Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Dumb & Dumber De, crétins jusqu'au bout

21 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Dumb & Dumber De, crétins jusqu'au bout

Dumb & Dumber De // De Bobby et Peter Farrelly. Avec Jim Carrey et Jeff Daniels.


Etait-il nécessaire de faire une suite à Dumb et Dumber ? Non. Mais je pense cependant que ce n’est pas bête dans le sens où ces crétins de première trouvent de quoi les retrouver et les rassembler. On retrouve alors l’humour pipi caca des frères Farrelly plutôt en forme même si ce qu’ils font est malheureusement un peu daté. Je crois que c’est le plus gros reproche que je puisse faire à ce film, que les deux réalisateurs ne semblent pas avoir réellement évolués et font toujours les mêmes choses de la même façon. Il y a largement de quoi rire dans Dumb & Dumber De mais aussi largement de quoi nous ennuyer. C’est dommage car je m’attendais tout de même à ce que cette suite soit un peu plus réussie, travaillée. C’était tout de même le grand retour de Jim Carrey sur le devant de la scène alors que ce dernier a malheureusement disparu. Je suis du genre à penser que les meilleures blagues sont souvent les plus courtes et c’est ce qui fonctionne justement dans ce film, car toutes les blagues sont courtes, efficaces et même si cela a perdu un peu du côté spontané du premier volet, le film est bien moins décousu et ressemble donc à quelque chose de beaucoup plus cohérent.

Vingt ans après, Lloyd et Harry sont toujours amis – et toujours aussi débiles ! Quand ils apprennent qu’Harry est père, les deux amis se lancent dans un nouveau road trip à la recherche de sa fille. Ils vont sillonner le pays à bord de véhicules toujours plus improbables, semant la folie et le chaos jusqu’à un endroit où ils n’auraient jamais dû pouvoir se retrouver…

Je pense qu’au fond le but des frères Farrelly est réellement de nous démontrer que Lloyd et Harry sont encore plus cons qu’auparavant. Ils sont tout de même capables de se faire des blagues farcies jusqu’à l’os et l’on se fait même avoir à certains moments par ces blagues car elles sont aussi foireuses que simples. Le but est clairement de nous offrir quelque chose de complètement ravagé du ciboulot, comme si les deux personnages ne pouvaient tout simplement pas être intelligent au moins une fois dans leur vie. Ils se font des blagues tout de même au bord de ce qu’il y a de plus crétin mais c’est peut-être ce qui fait le génie des frères Farrelly qui ont abandonné un peu le cinéma malheureusement ces dernières années. Ils ont fait des films cultes (dont le premier Dumb & Dumber ou encore Mary à Tout Prix) et l’on ne peut pas leur en vouloir d’exploiter à nouveau le filon du pipi-caca qui n’avait pas forcément eu de successeur ces dernières années. Il y a quelques références et clin d’oeil qui ne sont pas mauvais non plus, je pense par exemple au gros clin d’oeil à Breaking Bad qui est plutôt jouissif en son genre mais c’est bel et bien l’une des rares choses qui sort un peu du lot.

Car tout le reste c’est l’ambiance des films des frères Farrelly que l’on retrouve, leur humour, le côté un peu potache, cul-cul con-con qui fait son effet mais pas complètement non plus. Disons que j’aurais bien aimé quelque chose dans la veine de la référence, que cela soit peut-être beaucoup plus crétin mais bourré de références à ce que les frères Farrelly n’ont pas encore fait dans le cinéma. C’est dommage mais je ne peux pas nier le talent de Jim Carrey et Jeff Daniels que l’on retrouve avec beaucoup de sympathie à nouveau dans ces rôles de crétins sur mesure. L’alchimie qu’il y a entre les deux personnages et les deux acteurs est à nouveau palpable, peut-être même encore plus dans ce film que dans le précédent. J’ai maintenant bien envie qu’ils mettent en avant d’autres aspects de leur talent dans un film peut-être plus original qui ne serait donc pas une suite (car je sens déjà venir la potentielle suite de Mary à Tout Prix et ce n’est pas du tout ce que j’ai envie de voir).

Note : 6/10. En bref, une suite qui fonctionne surtout sur une certaine forme de nostalgie. C’est drôle et efficace mais pas novateur non plus.

Commenter cet article