Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New Girl. Saison 4. Episodes 10 et 11.

12 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : New Girl

Critiques Séries : New Girl. Saison 4. Episodes 10 et 11.

New Girl // Saison 4. Episodes 10 et 11. Girl Fight / LAXmas.


New Girl continue d’être étonnante et réussie cette année avec deux nouveaux épisodes qui parviennent à maintenir l’équilibre. Ce que j’ai adoré dans « Girl Fight » c’est que la série mette en avant l’une de ses relations les plus réussies et les plus essentielles : celle de Jess et Cece. Le deux jeunes femmes ont une amitié qui fonctionne toujours aussi bien et le fait qu’elle se fâchent pour une histoire de sac à main, franchement c’était tout ce que je pouvais espérer de la part de la série. Mais c’est aussi un épisode qui parvient à mettre en avant Winston alors que ce dernier a toujours été le personnage le plus faible de la série. C’est probablement ce qui fonctionne le plus car l’on n’ pas vraiment l’habitude de voir Winston sous cet angle là. Je pense que New Girl est en train de nous offrir la meilleure saison de son histoire, c’est presque une façon de nous dire que cette saison est la nouvelle première saison de la série. Car c’est ce que je ressens, on a une vraie renaissance alors que les personnages et leurs histoires sont en train de partir là où la série aurait finalement dû les emmener dès le début. Malgré la prise de conscience tardive, en grande partie dû à une saison 3 ratée, a malgré tout eu la chance d’arrêter.

Mais c’est aussi une saison qui est en train de nous démontrer que les personnages sont dans une zone de confort. Tout le monde est confortablement installé dans la série et c’est pour ça que les scénaristes peuvent faire ce qu’ils veulent tout que cela reste cohérent bien évidemment et l’avantage c’est que cela reste bel et bien cohérent. « Girl Fight » est un passage obligé pour New Girl mais cela ne veut pas pour autant dire que l’épisode doit être bâclé et la série va parvenir à faire quelque chose de brillant autour de ces deux femmes. La série tente de faire passer un test à l’amitié que l’on retrouve au centre de son historie et le moins que l’on puisse dire c’est que cela décalque, tout simplement. On a envie d’en voir plus de ces personnages qui envoient tout ce qu’ils ont car c’est la véritable force de cette série, de faire des trucs qui nous embarquent dans des aventures rocambolesques. C’est le sel de New Girl et notamment des personnages emblématiques de la série. Leurs incongruités sont leur force. Ce que j’ai cependant du mal à comprendre c’est pourquoi les téléspectateurs continuent de déserter la série. Après tout elle a complètement changé et elle est devenue bien plus intéressante désormais.

Cela aurait dû arriver plus tôt vous allez me dire mais peu importe. Le sac à main jaune de l’épisode était donc un peu une sorte de MacGuffin. L’épisode nous offre aussi des tas de répliques travaillées, soignées et drôles. Les scénaristes sont inspirés et cela se voit. Coach a forcément l’occasion de nous offrir quelque chose de jouissif lui aussi, surtout au travers du petit flashback qu’il a de sa propre vie. Il pense qu’il connaît les femmes car il a grandi avec trois soeurs. J’espère que la série va en faire une sorte de running gag car c’est vraiment drôle pour le moment. Et Schmidt de son côté pense qu’il sait lui aussi tout des femmes alors que les deux ne savent finalement pas grand chose. Quand on regarde l’épisode de plus près, on se rend compte qu’au fond ce n’est peut-être pas plus l’épisode de Cece et Jess que cela n’est l’épisode des autres personnages. Zooey Deschanel et Hannah Simone ont en tout cas une véritable alchimie indiscutable. Puis vient un petit épisode de Noël avec « LAXmas ». L’idée de passer Noël dans un aéroport pour New Girl est une excellente idée. Cela créé des situations nouvelles dans un lieu nouveau. Tout ne se déroule pas là-bas je vous rassure mais tout le monde a un but, une envie, etc. C’est un véritable marathon que les personnages vont vivre et pour nous c’est à la fois épuisant mais drôle.

Ce n’est pas un épisode aussi bon que le précédent mais globalement il parvient surtout à délivrer de belles lignes une fois de plus. La façon dont l’esprit de Noël plane au dessus de l’histoire est forcément ce qu’il y a de plus intéressant mais cet épisode parvient surtout à nous donner l’impression de retrouver Un ticket pour deux, une excellente comédie de 1987 (de John Hughes, avec Steve Martin). Elle est décrite par beaucoup comme une comédie culte et ce n’est pas pour rien qu’elle est multi-rediffusée lors des périodes de Thanksgiving. C’est en tout cas une inspirations parmi tant d’autres qu’utilise cet épisode de New Girl avec une certaine efficacité. La structure est tout de même assez efficace et surtout reprise d’Un ticket pour deux. Mais ce n’est pas tout, on retrouve aussi un peu de Love Actually. Ce ne sont que de petites références mais elles son belles et bien présentes. Il y a d’ailleurs pas mal de choses qui font écho à Love Actually qui se trouve être la comédie romantique préférée de tous les deux. Peu importe ce que vous en penser, à chaque fois que je vois ce film je fonds comme une madeleine. On ressent l’esprit de Richard Curtis dans tout « LAXmas » pour le meilleur bien évidemment.

C’est une structure intéressante pour cet épisode. Nick et Winston partagent un vol pour Chicago, Cece et Schmidt pour New York, Jess pour Londres (et forcément son petit ami Ryan qui n’est plus à Londres mais qui est revenu à Los Angeles pour faire la surprise à Jess, etc.). C’est brillant et la fin de l’épisode est tout aussi réussi que le reste du temps. Finalement, ces deux épisodes de New Girl parviennent donc à nous délivrer tout ce que l’on peut attendre de la part de ces personnages, de l’univers et l’on embrasse les festivités de Noël de façon intelligente.

Note : 9/10 et 8.5/10. En bref, on continue dans l’excellence pour New Girl.

Commenter cet article