Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 11. The Akeda.

5 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 11. The Akeda.

Sleepy Hollow // Saison 2. Episode 11. The Akeda.


Je pense que cet épisode est à l’image des problèmes des derniers épisodes en date de Sleepy Hollow. Il associe donc de très bonnes choses mais ne parvient pas à rendre la narration réellement fluide ce qui laisse forcément le téléspectateur que je suis un peu perplexe. Je pourrais notamment parler de Henry. La scène finale avec le personnage était assez jouissive, notamment car John Noble est excellent en toutes circonstances. Le seul problème que j’ai avec cette histoire c’est qu’elle ne va pas vraiment quelque chose et le twist qu’elle amène, manque cruellement d’un quelque chose qui aurait peut-être pu rendre cette conclusion d’épisode plus épique. La mort d’Irving par exemple est un autre des moments importants de cet épisode. C’est une façon de conclure un chapitre de plus de la série et de façon plutôt efficace d’ailleurs. Cependant nous sommes dans Sleepy Hollow qui a déjà fait revenir le personnage de John Cho dans la première saison après l’avoir tué dans le pilote. Donc je suppose qu’il est possible que Irving ne soit pas complètement mort et qu’il y ait un autre moyen de le faire revenir. Personne ne meurt vraiment dans cette série de toute façon. Mais Henry détient son âme, ce qui pourrait déjà être un point de départ pour une potentielle renaissance future.

Dans cet épisode Sleepy Hollow tente de donner à Henry l’occasion d’être le vilain qu’il aurait dû aussi être dans les épisodes précédents. Cela tombe donc parfois un peu comme un cheveu sur la soupe, ce n’est pas très subtile et forcément le téléspectateur a du mal à comprendre la cohérence qu’il peut bien y avoir derrière. Je ne dis pas que tout est complètement raté, non car globalement c’est un épisode assez efficace d’un point de vue divertissement, action et amusement mais il manque l’âme de Sleepy Hollow, ce qui fait aussi le succès de cette série au delà de ses incohérences et de ses intrigues tarabiscotées comme ce n’est pas permis. Irving se retrouve au milieu de toute la folie de l’épisode, un peu comme un cheveu sur la soupe pour lui aussi. Il se trouve que l’épée magique que Abbie et Ichabod ont découvert dans l’épisode précédent a un prix à payer caché. Je suppose que les scénaristes de Sleepy Hollow ont un peu regardé Once Upon a Time et à ce moment là, je me suis refait un passage aléatoire de la série de ABC où Rumple avec son petit rictus dit : « Magic always come with a price ». Et j’en ri encore. Je en critique pas ce passage de l’épisode puisque cela permet d’ajouter des enjeux supplémentaires et je pense que l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de la série.

Cela va permettre aussi à Abbie et Ichabod de plus ou moins parler de ce qu’ils sont prêt à sacrifier et des enjeux de tout ce qu’ils font finalement. Cela permet une fois de plus de développer la mythologie de la série mais surtout les personnages de celle-ci. La grande révélation de Henry est peut-être l’un des rares moments qui n’ait surpris dans l’épisode et ce, dans le bon sens du terme. Henry utilise alors l’épée magique sur Moloch au lieu d’Ichabod et comme Henry dit plus tôt qu’il n’a pas peur du prix à payer car il est immortel, on va donc devoir attendre les conséquences dans un prochain épisode. Si Ichabod et Katrina sont les parents de Henry alors les choses sont un peu plus complexes désormais. Si l’on sent que la série cherche à aller un peu trop loin par moment, je trouve que le concept fonctionne plutôt bien et développe donc parmi les meilleurs moments d’un épisode qui a malheureusement ses faiblesses. Katrina fait partie de ces faiblesses. Depuis son introduction, je dois avouer qu’elle m’ennui terriblement car je ne vois pas du tout où est ce qu’ils veulent en venir avec elle. Ce n’est pas forcément un mauvais personnage, notamment quand elle regarde le Bachelor ou quelque chose dans ce genre là, mais c’est tout. Elle n’est intéressante que dans une floppée de références pop-culturelle et rien d’autre.

Note : 6/10. En bref, épisode décevant.

Commenter cet article