Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 3. Episode 3. Main Justice.

30 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Newsroom

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 3. Episode 3. Main Justice.

The Newsroom // Saison 3. Episode 3. Main Justice.


L’épisode précédent était excellent, du très bon Aaron Sorkin. Il y avait dans l’épisode précédent une âme, comme si Aaron Sorkin avait enfin su quoi faire de The Newsroom. Ce qu’il parvient à faire avec « Main Justice » c’est qu’il confirme très bien ce qui s’est passé dans l’épisode précédent et avec une certaine réussite. J’ai adoré tous les personnages (plus ou moins) dans cet épisode et notamment Maggie. Si vous lisez mon avis sur The Newsroom depuis les débuts de la série, vous savez alors que Maggie est mon personnage préféré de la série. Sauf que durant la saison 2, elle est presque devenue une sorte de point noir. Mais cela ne veut pas pour autant dire que je n’étais pas confiant et j’ai eu raison puisque depuis le début de la saison elle est redevenue mon personnage préféré. La façon dont elle prend parfois les rênes dans ses coups de speed prouve à quel point elle a grandi et n’est plus la petite journaliste de la première saison mais quelqu’un qui sait très bien ce qu’elle fait. La façon dont elle va utiliser la table d’antenne de ACN était un grand moment, de même que celui où elle accuse Jim et les autres de vivre comme au temps du roi Arthur. Je pense d’ailleurs que Maggie est l’un des rares personnages de la série a avoir un vrai regard sur le monde qui l’entoure, même le plus proche (et en l’occurence ici la chaîne en elle même).

ACN est en pleine débâcle. Les audiences sont mauvaises, l’émission de Will n’est plus le succès qu’elle a pu être, etc. Maintenant ils sont en train de sombrer petit à petit, sans compter que la perquisition du FBI lancée à la fin de l’épisode précédent était une nouvelle façon d’enfoncer le clou. La série cherche donc à nous offrir quelque chose de jouissif où tout s’imbrique l’un dans l’autre. Car les personnages de la série ont besoin de mettre en avant ce qu’ils savent faire le mieux. La façon dont ils vont se débarrasser du FBI était grandiose et c’est pour ce genre de moments que j’aime The Newsroom. Par ailleurs, la façon dont Jim a évolué me donne parfois l’impression de voir un nouveau Will. Je suppose que c’est plus ou moins le but de la série, de transformer quelqu’un comme Jim en celui que tout le monde semble rêver de devenir à un moment ou à un autre. C’est un personnage que je n’ai jamais vraiment su apprécier, notamment car à mes yeux il n’a jamais été intriguant ou suffisamment présent pour que l’on ait envie de s’en faire pour lui ou bien de s’attacher à lui. Cet épisode prouve que l’on n’a pas envie d’aimer Jim mais cela a un vrai intérêt scénaristique.

Mais la façon dont le personnage a évolué cette année prouve aussi à quel point The Newsroom est en train de faire quelque chose de bon. La série a eu beau débuter la saison de façon assez catastrophique, l’épisode précédent nous a permis de voir où est-ce que The Newsroom voulait réellement aller et cet épisode confirme mon intérêt pour la saison alors qu’après cet épisode il ne reste déjà que trois épisodes. Seulement trois. Je serais peut-être irrécupérable à la fin. Mais nous n’en sommes pas encore arrivés là. Ce qu’il y a d’important dans l’histoire c’est que Will devienne une figure du passé quand tous les autres personnages brillent devant lui et commencent à plus ou moins devenir les nouveaux visages du journalisme. Je pense donc que ACN ne peut se réinventer qu’en laissant Will s’en aller. Je suppose que c’est ce sur quoi la série va s’achever. Mais bon, la série poursuit surtout tout ce qu’elle peut faire pour ne pas nous donner totalement l’impression que Will est sur la fin. A certains moments, notamment quand The Newsroom fait de la news, de l’interview, etc. alors on tente de nous redonner l’occasion de voir l’icône McAvoy, celui qui a son nom à l’écran tout simplement.

Si je ne suis pas forcément intéressé par l’aspect news de cette saison, tous les autres personnages apportent un vrai plus. Je pense par exemple à Lucas Pruitt (incarné par B.J. Novak - The Office -) qui pourrait bien être le sauveur de ACN dont tout le monde avait besoin. Il y a tout de même quelque chose d’assez cocasse avec toute cette histoire de gens stalkant Danny Glover. Nous avons aussi Richard Westbrook (incarné par Paul Lieberstein) qui apporte lui aussi son lot de choses intéressantes et différentes. On reste donc dans l’ambiance mise en place dans l’épisode précédent et c’est tout ce que j’ai envie de voir. Car même si tout ce que la série met en scène est parfois un peu étrange cette année, surtout que cela ne ressemble pas vraiment à ce que l’on avait pu voir auparavant, j’ai hâte d’en découvrir la suite.

Note : 9/10. En bref, une fois de plus une réussite pour The Newsroom.

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 3. Episode 3. Main Justice.

Commenter cet article