Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné: Les 3 Crimes de West Memphis, sans surprises

16 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné: Les 3 Crimes de West Memphis, sans surprises

Les 3 Crimes de West Memphis // De Atom Egoyan. Avec Reese Witherspoon et Colin Firth.


J’avais passé complètement à côté de la sortie de Les 3 Crimes de West Memphis, un film d’Atom Egoyan, pourtant habitué aux films prestigieux. Son dernier film en date était d’ailleurs dans la compétition du dernier Festival de Cannes. Et ce n’est pas celui-ci dont je vais vous parler puisque Les 3 Crimes de West Memphis est un film beaucoup plus confidentiel qui n’a pas vraiment trouvé son public et pour cause, ce n’est pas très bon non plus. Disons que cette histoire a beau être assez touchante et horrible, je n’ai pas trouvé quoi que ce soit d’original que cela soit dans le scénario ou bien dans la mise en scène. C’est comme si le pauvre Atom Egoyan était devenu amorphe avec sa caméra, comme si tout ce qu’il tentait était finalement tombé à l’eau. Car c’est clairement ce qui se passe avec ce film qui oscille entre des moments plutôt sympathiques et efficaces et d’autres d’une pompeusité à faire pâlir un éléphant. Pourtant, c’est tiré d’une histoire vraie et le film débute de façon assez cru. Le but est clairement de nous plonger au plus rapidement dans l’histoire de ce film, de montrer son côté sauvage.

West Memphis, 1993. Trois jeunes enfants sont retrouvés sauvagement assassinés. Trois adolescents marginaux sont arrêtés et accusés d’avoir commis un crime sataniste. Face aux incohérences du dossier, un détective privé, adversaire de la peine de mort, décide de mener sa propre enquête. Un thriller palpitant d’après l’histoire vraie des 3 de West Memphis.

Au delà de cette ouverture qui est plutôt réussie, j’ai eu l’impression de voir un téléfilm de seconde zone que l’on aurait honte de présenter. Le scénario manque donc par la suite cruellement d’ingrédients. La mise en scène n’est clairement pas aidé par un scénario qui ne se démarque jamais et qui se contente alors de faire dans l’histoire purement et simplement linéaire. C’est assez problématique, surtout pour un film qui avait le potentiel de faire beaucoup plus et surtout d’être bien plus intriguant dans son ensemble. J’aurais aimé voir quelque chose de l’acabit d’un Zodiac de David Fincher. Ce dernier utilise aussi un procédé assez long et lent mais ce n’est jamais ennuyeux, c’est toujours passionnant. Atom Egoyan ne prend donc pas exemple sur ce qui se fait de mieux dans le registre du polar pour le faire à sa propre sauce. Car si l’on retrouve un peu de sa mise en scène et de ce qui fait son intérêt, le film semble être rapidement condamné à nous ennuyer profondément. J’ai eu du mal à ne pas tomber de sommeil là devant, moi qui m’attendais à voir un film qui pourrait le secouer mais non, justement car l’ouverture du film est particulièrement trompeuse.

L’histoire de base, qui est donc une histoire vraie, est pourtant intéressante. Je dirais même plus que Colin Firth et Reese Witherspoon sont très bons dans leurs rôles respectifs sauf que cela s’arrête là. Tout le reste n’est pas inspiré et semble être à jeter. Cela arrive de toute façon à tous les réalisateurs d’avoir un petit coup de mou avec un film et donc de nous délivrer quelque chose de complètement foiré. C’est le cas pour Les 3 Crimes de West Memphis et je ne peux pas en vouloir à Atom Egoyan car finalement il a voulu faire quelque chose, il s’est raté, et même si ce n’est pas totalement assumé de toute façon ce sont des choses qui arrivent. Mais je ne peux pas être indulgent non plus car c’est clairement un film qui aurait très bien pu être diffusé en plein après-midi sur une chaîne hertzienne à mi chemin entre la sieste et le moment de faire un peu de repassage. Car ce film ne faut pas mieux que ça, malheureusement. J’ai lutté tout au long du film pour aller jusqu’au bout. J’avais même envie d’aller faire des recherches sur Internet pour m’informer de la fin de cette histoire vraie et donc de ne pas aller au bout. Sauf que ce n’est pas ce qui arrive…

Note : 2/10. En bref, un gâchis pas possible dans un film qui a tout d’un mauvais téléfilm manquant cruellement d’intérêt.

Date de sortie : 7 octobre 2014 - Directement en DVD

Commenter cet article