Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Episodes 6 et 7.

8 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Z Nation

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Z Nation // Saison 1. Episodes 6 et 7. Resurrection Z / Welcome to FU-Bar.


Bien évidemment qu’il faut trouver des petites intrigues qui vont créer des arrêts tout au long du voyage et cette semaine c’est les problèmes de ravitaillement. Notre fine équipe n’a pas mangé pendant deux jours et ils ont donc besoin de se fabriquer quelques stocks. Ils vont s’arrêter à Province Town, une fille qui semble être parfaite pour elle. Sauf que forcément, rien ne va se passer comme prévu car bien que cela soit marqué comme un endroit où l’on peut se ravitailler sur la carte, les ennuis vont s’enchaîner et les Z vont apparaître encore et encore. Ce que je trouve d’amusant dans Z Nation c’est le fait que justement on enchaîne les combats avec les zombies, les séquences gores comme si l’on était face à une grande bataille d’un film gore de Zack Snyder. Ce n’est pas aussi esthétiquement travaillé et beau mais peu importe car le spectacle que l’on tente de nous offrir fonctionne. « Resurrection Z » était donc un épisode globalement plutôt sympathique dans son ensemble, fonctionnant sur les mêmes us que les précédents. Charlie Garnett connaît cependant Major Williams, celui qui est en charge de ce petit lieu qui semble au premier abord utopique. Mais tout ce qu’il y a sur le chemin de notre petit groupe n’est jamais vraiment utopique. Bien au contraire.

En effet, on a bien pu voir par le passé à quel point ils pouvaient enchaîner tout ce qu’il y a de pire au monde. Et le spectacle est assez amusant dans son ensemble, fonctionnant grâce à un ensemble de personnages qui sont tous plus amusants les uns que les autres. Le prêtre local, Jacob, a une vision bien présente de la résurrection et des zombies. Tout cela m’a fait beaucoup rire tant le délire est assez bien mis en scène. Le face à face avec Murphy était donc intéressant, permettant de voir que ce dernier est peut-être la solution dont tout le monde rêvait étant donné qu’il a déjà survécu à tout un tas d’attaques et qu’il n’est même pas du tout pourchassé par les Z. Bien au contraire, ils ne font rien du tout face à lui. Je me demande comment cela va évoluer car s’il trouvé qu’il est la vraie incarnation de la résurrection, la série n’a pas encore vraiment cherchée à développer de vraies bonnes intrigues. C’est le problème en ce moment dans Z Nation, car j’aimerais bien aussi que les petites histoires qui semblent avoir de l’intérêt et du fond, soient donc bien plus développées. Après tout, ce n’est pas comme si cela n’avait pas du tout de potentiel.

Tous les personnages se retrouvent donc arrêtés à Province Town et l’épisode fonctionne en grande partie grâce à Murphy mais également avec la vision locale des choses. Ce aurait facilement de quoi mélanger tout un tas de choses et notamment la petite ville du Governor dans The Walking Dead ou encore la petite utopie dans 28 Semaines plus Tard sans parler de Survivors même si pour ce qui est de cette dernière, il n’est pas question de zombies. La série poursuit ses aventures dans « Welcome to FU-Bar » avec une certaine efficacité. La mort de Charlie Garnett dans l’épisode précédent n’était pas forcément un choc. Disons que je n’ai pas vraiment d’égard pour les personnages de Z Nation. Je me moque énormément de leur survie. Ce qui m’intéresse ce n’est pas ça mais plutôt que ce la série tente de faire avec eux, dans leurs combats avec les Z. Du coup, c’est aussi ce qui explique pourquoi je n’ai jamais réussi à apprécier le personnage de Citizen Z. Pour moi ce dernier n’a aucun enjeu. S’il fait partie intégrante de la narration de la série et qu’il est semble t-il là pour prêcher une sorte de bonne parole, cela ne fonctionne malheureusement pas du tout. En Arctic qui plus est, il ne sert strictement à rien et n’est pas là pour amener de l’action.

Car ce que je recherche avec Z Nation c’est justement de l’action. La petite émotion que tente de nous offrir la série avec la mort de Charlie ne fonctionne pas mais ce n’est pas grave puisque l’on se rattrape encore une fois avec le reste. Pourtant, cet épisode était moins bon que le précédent. Roberta prend certes un peu plus de place dans la série, ce qui est une excellente chose mais cela n’est pas suffisant. J’aurais tellement aimé que cela soit bien différent, beaucoup plus amusant. Car finalement Roberta et sa petite moue cela manque peut-être d’intérêt encore une fois. Ensuite nous avons « No Z », « gun show » et « liquor », tout ce qu’il faut pour amener à la fois des problèmes aux héros de la série mais également pour créer de l’action différemment (« Guns and liquor what could go wrong? »). Et cela n’a pas raté. L’épisode cherche donc à renouveler un peu la mécanique de la série en nous envoyant face à de nouvelles choses sans pour autant que cela ne soit vraiment aussi efficace que je n’aurais pu le penser. C’est le souci avec cette série parfois, elle peut tenter des choses qui malheureusement ne vont pas du tout fonctionner.

Par ailleurs, l’idée qu’il puisse y avoir une sorte de grande invasion de Z à venir me plaît énormément. Je me demande comment cela va arriver mais les prochains épisodes vont probablement nous en dire beaucoup plus. Pour une fois que Citizen Z pourrait servir à quelque chose.

Citizen Z - « This is not a test. This is the Citizen Z emergency broadcast system. There's a flood, a zombie flood. A zunami of biblical proportions. If you're anywhere in the vicinity of Western Kansas you need to ah... screw it, you need to get the hell out now. »

Note : 6/10 et 4.5/10. En bref, malheureusement Z Nation ne peut pas toujours être au top de sa forme.

Critiques Séries : Z Nation. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Commenter cet article