Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Haven. Saison 5. Episodes 8 et 9.

16 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Haven

Critiques Séries : Haven. Saison 5. Episodes 8 et 9.

Haven // Saison 5. Episodes 8 et 9. Exposure / Morbidity.


Haven souffre cette année toujours des mêmes problèmes et ce n’est pas en faisant revenir des têtes déjà vues (Seth Byrne vu dans le 4.11 et maintenant dans « Exposure ») que la série va parvenir à nous donner envie de revenir. Je ne me souviens pas du tout de l’épisode 4.11 et encore moins du personnage mais quoi qu’il en soit, cela reste une référence au passé et à un passé pas vraiment glorieux. En effet, la saison dernière était tout de même assez catastrophique à cause en grande partie d’intrigues fil rouge qui n’évoluaient pas vraiment et de personnages qui de ce fait se retrouvaient tous plus ennuyeux les uns que les autres. Audrey doit donc dans cet épisode venir à bout d’un Trouble afin de venir en aide à Nathan. C’est quelque chose que l’on a déjà vu des dizaines de fois dans Haven auparavant mais ce n’est pas cet épisode qui va changer quoi que ce soit à la façon de faire. On a donc encore l’impression de voir tout ce que l’on avait déjà pu voir auparavant. La série ne sait pas toujours quoi faire mais de toute façon, je ne pouvais pas trop lui en demander. C’est probablement le souci que l’on a avec cette série maintenant, qu’elle part dans tous les sens sans nous donner l’impression qu’elle ait un semblant de direction. Plus le temps passe et plus j’ai surtout l’impression que les scénaristes ont vu en cette commande de 26 épisodes d’un coup une marque de confiance.

C’est vrai que cela doit être le cas mais disons que cela ne veut pas dire qu’il faille se complaire dans ce que Haven fait de plus médiocre. Cette saison est pour le moment peut-être plus réussie que la précédente dans sa façon de gérer les cas de la semaine mais pas dans la gestion du fil rouge. Celui de l’an dernier était long et ennuyeux mais au moins il restait globalement intéressant dans sa façon d’exploiter les personnages et notamment Nathan sans Audrey et vice versa. Alors du coup la série revient sur l’un des personnages les plus oubliés de Haven (même si l’on n’en a pas l’impression au premier abord) et je parle bien évidemment de Duke. J’aime bien Duke depuis quelques temps (peut-être la saison 3 même) et même si ses intrigues cette année ne sont pas toujours séduisantes il y a malgré tout de quoi manger et boire autour du personnage. C’est une bonne chose car Duke a bien plus de potentiel que Nathan qui a déjà été épuisé jusqu’à l’os alors que Duke, en plus de ses liens avec la mythologie de la série, prouve qu’il a encore des choses à faire. Notamment face à Mara. Les faces à faces que l’on nous propose se répètent un peu mais la série cherche au moins à faire quelque chose de lui avec Mara car cette dernière, enfermée, commence à devenir un boulet plus qu’autre chose.

Mara est présentée un peu comme la grande méchante de la saison sauf que l’on se rend compte qu’elle n’est pas vraiment utilisée en tant que tel. C’est l’un des gros problèmes de la saison de laisser un tel personnage coincé alors que libre, elle pourrait devenir l’une des plus grandes méchantes de toute l’histoire de Haven. Et Haven a besoin d’un grand méchant pour que l’on ressente qu’il y a un but derrière. Les buts à chaque nouvel épisode de Haven sont de mettre fin à un Trouble et puis c’est tout. La saison tente aussi de donner à Vince et Dave l’occasion d’être beaucoup plus en avant. Ce n’est pas une mauvaise idée surtout que globalement leurs scènes sont assez divertissantes dans « Exposure » mais je ne cesse de me demander si au fond les deux ne devraient pas eux aussi être plus mis en avant. La mythologie tourne là aussi légèrement autour de ces deux là mais la série fait tellement de rétention d’informations que l’on ne sait pas trop où est-ce qu’ils veulent en venir. C’est sans parler d’Audrey qui, depuis son retour, manque cruellement de personnalité. C’est un peu comme si Haven avait ôté à son héroïne sa personnalité et donc ce qui la rendait intéressante à mon humble avis.

La place du CDC pourrait être un bon point. L’arrivée de Charlotte dans les parages apporte un peu de piquant et de nouveauté mais ce n’est que très bref une fois de plus. Même si « Morbidity » tente de l’exploiter de façon judicieuse il y a encore des ajustements à faire. Ce que je trouve dommage avec Haven dans cet épisode c’est le fait qu’elle nous balance tout un tas de choses qui au fond ne sont pas si bêtes que ça mais les scénaristes ne font pas les ajustements nécessaires pour que tout cela colle au reste de la saison. Le cas de la semaine était lui aussi assez cocasse, enfin surtout pour ce costume d’ourson qui apparaît comme un truc qui aurait très bien pu faire un bon épisode d’Halloween si seulement s’était mis en tête que Halloween était une fête qui pouvait être un élément novateur dans une telle série. Pour une fois que Haven est diffusée pendant cette période, pourquoi ne pas en profiter ? Surtout que j’imagine déjà qu’ils vont nous offrir un épisode de Noël (ce qui avait déjà été le cas en saison 3 si mes souvenirs sont bons et ce n’était pas folichon). Finalement, la saison 5 de Haven continue d’avoir un arrière goût de non évènement malgré certains efforts consentis et c’est quelque chose qu’il faut tout de même noter. Je parle de Charlotte par exemple qui est un choix judicieux mais ce n’est pas suffisant.

J’ai besoin d’autres choses et notamment que toutes ces conversations entre Duke et Mara mènent à quelque chose. Si l’on en croit la fin de l’épisode, on pourrait croire que la série aurait enfin compris le besoin de faire un truc de Mara. Mais bon, je n’ai plus envie d’avoir confiance en Haven tant la série a su me décevoir de saisons en saisons.

Note : 2/10 et 4.5/10. En bref, malgré le potentiel de certaines idées, la série n’en fait malheureusement qu’à sa tête.

Commenter cet article