Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Kingdom. Saison 1. Episodes 7 et 8.

7 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Kingdom

Critiques Séries : Kingdom. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Kingdom // Saison 1. Episodes 7 et 8. Animator/Annihilator / Gentle Slope.


Je dois avouer qu’une fois de plus, Kingdom m’a eu. En effet, grâce à la violence de cette série mais aussi des sentiments qu’elle parvient à exacerber, je ne peux qu’être complètement séduit par l’univers de Kingdom et même plus encore. Ryan continue d’être mon personnage préféré et son combat avec Alvey à la fin de l’épisode est probablement l’un des moments les plus surprenants et les plus efficaces que l’on ait pu voir depuis le début de la saison. Alors qu’il ne reste que deux épisodes après ces deux-ci, Kingdom n’a de cesse de nous prouver que finalement il n’y a ni méchant ni gentil dans cette série. Tout le monde a une vie un peu brumeuse, un peu catastrophique dans laquelle il semble difficile d’aller de l’avant. Ce que l’on peut comprendre et qui rend le spectacle assez efficace en son genre. Ryan est donc en train, petit à petit, de reperdre le contrôle alors qu’il se remet à boire et qu’il montre à nouveau ses faiblesses et sa rage. C’est de toute façon tout ce qui pouvait lui arriver de mieux pour sa carrière mais aussi pour Alvey qui attendait le retour du Destroyer avec grande impatience. C’est fascinant à voir le personnage de Ryan plongé petit à petit car la série ne cherche pas à sortir la tête de l’eau ses personnages. Bien au contraire, elle veut les noyer un peu plus encore histoire de nous offrir un spectacle d’autant plus intéressant.

Cet épisode se concentre donc énormément sur Ryan, sa descente aux enfers à nouveau mais également sur sa relation avec Alvey. C’est une relation complexe qui se veut très différente des autres relations que les personnages peuvent avoir dans Kingdom. La série donne donc à Alvey d’être un mentor mais aussi quelqu’un que l’on a presque envie de détester. Il n’est pas bête de toute façon, il sait très bien ce qu’il faut faire pour remettre Ryan dans le bon chemin, ou en tout cas celui qui l’intéresse tout simplement. On peut comprendre le fait que Ryan ait besoin de libérer sa rage mais aussi que Alvey ne soit pas forcément d’accord avec le fait qu’il fasse des dégâts au club. Kingdom est presque tout ce que Ray Donovan n’a jamais été quand il s’agit de se concentrer sur le club de boxe de la famille Donovan. C’est d’ailleurs l’une des parties décevantes de la série de Showtime. Ici tout est millimétré différemment et le plaisir est donc entier. Les autres personnages sont très effacés dans cet épisode alors que le plus intéressant se passe tout simplement ailleurs. Christina par exemple n’a pas forcément grand chose à nous dire, Nate qui décide d’arrêter de s’entrainer avec Diego qui se trouve être … gay.

Je pense qu’avec tout ça le personnage prend alors une toute autre dimension et c’est une façon de nous dire qu’au fond il y a une vraie histoire. En effet, le milieu du sport et encore plus du MMA est un monde très masculin, très hétérosexué et forcément, l’homosexualité n’est pas vraiment ce qu’il faut mettre en avant. Je suppose donc que Nate est soit gay soit bisexuel. Toute la scène autour de ce garçon du lycée, forcément qu’il y a bien plus que l’on ne pourrait le penser. Avec l’épisode suivant, les choses sont légèrement différentes, peut-être un peu moins efficaces. C’est le grand retour de Ryan, une conférence de presse est organisée et les choses s’enchaînent donc de façon beaucoup plus rapide que l’on aurait pu le penser. Ce n’est pas une série qui est au sujet du MMA, mais une série qui se penche sur des relations tumultueuses, sur une morale très étrange, sur les problèmes de la sexualité dans un sport très masculin, etc. Et tout cela se trouve être forcément bien plus intéressant que l’on aurait pu le penser au premier abord. Si Jay a perdu de son intérêt à mes yeux dans ces deux épisodes, le reste est tout de bien plus intéressant. Le souci c’est que Kingdom a déjà plus ou moins sorti les grandes lignes autour de Jay plus tôt dans la saison, du coup tout le reste est bien plus intéressant à mes yeux, surtout le come-back de Ryan.

Ryan n’était pas forcément le personnage le plus important de Kingdom au départ, par rapport à la place qu’il prenait dans la narration mais aujourd’hui c’est le héros de la série. C’est aussi l’épisode de la relation entre Lisa et Ryan, une façon de nous démontrer que le petit monde qui était bien rangé au premier abord, est en train de passer complètement à droite par la suite. Et puis il y a Nate avec ses problèmes de sexualité. Sa relation avec Casey manque de piment et on le sait pertinemment. J’ai hâte de voir Nate passer à l’acte avec des hommes à l’écran. Ce pourrait être aussi une façon pour Kingdom de faire passer un message de tolérance dans le monde du sport si tout cela est bien fait, de même que son coming out. Cela me fait penser un peu à ce qu’a tenté de faire Hit the Floor dans sa seconde saison (et on attend la suite dans la saison 3) ou encore Faking It dans sa seconde saison. L’homosexualité dans le sport reste quelque chose de très complexe.

Note : 7/10. En bref, question de sexualité ou de problème de violence, tout est parfaitement mis en scène dans Kingdom.

Commenter cet article