Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : White Collar. Saison 6. Episodes 2 et 3.

22 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : White Collar

Critiques Séries : White Collar. Saison 6. Episodes 2 et 3.

White Collar // Saison 6. Episodes 2 et 3. Return to Sender / Uncontrolled Variables.


Avec six épisodes pour conclure sa série, j’aurais pensé que Jeff Eastin aurait au moins la décence de faire les choses bien sauf que je suis forcé de constater que finalement tout ce que l’on peut voir dans cette saison pour le moment est un peu comme se moquer de nous et nous dire qu’ils se moquent de nous. Dans ces deux épisodes il n’y a pas grand chose intéressant qui se passe et faire revenir Keller est probablement l’une des plus mauvaises idées qu’il soit. Ce n’est pas un ennemi intéressant à mes yeux et du coup, on n’a pas vraiment l’occasion de comprendre ce qui se passe, vers où veut nous emmener la série si ce n’est que les Pink Panthers vont probablement tomber, que Elisabeth va avoir un enfant et puis que Peter aura probablement sa promotion quand Neal sera enfin libre. Sauf que voilà, tout cela semble tellement simple et ennuyeux. Les deux épisodes manquent cruellement de passion, d’intérêt  l’on ne sait pas trop dans quelle direction où est-ce que White Collar pourrait aller pour nous surprendre. Le second épisode, « Return to Sender » est la première preuve de ce que la série ne peut pas faire d’intéressant avec ce petit vol qui se veut ingénieux mais qui n’a rien des grandes acrobaties que la série pouvait faire auparavant.

Je me souviens d’épisodes qui étaient presque des références à Mission Impossible. Là, on se retrouve avec beaucoup de dialogues et peu d’actions. On n’a donc pas vraiment l’occasion d’être plongés dans l’univers des Pink Panthers qui sont sensés faire des vols de haut vol. Là on est probablement dans les pires vols de toute l’histoire de White Collar. La série a déjà su faire tellement de plus belles choses et du coup, je me demande si les Pink Panthers n’auraient pas dû être introduits quand la série avait plus de moyens. On sent que USA Network a serré la vis mais pour une dernière saison, ils auraient plutôt dû sortir le chéquier. Les parallèles qui sont fait entre les divers personnages, notamment entre Keller et Neal qui doivent travailler main dans la main car de toute façon les deux savent quelque chose sur l’autre qui pourrait donner envie aux Pink Panthers de les tuer. Mais ce n’est pas très bien écrit. Le souci c’est que la série a installé ses personnages dans une sorte de mécanique huilée dont White Collar ne semble pas avoir envie de sortir. Alors que justement, en sortant un peu de ses rails, la série pourrait clairement nous surprendre et nous offrir de bons épisodes.

« Uncontrolled Variables » est un autre exemple de ce que White Collar peut faire de plus classique et donc moins passionnant. On va permettre à Neal de rencontrer une charmante jeune femme qu’il va devoir tromper afin de mettre la main sur un algorithme qui va se retrouver sur une vieille disquette. Si le plaisir de voir Mozzie travailler sur de vieux ordinateurs est là, le reste de l’épisode m’a profondément ennuyé. La relation entre Neal et Amy n’a pas grand intérêt et le fait qu’ils se rencontrent sur un marché à New York était tout ce qu’il y a de plus cliché. On a alors l’impression de voir une mauvaise comédie romantique bas de gamme qui est en train de se jouer. La série ne profite pas du tout de New York et de son côté peut-être un peu glauque par moment. C’est une très belle ville mais il y a tellement de choses à faire avec elle que quand je vois cet épisode, je me rends une fois de plus compte que White Collar n’a plus du tout les moyens de faire des plans en extérieur. Le marché était donc une solution facile. Toutes ces discussions de sol meunière, de vin, etc. me donne l’impression de tomber dans une comédie romantique bobo d’un mauvais genre. Il ne manquait plus que de parler de gluten free et de bio et cela aurait été le pompon.

Plus le temps passe et plus cette saison 6 semble reprendre les mauvaises habitudes de White Collar. La série retombe dans ses travers et forcément, cela me déçoit. Quand j’ai appris que USA Network décidait de renouveler la série pour une dernière saison de 6 épisodes, je m’attendais à ce que Jeff Eastin cherche à nous emmener un peu plus au coeur de l’action, de tout ce qui pourrait sortir Neal de sa prison dorée, etc. mais non. Sans compter que le bébé de Peter et Elisabeth, sans être une idée illogique, est probablement l’intrigue la plus pompeuse que l’on ait pu voir jusqu’à présent dans la série. Mais de toute façon, je déteste les bébés dans les séries. C’est toujours un nid à dialogues pompeux. Pour ce qui est de Keller, je préfère presque ce que la série tente de faire avec lui par rapport à Neal. Keller n’a pas de limites, encore moins dans cet épisode alors qu’il est prêt à tuer quelqu’un pour arriver à ses fins. Car pour Keller, ce n’est pas grave s’il y a des

Note : 4/10. En bref, déception de mise.

Critiques Séries : White Collar. Saison 6. Episodes 2 et 3.

Commenter cet article