Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 4. Episodes 7 et 8.

20 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

Critiques Séries : Grimm. Saison 4. Episodes 7 et 8.

Grimm // Saison 4. Episodes 7 et 8. The Grimm Who Stole Christmas / Chupacabra.


Noël règne en maître sur « The Grimm Who Stole Christmas » mais ce que je trouve tout de même étrange de la part de la chaîne c’est d’avoir mis un épisode de Noël avant le dernier épisode de l’année et du coup, on se retrouve avec quelque chose de plus ou moins décevant d’un point de vue de la programmation. Pour ce qui est des deux épisodes, ils sont tous les deux assez différents avec malgré tout quelques liens qui permettent aussi de donner à la série l’impression que tout est lié. L’idée de faire un épisode avec trois gremlins était une excellente idée, surtout que c’est en grande partie ce qui fait le succès de « The Grimm Who Stole Christmas ». Cela permet aussi à Grimm de s’associer à nouveau à ses racines légèrement horrifiques. Car oui, après tout ce n’est pas une série bon enfant comme peut l’être Once Upon a Time. C’est une excellente chose que la série ait décidé de partir sur quelque chose de complètement différent puisque la vision des choses est donc légèrement différente. C’est un épisode qui met énormément en scène Noël mais pas dans le mauvais sens. Ce n’est jamais kitch et la série utilise justement le côté un peu vilain de la fête avec ses méchants gremlins.

C’est ce genre de choses qui fait le succès de Grimm finalement et qui me donne largement de quoi nous offrir un spectacle assez efficace en son genre. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que tout cela aille dans ce sens là, encore moins vis-à-vis de Nick et Trubel. Ces deux là sont clairement les plus intéressants de l’histoire et c’est pour ça que j’aime bien ce que la série fait avec eux. Certes il y a eu des problèmes dans la saison 4, notamment dans la façon de mettre en avant certaines intrigues (je pourrais parler d’Adalind, de Renard, etc.). C’est un vrai problème qui ne permet pas vraiment de trouver une cohérence ou une certaine fluidité à la saison. Je m’attendais à ce que la série fasse les choses de façon légèrement différente mais bon, on ne peut pas revenir en arrière et Trubel est de toute façon le meilleur truc qui ait pu arrivé à la série. C’est un personnage qui, au delà de tout ça, a pu évoluer cette année de façon assez drastique. Elle est plus à l’aise sur le terrain et surtout beaucoup plus impliquée dans les intrigues. Au départ la série n’avait pas su (ou pu) le faire.

Renard - « Now, my motivation here is simply to protect my child, and I don't want my mother to kill your mother. »
Nick - « And I don't want *my* mother to kill *your* mother. »

Renard reprend donc un peu de poil de la bête dans cet épisode, surtout grâce à Nick. Par ailleurs, j’ai aussi l’impression que la série a un peu de mal avec le temps cette année. En effet, la façon dont le temps est géré dans cette saison de Grimm laisse un peu à désirer. J’ai surtout l’impression qu’ils ne cherchent pas vraiment à faire des cohérences entre le temps de certains personnages et celui d’autre. Heureusement que ces deux épisodes tentent de faire quelque chose d’intelligent pour ne pas nous donner l’impression que tout part dans tous les sens. Il y a également un peu de potentiel pour un histoire de bébé entre Juliette et Nick mais ce n’est pas nécessairement ce dont j’ai envie. Cela pourrait être le cas, surtout vis-à-vis du Blind Item de Michael Auciello mais étant donné qu’il parle d’une héroïne, tant que Nick ne se transforme pas en femme, on ne peut pas parler de cette série pour le Blind Item. Pour ce qui est du « Chupacabra », c’est une créature légendaire. En effet, les légendes urbaines adorent utiliser cette créature afin de faire peur à telle ou telle personnage.

Mais un peu comme tout un tas d’autres créatures (le Monstre du Loch Ness, etc.) leur existence n’a jamais été prouvée et reste tout de même sacrément un mythe que beaucoup de séries fantastiques aiment emprunter. X-Files a déjà utilisé cette créature pour un épisode par exemple. Si cet épisode pouvait être complètement raté, c’est tout le contraire. Il était assez réussi dans son ensemble, fonctionnant sur l’esprit même de la créature mais aussi sur le fait qu’elle reste terrifiante. Avec l’épisode précédent, on a donc tout ce que l’on pouvait demander à cette série de ce point de vue là. La créature de la semaine a beau être importante, ce n’est pas vraiment ce qui nous intéresse le plus dans cet épisode. En effet, les personnages ont une place bien plus importante tout de même. C’est aussi l’épisode de Wu. Depuis le temps que ce dernier mérite bien une place dans la série, on a cette année l’occasion de le voir prendre conscience de tout un tas de choses. A la fois du point de vue des mensonges de Nick et Hank mais également du moment qui l’entoure qui n’est pas vraiment celui qu’il pensait être.

Wu - « Uh, I'm not sure I understand what "average" is anymore in this city. Not that I have any opinion that makes sense, 'cause, you know, I'm ready to go "vampire" or "wolfman." Do I sound a little stressed? No matter. »

Enfin, le cliffangher mettant en scène Juliette m’a beaucoup surpris. Mais c’est un solide cliffangher. Sans avoir hâte de voir la suite, j’ai malgré tout bien envie de voir ce dont la série peut être capable de faire beaucoup plus par la suite. Mais c’est aussi une façon de donner à Juliette l’occasion de sortir un peu de sa coquille car j’ai l’impression que le personnage est légèrement en train de flancher depuis quelques temps. C’est une révélation finale qui fait forcément parler. En tout cas, j’ai hâte de voir ce qu’ils vont nous dégoter pour la suite de la saison car si Juliette est une Hexenbiest alors les choses vont tout de suite devenir différente. Juliette ne serait donc plus qu’une petite amie d’un Grimm mais beaucoup plus.

Note : 7/10 et 8/10. En bref, du bon Grimm.

Commenter cet article