Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Tango in Halifax. Saison 3. Episode 1.

29 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Last Tango in Halifax

Critiques Séries : Last Tango in Halifax. Saison 3. Episode 1.

Last Tango in Halifax // Saison 3. Episode 1. Episode One.


Quel plaisir de retrouver la série de Sally Wainwright. Chaque année, vers cette même période, on retrouve cette galerie de personnages touchants et sincères dans des aventures tout ce qu’il y a de plus vrai et de plus beau. Je crois qu’une série aussi pleine de bons sentiments n’a jamais été aussi bonne que celle-ci. C’est tout de même assez impressionnant de voir à quel point ils ont réussi à faire quelque chose de réussi avec tous ces personnages et cet univers. Last Tango in Halifax continue de me bluffer par sa façon de gérer les bons sentiments et ses personnages dans des intrigues touchantes, mielleuses mais jamais dans le mauvais sens du terme. Ce premier épisode cherche avant tout à nous donner un peu d’espoir pour la suite même si l’on sait que l’on va fondre en larmes devant des drames car c’est comme ça cette série, elle nous prend toujours au dépourvu avec les bons sentiments qu’elle peut installer. La façon dont la série cherche la légèreté me plaît tout simplement et c’est d’une beauté presque sans pareil à la télévision. En effet, je ne retrouve pas ce que je vois dans Last Tango in Halifax dans une autre série actuellement diffusé. C’est dingue mais c’est aussi une marque de vraie réussite.

Sally Wainwright à qui l’on doit déjà de très bonnes séries britanniques (notamment Scott & Bailey), a fait avec Last Tango in Halifax probablement sa meilleure oeuvre. En plus d’être bourrée de sincérité, les personnages nous racontent tous quelque chose qui pourrait nous concerner. Alors certes pas à mon jeune âge mais disons qu’il y a des choses que j’imagine bien voir dans quelques années. Que cela soit des gens mourir autour de moi, se marier, avec des enfants, etc. Tout cela fait partie du cycle de la vie et Last Tango in Halifax le retranscrit à merveille. La série est tellement bien écrite que l’on prend le temps d’observer les personnages évoluer et c’est quelque chose qui réussi plutôt bien au genre et à la série. Je ne m’attendais pas vraiment à ce que l’on aille dans cette direction là cependant, notamment car tous les personnages de la série ont quelque chose à nous raconter. Du coup, on aurait pu croire que cela aille dans tous les sens sans que cela ne ressemble à quelque chose de cohérent. Ou alors la série aurait aussi pu s’essouffler après 2 saisons déjà riche en rebondissements et en terriblement bons moments.

La demande en mariage de Caroline par exemple était un moment mignon, touchant et jamais mal disposé au travers de l’épisode. Surtout que cette demande en mariage coule de source et en plus de ça laisse un voile ailé à la série qui fait plaisir à voir. Le but n’est pas de se prendre la tête mais bien au contraire de sous entendre que l’on ne peut que passer de bons moments. Surtout dans ce genre de moments là. Alan de son côté n’est peut-être pas celui que tout le monde croyait et après tout, s’il a déjà trompé sa première femme pourquoi ne le ferait-il pas avec la seconde ? Telle est la question. Gillian va avoir son rendez vous de la St Valentin, avec Gary, qui est charmant, drôle et… son frère. Un demi-frère dont elle n’avait pas connu l’existence jusqu’à présent. Je trouve tout de même que la série fait les choses de façon assez sincère de ce point de vue là et cela fini par presque me fasciner. Je ne sais pas trop dans quelle direction Last Tango in Halifax compte aller désormais mais je suis persuadé qu’elle a déjà tout ce qu’il faut entre les mains pour nous délivrer une très belle saison. Sans trop en faire, ce premier épisode installe le climat et nous donne encore envie de regarder cette série emmitouflés dans une couette à siroter du chocolat chaud avec des petits sablés. J’ai l’impression de me transformer en grand mère…

Note : 8/10. En bref, retour réussi.

Commenter cet article