Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Stalker. Saison 1. Episode 10. A Cry for Help.

7 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Stalker

Critiques Séries : Stalker. Saison 1. Episode 10. A Cry for Help.

Stalker // Saison 1. Episode 10. A Cry for Help.


Je me demande si cet épisode n’est pas l’un des meilleurs de la saison 1 pour le moment. En effet, il parvient à associer tout ce que l’on attend de la part de Stalker depuis le début de la série et ce même si ce n’est pas toujours réaliste. Je pense que la série a bien besoin de ce genre de choses afin d’évoluer dans le bon sens et c’est tout ce que j’espère voir par la suite dans la série. J’ai l’impression au bout de 10 épisodes que la série ne fatigue pas, qu’elle a toujours de nouvelles choses à nous raconter et ce même si au fond ce n’est pas fait avec le plus grand réalisme qu’il soit. Après tout Stalker n’est pas une série qui a besoin d’être réaliste pour être intéressante. L’intérêt de cette série se mesure ailleurs bien évidemment, notamment dans sa façon de garder un rythme efficace tout au long des épisodes. J’aime bien le fait que les scénaristes s’amusent à créer des univers constamment nouveau, où le stalker de la semaine n’est jamais le même et dont le stalking et ses origines ne sont pas les mêmes non plus. Je me demande cependant bien dans quelle direction Stalker va bien pouvoir aller au delà car Beth est en train de petit à petit évoluer et son intrigue par la même occasion. J’aime bien comment la série cherche aussi à créer le danger autour de Beth, car c’est tout de même terriblement excitant.

La série s’amuse donc de façon plutôt intelligente avec ses personnages, et notamment Beth mais ce n’est pas le seul personnage intéressant et important de l’histoire. En effet, j’aime beaucoup ce que la série fait également avec les autres sur les enquêtes et leur façon de gérer les enquêtes. Beth a beau avoir une place importante dans la série, ce n’est pas forcément elle qui doit avoir la place la plus importante de la série non plus. Mais j’aime bien que la série fonctionne justement avec ces intrigues là et qu’elle nous propose des choses légèrement différentes de ce que l’on a pour habitude de voir. Car oui, Stalker est une alternative à toutes les séries policières classiques que l’on peut voir à l’écran. Elle a certes emprunté des choses à Esprits Criminels par exemple mais c’est avant tout l’imagination de Kevin Williamson qui a permis de délivrer une série à la fois originale et efficace tout en gardant à l’esprit qu’il faut aussi être très procédural pour séduire sur la durée. Ce que The Following n’était pas et qui a probablement été l’un des problèmes de sa mécanique et la façon dont elle s’est enrayée. Ensuite il y a Janice dont la place dans Stalker a beaucoup évolué dans l’épisode précédent. La façon dont le tout a évoluer le fait énormément plaisir car cela change de ce que l’on a pour habitude de voir.

Jack - « Who’s that? »
Janice - « I dunno, a friend? »
Jack - « Beth has a friend? »

Ensuite on a la relation entre Jack et Janice qui a une place importante elle aussi dans Stalker. Finalement, ce nouvel épisode de Stalker prouve surtout que la série sait très bien ce qu’elle fait, ce qu’elle doit faire mais aussi qu’elle doit se renouveler constamment afin de séduire le public qu’elle a déjà acquis (et peut-être d’autres téléspectateurs en cours de route). C’est tout de même important de faire ce genre de choses histoire de ne pas nous laisser dans une série qui compte déjà stagner, comme a pu le faire par exemple The Blacklist qui était sympathique au début avant de devenir particulièrement décevante au bout de quelques épisodes seulement. Un pétard mouillé que n’est pour le moment pas du tout cette série. J’ai même hâte de voir comment tout cela va grandir et évoluer au fil des épisodes, surtout pour Beth dont la fin laisse présager du très bon.

Note : 7.5/10. En bref, un solide épisode renouvelant une nouvelle fois le genre.

Critiques Séries : Stalker. Saison 1. Episode 10. A Cry for Help.

Commenter cet article