Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episode 12. Burden of Proof.

22 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rizzoli and Isles

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episode 12. Burden of Proof.

Rizzoli & Isles // Saison 5. Episode 12. Burden of Proof.
SEASON SUMMER FINALE


Après Jane enceinte, c’est Jane qui saute d’un pont pour sauver un homme accusé de meurtre. On sait pertinemment que Jane ne va pas mourir puisque ce serait mettre fin à la série et cette fin ressemble donc plus ou moins à quelque chose de légèrement prévisible qui aurait très bien pu nous laisser sur un cliffangher un peu moins saugrenu (ou en tout cas coller un autre cliffangher bien plus intéressant à côté qui nous laisse en attendre beaucoup plus). Quoi qu’il en soit, cet épisode était pourtant assez rythmé dans son ensemble et ne me laisse donc pas une mauvaise impression de ce que j’avais envie d’attendre d’un épisode de fin de mi-saison. Car oui, globalement je suis satisfait. Rizzoli & Isles est une série qui peut tout de même se permettre des épisodes de ce genre là. Dans ce nouvel épisode, une jeune femme est retrouvée morte et c’est son petit ami secret qui est forcément l’accusé. Incarné par Jamie Bamber (Battlestar Galactica) que j’aime beaucoup, ce dernier est très bon dans le rôle. On se demande s’il est réellement impliqué dans la mort de Danielle ou bien s’il est vraiment innocent (et ce jusqu’au bout de l’épisode). On ne peut donc qu’attendre la suite de la saison afin de savoir ce que cela cache réellement car je suppose qu’il y a énormément de choses à nous dire.

Paul Westourt est un personnage assez sympathique dans son ensemble. Il faut dire que Jamie Bamber incarne ce personnage de façon très légère. On s’éprend donc de son destin qu’il ne comprend pas forcément, surtout quand son ADN est retrouvé au mauvais endroit et qu’il est arrêté. L’épisode ne prend pas vraiment à la question : est-il innocent oui ou non ? Mais c’est peut-être cette ambiguité qui donne envie au téléspectateur d’aller au bout de l’épisode et qui transforme cette histoire très classique en une histoire réellement efficace à mon goût. Pendant ce tempo, Maura tente de passer du temps avec la fille de Jack, son actuel petit ami (incarné par Enver Gojak - Dollhouse -). J’aime beaucoup cette relation qu’elle tisse avec cette jeune fille de 12 ans car cette jeune fille n’est pas une jeune fille comme les autres. Alors que Angela tente de former un peu Maura à ce que les jeunes filles peuvent aimer comme Lady Gaga, Pretty Little Liars, etc. ce n’est pas du tout ce que cette fille aime. C’est tout le contraire, elle est aussi étrange que Maura et elle veut être traitée comme une adulte. C’est tout ce que j’ai beaucoup aimé car pour une fois quelqu’un comprend Maura pour ce qu’elle est et pas pour ce qu’elle pourrait être.

Cela pourrait rappeler un peu la relation entre Maura et Jane mais cette relation est encore très différente. Par ailleurs, ce qui est tout de même excellent c’est de voir Jane débarquer chez Maura afin de voir son petit ami et faire sa commère. C’était tout de même excellent car la scène d’ouverture de l’épisode était vraiment au sommet de sa forme. Puis il y a Angela qui a l’air d’être une plus grande connaisseuse des phénomènes pour adolescentes que les adolescentes elles-même. Rien que citer Cee-Lo, LMFAO, etc. franchement je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout et la scène est aussi surprenante que cocasse. Finalement, cet épisode oscille entre de la bonne comédie amicale et romantique mais aussi avec une intrigue policière qui joue sur l’ambiguité si bien que l’on ne sait pas du tout quoi attendre de la suite. Surtout que le dénouement de cet épisode nous laisse donc dans l’incapacité de se forcer une vraie réponse. On ne sait pas du tout si Paul joue un jeu (alors il le jouerait très bien) ou bien s’il dit la vérité. Mais tout le monde, même Jane, ne cesse de se poser des questions par la même occasion ce qui rend le tout finalement encore plus distrayant à mon goût.

Note : 8/10. En bref, malgré sa fin un peu bateau et too much, cet épisode est très réussi.

Commenter cet article