Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 5. Episode 5.

11 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Walking Dead

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 5. Episode 5.

The Walking Dead // Saison 5. Episode 5. Self Help.


Voici un sacré épisode de The Walking Dead qui m'a une fois de plus scié sur place. Je ne m'attendais pas forcément à ce que la série donne autant d'importance à Abraham, Rosita et Eugene au sein d'un seul et même épisode. Je pense que la première fois que l'on a fait la connaissance de ces trois personnages, on ne savait pas vraiment dans quel sens la série voulait les emmener mais je constate surtout que finalement, ce que la série tente de faire d'eux est plutôt intéressant dans son ensemble, permettant effectivement de passer un agréable moment. Car ce qui fait la force de ces personnages, c'est le fait que Abraham en impose déjà beaucoup au travers de son charisme et qu'il porte donc en grande partie l'épisode. Surtout quand l'un de ses excès de colère va causer la mort d'un des personnages. A côté d'Abraham, Rosita et Eugene ne sont pas aussi important ou en tout cas intéressant. La série n'a jamais vraiment su quoi faire d'eux ce qui n'est pas plus mal quand est The Walking Dead et que l'on veut se séparer d'un personnage ici ou là. L'accident de bus était une bonne idée afin d'échauder les esprits de tout le monde et nous donner l'impression que l'on arrive encore une fois face à un mur (et c'est plus ou moins ce qui se passe bien évidemment).

Notre petit groupe, en route pour Washington D.C afin de réussir la mission d'Eugene, qui est celle de sauver le monde, semble de plus en plus absurde. Disons que Eugene a beau avoir une idée derrière la tête, ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus intéressant au premier abord mais sa confession va changer l'histoire et nous emmener ailleurs. En parallèle, Abraham n'est pas là pour jouer au gentil même si Eugene est en vie grâce à lui (un flashback bien placé à la fin de l'épisode est là pour nous le révéler). Ce que j'ai bien aimé avec Abraham, c'est le fait qu'il se pose des questions et surtout qu'il nous dise clairement que ce n'est pas facile de tuer quelqu'un (même si à l'image cela semble être devenu un acte logique et facile). Si l'on sait pertinemment que le but de cet épisode n'est pas de faire une escale pour rien afin de ralentir le rythme de la saison, je pense qu'il n'y avait pas de telle arrière pensée. L'épisode fonctionne suffisamment bien, tout simplement. Mine de rien, cet épisode fonctionne très bien car il ne cherche jamais à faire de caricature. Abraham a beau finir par péter un plomb, c'est quelque chose d'assez logique qui découle de tout un tas de choses qui sont finement écrites. La série s'amuse avec nous et cherche à nous dire que Eugene avait quelque chose d'important à nous dire, que cette mission n'a peut-être pas dit son dernier mot et que Abraham est un personnage avec un coeur.

Et c'est quelque chose que j'aime beaucoup dans une telle série. La place de Michael Cudlitz dans cet épisode était tout de même brillante. Je pense que l'on peut déjà dire que AMC ne va pas se priver de proposer sa prestation lors des prochains Emmys (même s'il a peu de chances d'être nommé). En tout cas, la série me fascine toujours autant dans sa façon d'accorder tout ce qu'elle raconte. En effet, cet épisode est assez déconnecté du reste (des trois premiers épisodes et du précédent, centré sur Beth). Mais ce n'est pas une mauvaise chose, bien au contraire. Abraham permet aussi à The Walking Dead de faire des choses différentes, d'apporter une dimension que l'on n'avait pas encore vu la série exploiter jusqu'à précédent. On sent que ce n'est pas quelqu'un de très bon finalement Abraham, car c'est quelqu'un qui a avant tout des problèmes avec lui-même. Pour ce qui est d'Eugene, ce dernier va nous dire des choses que l'on attendait plus ou moins mais la façon dont tout cela est amené, au bout d'une sorte de ras le bol général, prouve à quel point on a envie d'avoir de la compassion pou lui. Finalement, "Self Help" prouve donc qu'il est un brillant épisode de The Walking Dead et l'on ne pouvait pas demander mieux, surtout dans une saison qui pour le moment est un presque sans faute.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 5. Episode 5.

Commenter cet article

carine 12/11/2014 13:09

???!!!???
On n'a pas du regarder le même épisode... de grosses lenteurs, des moments prévisibles, rien de nouveau... j'ai été globalement déçue.
En plus je pense que tu n'as pas du comprendre ce qu'abraham disait, il disait au contraire que c'était facile pour lui de tuer des gens, les flashback sont là pour nous montrer son caractère violent qui a fait fuir sa femme et ses filles (pour mieux se faire manger par des zombies). Ce n'est presque pas Abraham qui a sauvé Eugene mais l'inverse, Abraham était sur le point de se tuer, Eugene lui a donné une raison de vivre, une mission...
Quant à la révélation d'Eugene, je m'y attendais pas, mais je m'attendais bien à ce que le "remède" ne soit qu'un leurre... hé ouai pas de solution les gars, que des zombies LOL !

madced83 12/11/2014 10:28

quelle horreur, encore un episode bien chiant avec beaucoup de bla bla...pffff deja le precedent etait pas terrible mais celui ci.... :-(