Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Faking It. Saison 2. Partie 1. BILAN.

2 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critiques Séries : Faking It. Saison 2. Partie 1. BILAN.

Faking It // Saison 2. Episodes 1 à 10 (Partie 1).
BILAN


Après une première saison assez réussie dans son ensemble (malgré un début raté), je dois avouer que j’avais hâte de retrouver Faking It pour sa seconde salve d’épisodes. Suite à ce qui s’était passé entre Amy et Liam, les deux avaient décidé que le mieux c’était de garder ça pour eux. Sauf que forcément, leur petit secret va éclater au grand jour au milieu de la saison permettant dé générer de belles émotions. Faking It est une série qui n’a pas le syndrome Awkward (dont la seconde saison était déjà moins intéressante que la première). C’est la preuve que tout ce qui est mis en scène dans cette série fonctionne suffisamment pour nous donner envie de revenir de par l’attachement créé autour des personnages. Car oui, on est attaché assez facilement et rapidement aux personnages. C’est tout ce que j’ai envie de voir dans une telle série, que la mélancolie ambiante prenne le pas et m’emporte. Par chance c’est ce qui va se passer. L’un de mes personnages préférés dans Faking It c’est Liam. En partie car c’est quelqu’un de mignon mais aussi car c’est quelqu’un en qui j’arrive à retrouver un peu de moi parfois. Notamment dans sa façon de tomber toujours sur les os de toutes ses histoires. Il n’a pas de chance et il a le chic pour se mettre dans de beaux draps. Sa relation avec Karma est une jolie relation mignonne comme tout mais les scénaristes savaient après ce qui s’est passé avec Amy, rien ne serait comme avant.

La première partie de la saison se concentre donc là dessus, sur les conséquences de cet acte sur la relation qu’il pouvait entretenir avec Karma jusqu’au moment où la vérité va faire surface. Sauf que ce n’est pas vraiment Liam le méchant de l’histoire (même s’il a tout de même couché avec Amy). Le problème c’est plutôt Amy justement car c’est elle qui a voulu cacher cette historie à Karma, c’est elle qui a tout fait pour que Karma ne le découvre pas, etc. C’est elle qui a été voir Liam aussi et pas l’inverse. C’est la preuve qu’au fond Faking It sait très bien ce qu’elle veut faire de ses personnages et surtout de cette relation. Cela n’a rien d’un triangle amoureux, même si les relations tournent autour de Karma et qu’elle a deux personnes qui l’aiment, tout simplement. Que cela soit Amy ou Liam. L’évolution des personnages n’est pas aussi importante cette année que durant la première saison mais ce n’est pas une mauvaise chose. Bien au contraire, je trouve que cela permet à Faking It de prendre son temps et de raconter tout un tas de petites choses qu’elle n’avait pas pris le temps de faire auparavant. La série en avait bien besoin de toute façon. Le plus important dans cette partie 1 de la saison 2 c’est la façon dont on arrive à la fin et à cette sorte de rêve que Karma va faire.

Après s’être gentiment remise de ses émotions et après avoir accepté de sortir à nouveau avec Liam et d’être ami avec Amy, elle se rend compte que finalement ce n’est plus pareil avec Liam. Elle imagine ce dernier dans une tente, passant une belle petite partie de jambe en l’air façon Brokeback Mountain. J’ai adoré car ce moment permet de faire une fois de plus basculer la série. La seconde partie de la saison va devoir gérer la situation du point de vue de Karma. Cette dernière va probablement cacher ça à Liam jusqu’à ce que cela implose à nouveau. Peut-être que la solution est plus simple que l’on ne pourrait le penser mais je n’ai aucune idée de ce que j’ai envie de voir dans la seconde partie. Car ce que les scénaristes font me plaît énormément. Amy de son côté se sent coupable d’avoir menti, d’avoir tout caché et cela peut se comprendre mais c’est probablement le personnage que j’ai le plus envie de renier cette année. Ses excuses étaient belles, mignonnes comme tout dans ce sous-sol. C’était d’ailleurs l’un des très bons points de l’épisode 2.09 mais ce n’est pas suffisant. Notamment car j’ai envie de voir d’autres choses très prochainement.  

Mais Faking It ce n’est pas que Liam, Karma et Amy. Et heureusement afin de ne pas tomber dans ce que Awkward a fait en ne se concentrant que sur Jenna et Matty et finalement en laissant les autres personnages dépérir dans des intrigues ridicules. Il y a donc Lauren par exemple. Cette dernière est un personnage intéressant qui va tout de même subir une certaine d’humiliation à la fin de la saison qui va la transformer en hymne féministe pour toutes les lycéennes. J’ai hâte de voir ce qu’elle va faire en tant que Présidente des élèves car je la vois mal perdre face à Shane. Mais peu importe, le personnage va aussi grandir tout au long de la saison, passant tour à tour de la salope que tout le monde a envie de détester à quelqu’un de différent, de plus malicieux. On est loin et proche de Sadie à la fois si l’on cherche à faire des comparaisons. Mais Lauren a beau bien évoluer tout au long de la saison, ce n’est pas ce que j’ai préféré voir. La série a cependant le mérite de garder le cap lancé dans la première saison et de ne pas trop dévier ce qui ne fait pas partir Faking It dans tous les sens. On peut également parler de Shane. Sa relation avec son sportif futur professionnel est tout de même assez cocasse.

C’est rare de voir l’homosexualité dans le sport traité avec autant de légèreté et de liberté. Certes nous sommes sur MTV mais Faking It fait de très belles choses avec Shane et son homme, Duke. Ce dernier a une relation très complice avec Shane mais s’il semble assumer un peu de partout son homosexualité (dans la vie privée, donc en famille ou entre amis), ce n’est pas du tout le cas dans sa vie publique. Il cache donc son homosexualité mais le cliffangher de la saison où il décide de révéler qu’il est gay à la presse et surtout qu’il est amoureux de Shane est l’un des plus beaux moments de la saison. Duke et Shane forment un très joli petit couple. Il n’a rien de cliché et est bien plus mignon que la plupart des couples gays clichés que l’on peut habituellement voir dans des séries pour adolescents. Ça change. Finalement, cette première partie de saison était donc réussie pour Faking It. Vous l’avez compris, l’attente va être longue jusqu’à la seconde partie de la saison surtout avec tout ce sur quoi ils nous laissent dans le doute. On ne sait pas si Karma et Liam c’est fait pour durer, ce qu’il va advenir d’Amy, de la relation entre Shane et Duke, de la relation entre Shane et Lauren, de la place de Lauren, etc.

Note : 8/10. En bref, une saison qui débute bien construite avec plein de perspective pour la suite.

Commenter cet article

Fatou 03/12/2014 00:41

Bons épisodes à part Karma et Amy ensemble qui me tape sur le système, surtout Karma faut sérieusement qu'elle mûrissee.