Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bones. Saison 10. Episode 10. The 200th in the 10th.

31 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Bones

Critiques Séries : Bones. Saison 10. Episode 10. The 200th in the 10th.

Bones // Saison 10. Episode 10. The 200th in the 10th.


Je crois que cet épisode est l’un des plus intéressants que Bones ait pu nous offrir de toute son histoire. En effet, en guise de 200ème épisode, la série nous offre un épisode inspiré par Alfred Hitchcock. Le fait que la série utilise pour cet épisode les années 50 était donc une idée judicieuse, délivrant tout un tas de séquences inspirées des films du grand maître, entre Vertigo et La Mort aux Trousses. Il y a quelque chose de fascinant derrière qui me donne envie d’en voir encore plus bien évidemment. J’aurais presque adoré que la série n’ait que des épisodes ce genre là par la suite mais l’on sait pertinemment que Bones va retrouver sa mécanique dans le prochain épisode. Ce n’est pas forcément ce qui m’intéresse le plus mais bon, on ne peut pas en vouloir à la série de tenter des choses et de ne pas pouvoir les faire durer. Quoi qu’il en soit, cette réalité alternative est un genre très utilisé par les séries quand elles font des épisodes spéciaux de ce genre là. Cela fonctionne en plus de ça très bien car Booth et Brennan sont des personnages parfaits pour ce genre d’intrigues. On va leur offrir dans cet épisode la chance de se rencontrer pour la première fois une fois de plus, afin de se dire tout ce qu’ils ont sur le coeur une fois de plus.

Après 10 ans, c’est important de faire revenir la relation à ses débuts afin de nous rappeler pourquoi Booth et Brennan sont tombés amoureux. Mais c’est aussi une façon de redécouvrir la relation entre  ces deux personnages sous un angle complètement différent. Bones fait des parallèles avec la réalité et le tout s’avère être tout de même très efficace et très réussi. La série s’impose également grâce aux détails. Clairement, l’histoire était très bien pensée et pas seulement pour ses références et la dynamique qu’elle installe. Mais cela permet aussi d’utiliser tout l’énergie de la série et de nous offrir quelque chose de complètement différent et complémentaire à la fois. Les dialogues sont donc très bien choisis et sont de vrais miroirs de ce que l’on peut voir dans la réalité. Le but n’est pas de faire des seconds rôles de Bones des personnages importants car de toute façon comme dans les films de Hitchcock (et notamment Vertigo et La Mort aux Trousses) c’est le « couple » principal qui est le plus important et les secondaires sont là pour donner parfois un nouvel indice ou quelque chose de ce genre là.

Brennan - « Which is why I have a proposition for you. »
Booth - « Please, Darlin', you're gonna make me blush. »

Il y a de vraies références qui sont faites aux premiers épisodes de Bones et notamment à la première saison, surtout vis-à-vis de Brennan et Angela. Cette dernière avait déjà avancé dans le second épisode de la première saison que Booth aimait bien Brennan et Angela avait ajouté qu’elle ne serait pas contre elle aussi se retrouver avec Booth à la place de Brennan. De l’eau a coulé sous les ponts entre temps car d’une part Angela est maintenant avec Hodgins mais d’autre part car Brennan a mis énormément de temps à accepter ses sentiments pour Booth. La façon dont la relation de ces deux là a été amorcée a toujours été bâclée. En effet, on n’a pas vraiment vu de rencontre entre les deux personnages ni même leur nuit de folie et je me demande si au fond cet épisode n’est pas là pour boucher les trous que l’on a encore dans cette série. Pourquoi pas après tout. La façon dont les années 50s sont utilisées dans cette série fonctionnent donc très bien et l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de la série. Bien au contraire, j’aimerais bien qu’elle fasse plus souvent des hommages de ce genre là (et pas seulement à Hitchcock, il y a largement de quoi faire des hommages différents dans cette série, peut-être à Michael Mann par exemple ou encore Martin Scorsese).

Note : 8/10. En bref, 200ème épisode réussi pour Bones.

Commenter cet article