Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 8. Chapter Eight.

12 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 8. Chapter Eight.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 8. Chapter Eight.


C’est pervers Jane the Virgin, elle va finir par me donner envie de voir un peu plus Rafael. Je disais au début que je n’avais pas envie de le voir ronronner près de Jane mais plus je découvre le personnage et l’amour qu’il porte à Jane et plus j’ai envie que ce soit finalement lui, l’homme de sa vie. Michael n’est pas un mauvais petit ami, mais finalement ce dont je me suis rendu compte au fil des épisodes c’est qu’il n’est pas aussi intéressant que Rafael. Il n’a pas ce côté bad-boy qui fait fondre toutes les filles mais aussi ce côté particulièrement romantique qui fait là aussi craquer toutes les filles, et même plus encore. Le succès de Jane the Virgin, on le doit en grande partie à ce que la série parvient à faire avec le personnage. Il ne sait pas encore que Jane est vierge mais finalement il va s’en accommodé en l’apprenant car pour lui ce n’est pas une mauvaise chose finalement. Je me demande cependant qui est-ce qui va prendre la virginité de Jane car c’est probablement la question que tout le monde a sur ses lèvres et j’espère que Jane the Virgin ne va pas attendre des années pour le faire, ce serait tout de même dommage de ne pas profiter d’un peu de temps pour nous offrir quelque chose de différent.

Les scénaristes de Jane the Virgin parviennent donc à créer une fois de plus une sorte d’obstacle dans la relation de Jane avec Rafael alors qu’une escort a été engagée afin de le droguer et faire croire qu’elle a couché avec lui. L’intrigue en elle-même est assez cocasse surtout que l’on sait déjà plus ou moins la résolution de l’affaire en quelques minutes seulement. Le problème que j’aurais pu avoir c’est si la série n’avait pas joué la carte de la bienveillance ou en tout cas une carte de salaud. Car je n’ai pas envie de voir ça de la part de Rafael et cela n’aurait fait que renforcé le fait que je n’étais pas un grand fan du personnage au premier abord. Rapidement l’épisode permet de reprendre la mécanique propre de Jane the Virgin et de nous offrir un épisode réellement efficace et jouissif. La façon dont les dialogues sont soignés, afin de créer des faces à faces aussi touchants que drôles entre Rafael et Jane, ou encore Michael qui croise Jane sans même lui adresser la parole, etc. L’ouverture de l’épisode est elle-même assez drôle dans son ensemble et laisse forcément présager du bon pour la suite. On revient donc sur le passé, sur la façon dont l’un comme l’autre (Rafael et Michael) ont influencé la vie de Jane.

C’est ce que l’on apprend donc au fil des épisodes et qui est en grande partie pourquoi j’apprécie ce que font les scénaristes. Xiomara de son côté permet aussi de nous offrir de bons moments. Sa relation avec Marco s’est achevée avant même que cela ne débute réellement. On peut de toute façon comprendre qu’elle n’ait pas ressenti l’étincelle qu’elle ressentait avec Rogelio avec Marco. Les deux sont complètement différents mais cela permet plus ou moins de faire une sorte de miroir avec Michael/Rafael et Jane. C’est un parallèle très facile que je suis en train de faire mais c’est peut-être que Michael est le Marco de Jane. Forcément que Jane the Virgin est en train de construire encore sa relation principale et ce n’est pas forcément facile. La façon dont Jane va confesser sa virginité était assez cocasse car elle fait tout pour le cacher et finalement ce n’est pas vraiment elle qui va le dire, mais tout le monde qui sait que c’est la célèbre « Jane the Virgin » et du coup, elle est rapidement démasquée. Mais la réaction de Rafael est aussi compréhensible et surtout assez naturelle (même dans l’excès). Jane the Virgin continue de garder ses racines telenovela-esque pour le meilleur. A suivre en somme….

Note : 9/10. En bref, Jane the Virgin continue d’être l’une des meilleures surprises de la saison.

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 8. Chapter Eight.

Commenter cet article

sandy 15/12/2014 14:03

Je viens de découvrir ton blog et je l'adore. Tes commentaires sont pertinents et lucide. J'aime Jane et la relation qu'elle a avec Raphaël , je suis sûre qu'elle va se remettre avec Michael juste histoire de pimenter la série. Le plus c'est le narrateur, drôle.

Fatou 12/12/2014 17:42

J'arrive toujours pas avec ce couple...