Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 9. Chapter Nine.

20 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 9. Chapter Nine.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 9. Chapter Nine.


A la base, Jane the Virgin est une telenovela colombienne qui a été adaptée par les américains en série. Comme cela avait pu être le cas avec Ugly Betty il y a de ça plusieurs années maintenant. Les choses sont cependant différentes dans le sens où le ton employé dans Jane the Virgin est différent et beaucoup plus proche de ses origines. Mais pour rester fidèle au genre, il fallait bien que l’on nous offre un véritable cliffangher digne de ce nom, aussi rocambolesque que fun et aussi efficace que divertissant. C’est un cliffangher qui fait donc son effet et qui donne clairement envie d’en voir beaucoup plus. En tout cas, j’aimerais bien voir ce que la série pourrait en faire dans les prochains épisodes tant la mécanique fonctionne depuis le début de la saison. Alors que l’on a appris que Gina Rodriguez et la série étaient nommés aux prochains Golden Globes dans les catégories respectives de meilleure actrice de série et meilleure série comique, on ne peut que y voir une certaine forme de consécration qui est à mon sens amplement méritée. Car mine de rien, la série a réellement réussi à faire quelque chose. La révélation de la fin de l’épisode, que Madga peut finalement marcher et qu’elle va envoyer valser Alba dans les escaliers, cela a de quoi faire une certaine référence à tout un tas de telenovela mais également à des soaps américains (Desperate Housewives le premier).

Il est certain que Alba n’est pas morte, sinon ce serait trop facile, mais il est possible qu’elle prenne la place de Madga dans le rôle du personnage qui n’a plus ses facultés motrices. C’est un épisode qui se termine sur un cliffangher si surprenant mais qui a également énormément d’impact alors que depuis le début de l’épisode la série développe la relation entre Alba et sa fille (mais également sa petite fille). Cela permet de la rendre adorable dans le même temps, sans parler de ce moment avec Paulina Rubio (dont l’apparition était tout de même assez surprenante et amusante). C’était un épisode parfait pour mettre en avant Petra. Cette dernière est tout de même prête à tout et surtout complètement folle alliée. Elle nous raconte donc tout un tas de sornettes et ce n’est pas ce qui va faire plonger Jane. J’ai d’ailleurs adoré le moment où Jane et Rafael lui tienne tête afin de lui dire qu’elle doit accepter le divorce, que c’est comme ça, et pas autrement. Tout simplement. Je peux comprendre que Jane et Rafael aient envie d’aller de l’avant, surtout que Jane ne veut pas coucher avant le mariage et que cela doit tout de même un peu urger dans le pantalon de Rafael. Depuis le temps que les deux semblent attachés l’un à l’autre ce serait bête de ne pas passer au plus vite à la vitesse supérieure.

Mais pour le moment, le but est donc de construire cette relation, de faire en sorte que Rafael et Jane aient envie d’être ensemble réellement, que cela ne soit pas une façon de dire qu’ils sont ensemble sans qu’il n’y ait un minimum d’alchimie ou en tout cas de compassion l’un pour l’autre. La série parvient à mettre tout un tas de choses en avant et notamment Petra qui est au centre de l’épisode. Et si l’histoire qu’elle raconte à Jane est un mensonge, nous allons tout de même apprendre quelque chose dans la vie de Natalya avec un flashback. Cela nous révèle qui est Milos, etc. Tout cela fonctionne très bien, surtout que cela permet au téléspectateur de connaître un peu plus du passé de Petra, ce que l’on n’avait pas encore eu l’occasion de voir. Si la série a développé le passé de son triangle amoureux (qui n’en est plus un maintenant), le tout est tout de même assez efficace, sans parler de la découverte dans la salle de bain. Encore quelque chose qui apparaît comme dans un soap. Vous pensez vraiment que des flics vont avoir envie de se poser dans la salle de bain comme ça, pour réfléchir, et ensuite découvrir ce passage sous terrain qui laisse forcément le téléspectateur pantois. J’ai envie de savoir ce qu’il y a derrière tout ça, tellement hâte qu’attendre la suite est presque une forme de torture.

Note : 8/10. En bref, Jane the Virgin continue d’être l’une des meilleures nouveautés de la saison.

Commenter cet article