Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Red Band Society. Saison 1. Episodes 9 et 10.

9 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Red Band Society

Critiques Séries : Red Band Society. Saison 1. Episodes 9 et 10.

Red Band Society // Saison 1. Episodes 9 et 10. How Did I Get Here / What I Did For Love.


Bien évidemment, le gros problème de Red Band Society sur la longueur c’est de ne pas parvenir à se renouveler et donc de laisser ses personnages stagner dans des intrigues qui manquent cruellement d’originalité, d’intérêt, etc. Car j’aime beaucoup l’univers de la série, son approche des malades et de l’adolescence, etc. mais elle manque tout de même de tout un tas d’ingrédients qui peuvent aussi en faire une certaine réussite. Au premier coup d’oeil, ce n’est pas une mauvaise série mais quand on creuse un peu plus les épisodes, on se rend compte non pas de la vacuité de la série mais plutôt de son problème de mécanique. A chaque nouvel épisode il manque donc tout un tas de choses et c’est probablement ce que je trouve de plus dommageable. Nurse Jackson, notre Scary Bitch (qui a complètement disparu) se retrouve donc forcément malmenée par Delaney Shaw, une popstar qui arrive à l’hôpital pour épuisement. Bash décrit Delaney comme une jeune fille complètement paumée qui voudrait coucher avec n’importe qui et c’est pourquoi elle semblait être la fille parfaite pour l’aider à perdre sa virginité (comme il l’explique si bien à Kara). Forcément que ce n’est pas bête comme idée mais cela ne délivre pas grand chose.

Le personnage de Delaney manque clairement d’intérêt et l’on sent ici que Red Band Society cherche plus ou moins à s’éloigner de ses personnages. C’est dommage car j’aurais tellement apprécié qu’elle cherche à faire des choses légèrement différentes et qu’elle nous offre l’opportunité de passer un bon moment avec les personnages que l’on suit depuis le début de la saison. L’arrivée de Delaney est pour moi une sorte d’affront au téléspectateur qui égare les scénaristes et qui ne permet donc pas vraiment de développer l’histoire des personnages. Certes, Dash va avoir un moyen de développer son histoire mais c’est très superficiel malheureusement. Bien entendu qu’il y a un prix pour tout, Jordi doit apporter 10 antidouleurs en échange de 10 minutes avec son manager et il va forcément trouver un moyen. Ensuite nous avons l’histoire de Kara et Hunter, qui se développe petit à petit. C’est une partie de la série qui me plait un peu plus, notamment car j’aime bien le personnage de Kara et que Hunter s’est bien intégré dans Red Band Society alors que lors de son introduction au milieu de la saison, je n’étais pas vraiment intéressé plus que ça par l’idée d’en voir un peu plus de lui-même. Cela aurait tout de même été intéressant de creuser tout ça. Vous ne pensez pas ?

Emma ne fait cependant pas que mentir à Leo, elle ment à tout le monde et surtout à elle-même. Emma est un autre de ces personnages que j’apprécie dans cette série, d’autant plus que sa relation avec Leo est probablement l’une des intrigues les plus développées de la saison. Dr. McAndrew de son côté est probablement le personnage que j’apprécie le moins dans cette série même si Red Band Society tente de faire de choses avec lui. Il n’y a pas grand chose à développer là dedans de toute façon. Avec le dernier épisode de l’année, « What I Did For Love », la série poursuit donc ses histoires de romances sans grande conviction. Cela manque cruellement de bons sentiments et l’on se retrouve donc avec des tas de choses qui n’évoluent pas vraiment dans le bon sens. Je pense par exemple à Kara et Leo. J’ai beau trouver leur histoire touchante et mignonne, il manque une fois de plus un je ne sais quoi qui pourrait la rendre légèrement plus intéressante et efficace. C’est ça le problème de Red Band Society, c’est une série qui a ses intérêts, son efficacité, mais qui ne cherche pas à aller au delà de ce qu’elle a déjà acquis. Du coup, quand je suis téléspectateur, ce que j’attends c’est des choses différentes, qui grandissent, qui évoluent, qui donnent à la série l’occasion de faire des choses différentes, tout simplement.

Il faut dire que de toute façon, la petite visite d’Emma chez elle était un très beau moment. La série s’en sort de façon efficace et originale. Je pense donc que Red Band Society est en train de devenir tout simplement une série banale, sans ce qui faisait son petit plus à un moment. De plus, les personnages n’évoluent pas vraiment dans la bonne direction. On se retrouve donc avec une série qui ne me surprend plus du tout et c’est bien dommage car c’était l’un de mes coups de coeur de la saison.

Note : 4.5/10. En bref, toujours cette déception ambiante d’une série qui a baissé les bras.

Commenter cet article