Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 8.

11 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 8.

The Good Wife // Saison 6. Episode 8. Red Zone.


Avec ce nouvel épisode, The Good Wife refait les choses qu'elle avait déjà pu faire par le passé : nous plonger dans des cas de la semaine originaux nous montrant une autre facette du système judiciaire américaine. Cependant, si le retour de Louis Canning est excellent je crois que ce n'est pas ce qui m'a le plus intéressé dans cet épisode. En effet, il se passe quelque chose quand Alicia découvre qu'on pense qu'elle est égoïste. C'est à ce moment là que la relation entre Eli et Alicia va devenir plus intéressante. Je me demande bien si au fond ce n'est pas là le grand intérêt de la campagne d'Alicia au delà de la voir en tant que femme avec des convictions. Après tout, je trouve qu'il est important de démontrer que Eli a un rôle à jouer dans l'aventure d'Alicia et que ce rôle fonctionne tout particulièrement bien. Mais c'est aussi une façon de nous indiquer qu'Alicia, même si elle a envie d'être une femme indépendante et de faire ce que bon lui semble, tout n'est pas forcément une bonne idée. Toutes les questions qu'Alicia se pose sur elle-même à cause de l'image qu'elle donne et de la perception qu'on les autres d'elle (ce qui a son importance pour nous comme pour elle) est intelligente. Je ne m'attendais pas nécessairement à ce que cela aille dans ce sens là mais je constate surtout que le résultat est bel et bien présent.

Ce qui me fascine cependant chez Alicia cette année c'est sa façon de nous prouver qu'elle ne veut pas être une femme comme les autres, qu'elle veut montrer aux autres ce qu'elle est et ce dont elle est capable. C'est donc aller au delà de la femme qu'elle est même si c'est aussi montrer une partie assez touchante d'elle-même. C'est là que sa petite scène avec Finn alors qu'elle lu demande de but en blanc "Do I seem entitled to you" prend tout son sens. C'est une scène que j'ai trouvé touchante comme tout mais qui montre une fois de plus Alicia sous un jour différent. Car l'on sait qu'elle a envie de gagner mais c'est un but personnel. Il y a aussi des convictions qu'elle a envie de défendre et c'est aussi ce que The Good Wife tente de nous montrer petit à petit. Après tout, ce n'est pas qu'une question de se présenter et de dire que l'on a tel ou tel programme. Il faut aussi mettre de sa personne mais pas que ce que les gens attendent de nous, aussi un peu de notre âme et c'est ce qu'Alicia va tenter de comprendre cette semaine dans "Red Zone". Quand Finn lui propose donc d'aller à la soupe populaire où il va toutes les semaines, elle saute sur l'occasion de changer son image et de réparer tous les dommages qu'elle a pu faire.

Au fond, on sent qu'il y a une part d'Alicia qui va à la soupe populaire car elle en a réellement envie et pas seulement pour une histoire d'image. Car après tout, The Good Wife a toujours mis en avant le fait qu'Alicia est une femme qui est généreuse avec ceux qu'elle aime et c'est un peu quelque chose dans ce genre là. Je pense qu'elle a le droit d'être énervée sur le fait que la presse n'a de cesse de modifier la vérité (le fait qu'elle serait en train de nettoyer une casserole déjà propre ou encore prendre son téléphone comme si elle s'ennuyait terriblement). Alors que ce ne sont que des bribes de choses sorties de leur contexte. Cela me rappelle un peu ce que j'ai pu lire dans Merci pour ce Moment, le livre de Valérie Trierweiler. Peu importe la véracité des propos, ce que j'ai surtout enfin de comparer c'est le fait que tout ce que pouvait faire notre Première Dame était perçu bien souvent sous le mauvais angle (notamment cette histoire de sacs à main d'une grande créatrice). Sauf qu'au fond il y avait un vrai geste humain derrière. Alicia vit donc un peu le syndrome de cette presse qui aime descendre et pas vraiment aimer. Mais c'est un travail fabuleux que font les scénaristes pour nous montrer qui ils sont.

Les personnages de The Good Wife me fascinent donc toujours autant. Mais c'est principalement car il y a une vraie place donnée aux personnages une fois de plus afin qu'ils puissent vivre tout simplement. L'affaire de la semaine était elle aussi passionnante, entre les cocasseries de Louis Canning et la tentative d'Alicia de démontrer que malgré sa campagne elle n'a pas perdu la main. C'est une affaire compliquée pour elle car l'on sent que ses préoccupations font qu'elle n'est pas aussi concentrée qu'elle ne devrait l'être. C'est une série qui veut absolument nous amuser et le fait est que cela fonctionne terriblement bien. Je ne m'attendais pas forcément à ce que les choses aillent dans ce sens là pour la résolution mais cela fonctionne suffisant pour ne pas que l'on s'ennui. Bien au contraire, on sent qu'au fond The Good Wife cherche à nouveau à se renouveler. Et cela fonctionne très bien. Pour ce qui est de Lemond Bishop, là aussi la série tente de créer quelque chose autour de ce personnage et de ses activités alors qu'au fond on ne s'était jamais vraiment posé ce genre de questions, il était juste là. Mais depuis quelques épisodes, cela revient en force histoire de montrer qu'au fond tout le monde peut être en danger. Lemond est un parfait méchant au sens propre comme au sens figuré (malgré la tête de gars sympa que l'acteur peut avoir).

C'est aussi là que Kalinda entre en jeu. Je me demande comment cette dernière va se dépatouiller de son histoire et je me demande même si au fond la série n'est pas en train de préparer la porte de sortie du personnage. On sent qu'il n'y a plus grand chose à raconter avec Kalinda, cette dernière étant assez épongée depuis des années. Qu'ils fassent revenir Robin bon sang ! Et je ne pense pas être le seul à être pour. Surtout qu'en parallèle sa relation avec Cary n'apporte pas grand chose finalement. Enfin, je ne vois pas où est-ce que cela peut aller étant donné que c'est presque une redite d'épisodes en épisodes.

Note : 9/10. En bref, du très bon The Good Wife avec des questions judicieuses.

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 6. Episode 8.

Commenter cet article

Gleek 12/11/2014 00:05

Encore une fois un très très bon épisode! (je crois que c'est devenu un réflexe : dès que je vois Howard, je pouffe de rire!)
Sinon, j'espère vraiment qu'on aura une fin énorme pour Kalinda elle le mérite!(en espérant qu'elle ne soit pas tué, ça serait dommage). En tout cas, j'espère vraiment qu'on aura une "vraie" scène (donc pas téléphonique) entre Alicia et Kalinda avant le "départ" de cette dernière!