigues diverses et variées encore en cours mais on ne peut pas bouder notre plaisir, surtout que globalement j’aime bien ce que la série fait de Laurie Mills. Je me demande même si elle sera de retour, sans pour autant en faire quelqu’un de récurrent, la série n’en ayant pas besoin.

Note : 8/10. En bref, du très bon Sleepy Hollow.

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 9. Mama.

Commenter cet article