Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Downton Abbey. Saison 5. Christmas Special.

27 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Downton Abbey

Critiques Séries : Downton Abbey. Saison 5. Christmas Special.

Downton Abbey // Saison 5. Christmas Special.


Pour Noël cette année, on nous offre un épisode d’une heure et demie de Downton Abbey. Peut-être est-ce un peu trop pour un épisode malheureusement très inégal. L’épisode laisse forcément pas mal de choses dans les airs afin de nous donner envie de revenir l’année prochaine de nouvelles aventures sauf que je crois que ce sera la première année que je ne vais pas retrouver Downton Abbey avec hâte. La saison 5 a beau ne pas être complètement ratée, elle m’a déçu moi qui m’attendait à des choses légèrement différentes. Noël n’est pas forcément ce qui rayonne le plus dans cet épisode et c’est à mon sens le plus gros problème. Quand on nous parle d’un épisode spécial de Noël, on est en droit d’attendre un épisode qui met réellement en scène Noël de la meilleure façon qu’il soit. Sauf que ce n’est pas ce qu’ils vont faire et malheureusement c’est le plus gros problème qu’il y ait car Noël a beau être présent à la fin de l’épisode au travers d’une séquence devant le sapin, grand classique de Downton Abbey, avec des chants de Noël, cela semble être accessoire et il n’y a rien d’autre de Noël. L’histoire nous emmène alors au Brandcaster Castle chez la belle famille de Rose.

L’épisode se déroule alors en pleine automne 1924 et si je ne peux que saluer l’idée de nous emmener ailleurs et donc de nous faire voir un peu du pays (surtout que c’est quelque chose que Downton Abbey semble apprécier faire), ce n’est malheureusement pas de la meilleure façon qu’il soit. Ce que j’apprécie toujours dans Noël ce sont ces épisodes qui cherchent justement à nous offrir de bons moments, à nous surprendre au travers des bons sentiments d’une époque de l’année qui m’est chère. L’épisode a beau durer 1h30, il y a beaucoup trop d’intrigues et pas mal d’intrigues dispensables. C’est le second problème de cet épisode de Downton Abbey. La série ne parvient donc pas vraiment à trouver le bon équilibre entre les deux ce qui rend le spectacle forcément un peu moins efficace et beaucoup plus pompeux. Je n’aime pas quand une série veut nous raconter tout un tas de choses sans prendre le temps de se concentrer sur ces choses là. On a donc l’impression que cet épisode est plus bâclé qu’autre chose et que Julian Fellowes a été piqué à droite et à gauche ce qu’il pouvait afin de se fabriquer un épisode de sa série.

Mais je m’attendais vraiment à quelque chose de différent. Surtout que le dernier épisode de Noël en date n’était pas non plus ce que Downton Abbey avait pu faire de plus intéressant. Il n’était pas mauvais mais disons que je m’attendais déjà à quelque chose avec celui-ci. A vouloir trop en faire, on a donc un épisode qui emprunte des chemins sinueux qui sont dotés d’une facilité déconcertante qui me parvient malheureusement pas à me faire apprécier le tout. Bien au contraire. Sans pour autant m’ennuyer, je n’ai pas vraiment vu où est-ce que Downton Abbey voulait en venir. Entre Rose, son beau père, le majordome, la famille, etc. tout cela manque cruellement d’intérêt tant la façon dont la narration est exploitée manque cruellement de souffle. L’épisode cherche alors à nous faire naviguer d’intrigues en intrigues sans que l’on ne voit réellement de fil conducteur. On se retrouve donc avec quelque chose d’une simplicité navrante et peut-être même de ce que Downton Abbey peut faire de plus mauvais. J’ai découvert cette année un visage de la série que j’apprécie mais qui n’est pas toujours aussi le bon chemin à prendre car à vouloir tout changer la série n’a pas été dans la bonne directement. C’est quelque chose que l’on a pu voir au fil du temps.

Je me demande si au fond cet épisode n’est pas avant tout là pour faire une sorte de lien entre deux saisons, rien de plus. Sauf que le lien s’effrite tout de même assez rapidement pour délivrer quelque chose de sympathique à certains moments mais globalement décevant. Je ne sais pas trop où est-ce que va la suite de la série mais heureusement qu’il y a Maggie Smith et Penelope Wilton pour sortir la série de sa torpeur. Sans parler du retour de Bates à l’issue de l’épisode qui laisse forcément le téléspectateur plein de questions à la bouche.

Note : 3.5/10. En bref, Noël manque à l’appel dans un épisode bourré de facilités. Très décevant.

Commenter cet article