Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episodes 10 et 11.

13 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scorpion

Critiques Séries : Scorpion. Saison 1. Episodes 10 et 11.

Scorpion // Saison 1. Episodes 10 et 11. Talismans / Revenge.


Encore une fois, Scorpion ne parvient pas vraiment à sortir de ses problèmes. La série se créé de belles opportunités de changer un peu la mécanique de la série sauf que voilà, cela ne fonctionne pas suffisamment bien pour que l’on passe un bon moment. J’ai donc eu un peu de mal avec « Talismans » et cette aventure en Bosnie. Cela partait d’une bonne intention au départ mais rapidement on se retrouve avec tous les défauts de la série procédurale qui veut prouver qu’elle est ambitieuse mais qui n’a pas vraiment les moyens de le faire. La Bosnie version Scorpion c’est donc assez drôle. C’est en plus de ça assez étrange de voir l’équipe en dehors de sa zone de confort. Je dirais même que c’est une idée intéressante qui a soit été très mal utilisé, soit qu’elle ne sert strictement à rien. Happy va se blesser, Toby est lui aussi en pôle position mais c’est tout. L’épisode se contente donc de faire énormément de remplissage alors que franchement, je pense qu’il y avait beaucoup plus à faire. Je ne comprends pas vraiment pourquoi Scorpion se contente de nous ennuyer de la sorte, surtout que « Talismans » avait, dans son résumé, quelque chose d’intriguant qui aurait pu être traité de façon maligne.

Sauf que voilà, Scorpion n’est pas une série d’aventure comme peut l’être The Librarians par exemple ou même comme peuvent l’être des séries sur la CIA (Homeland, Covert Affairs qui tournent en plus sur le terrain plutôt que sur le sol américain). Quoi qu’il en soit, ce que j’ai surtout du mal à voir c’est où situer cet épisode dans une série qui a déjà tenté pas mal de choses, avec plus ou moins de réussite. Cet épisode apparaît donc comme l’idée la plus saugrenue mais aussi la plus ratée de toute l’histoire de Scorpion. Même l’épisode suivant était meilleure. Cela manque d’action tout d’abord. A cause du fait que la série doit se limiter d’un point de vue de ses décors, on se retrouve donc avec quelque chose de légèrement pompeux de ce point de vue là. J’aurais aimé que cela soit fait de façon légèrement différente mais finalement, ce n’est pas le cas. On se retrouve avec un épisode qui évolue de façon très mécanique, sans grande surprise, et l’issue est probablement ce qu’il y a de plus ridicule. Les relations n’évoluent pas non plus, ou en tout cas peut-être un peu avec Toby ou Happy, mais ce n’est pas folichon. On sent finalement que les créateurs de Scorpion avaient peut-être une bonne idée derrière la tête mais les aventures de Walter ne sont pas vraiment cintrées.

C’est là que Scorpion part donc dans tous les sens pour nous offrir quelque chose qui n’a pas de grand intérêt. La relation entre Jim et Walter est donc peut-être ce qui tente de sauver l’épisode d’un naufrage complet. Le suite ne fait pas dans l’excellence non plus mais cela reste tout de même un peu plus intéressant que la Bosnie. Notamment car nous sommes de retour sur le sol américain et c’est tout de suite un peu plus efficace. Mais le problème c’est que la série ne semble pas vraiment avoir de direction. Les épisodes vont donc dans tous les sens et l’on se retrouve avec quelque chose qui, sans manquer d’originalité, ne sait pas comment avancer. L’enquête évolue donc de façon très simpliste, sans faire grand chose de nouveau de ce point de vue là. En voilà donc une autre déception made in Scorpion. Cet épisode se concentre donc sur l’affaire d’un gang de voleurs appelés The Ghost. Ils sont prêt à voler n’importe quoi tant que le prix est bon. C’est forcément quelque chose de simpliste mais qui aurait pu être efficace. Cela aurait même pu être une bonne intrigue dans un épisode de White Collar ou encore même un bon fil rouge dans une saison de Leverage, tout cela de façon plus travaillé bien entendu.

Ici cela se transforme en quelque chose de légèrement verbeux où l’épisode en fait bien trop dans ce qu’il raconte et ne passe donc jamais suffisamment à l’action. Les personnages interagissent mais pas suffisamment. Le cas semble être ce qu’il y a de plus important, donc la série cherche à mettre tout cela en avant en priorité. Cela donne alors un épisode comme celui-ci où les choses évoluent de façon assez décevante. Même Sylvester, qui a déjà su prouver son intérêt dans l’épisode précédent, se cherche encore alors que l’évolution était en marche. Mais non, Scorpion ne semble pas vouloir faire évoluer quoi que ce soit alors que les personnages ne cessent de stagner. Sauf pour Walter qui a lui au moins de quoi évoluer (même si la série ne le considère pas tant que ça finalement). Je me demande donc comment la suite de la saison va évoluer.

Note : 1/10 et 4/10. En bref, on est toujours dans une médiocrité ambiante qui ne présage rien de bon pour la suite.

Commenter cet article